Publicité
Analyse - 19/03/2021

C’est la watt !

C’est de mobilité alternative -ou pas- dont il est question aujourd’hui. Parce qu’à force d’entendre parler de neutralité carbone en continu, les réticents comprendront peut-être que l’électricité finira bien par devenir mainstream. OK boomer ?

C’est la watt !

Porsche Taycan, c'est la (grosse) watt!

Auteur : Jean-Philippe Thery

Partager cet article

Au début, je n’y ai pas cru.

Lorsque les premières annonces sur l’interdiction programmée des véhicules à motorisation thermique se sont produites, je les ai balayées en quatre temps. Une fin dont on ne comprend d’ailleurs pas très bien quand elle interviendra(it), entre les décisions successives de la Commission Européenne, les dispositions propres de certains gouvernements, le projet de Loi Climat français visé par 150 citoyens qui me représentent malgré moi, ou la mieux-disante d’éminents politiques en quête de greenwashing électoral.

Mais peu importe que ça nous tombe dessus en 2040, 2035 ou même avant. Le fait est qu’à entendre répéter inlassablement que Beau de Rochas est arrivé en bout de cycle, j’ai fini par avoir des doutes sur le bien-fondé de mon addiction à la mobilité carbonée, qui constitue pourtant l’essence même des Petrolheads.

En fait, j’aurais dû écouter mon ami Jérémy, lecteur assidu mais critique de mes divagations hebdomadaires, quand il m’expliquait que mes prises de position répétées en faveur de véhicules siroteurs de carburants fossiles risquaient de me faire assimiler par les générations YZ à ces dinosaures dont les restes mortels entrent précisément dans la composition du dégoûtant liquide. Ce que l’étudiante de Sciences Po interviewée il y a quelques jours sur France Info semblait confirmer lorsqu’elle expliquait très doctement que les boomers devraient enfin admettre le mal qu’ils ont fait à la planète et à l’humanité. Depuis que je l’ai entendue, je songe sérieusement à reconnaître publiquement mes péchés avant qu’elle-même et ses camarades parvenus au pouvoir n’organisent de grandes séances d’auto-critique, au cours desquelles des Seniors viendraient avouer publiquement en arborant le rouge de la honte au front, qu’ils ont pendant des années roulées en voiture thermique.

De fait, je ne puis cacher que je me suis longtemps retranché dans la résistance au tout électrique, alors que la liste des constructeurs jetant l’éponge imbibée d’hydrocarbures en faveur de la propulsion propre ne cessait de s’allonger. J’avais une explication pour chacun d’entre eux, aux arguments d’une mauvaise foi parfaitement rôdée. Quand Volkswagen a déclaré viser 70% de ventes en électrique en 2030, j’ai ainsi évoqué l’obstination d’Herbert Diess à vouloir laver l’honneur de l’entreprise souillé par le Dieselgate.

J’ai de la même façon interprété la stratégie de Jaguar abandonnant le moteur thermique dès 2025 comme la fuite en avant d’une marque en perte de Market-share, et celle de Bentley comme le moyen évident de garantir un silence absolu en provenance de la salle des machines de ses luxueux modèles. L’adhésion de Volvo, paraissait évidente, puisqu’appartenant à un groupe issu d’un pays où l’on produit les batteries en masse. Quant à la Renaulutions, elle ne pouvait être représentée autrement que par un concept-car électrique, s’agissant du constructeur de Zoe.

Mais tout ça, c’était avant que Carlos ne s’en mêle. A l’occasion d’une conférence téléphonique, le patron de Stellantis a récemment fait savoir que le groupe dont il a depuis peu la charge s’engageait lui aussi dans la course aux VE, considérant que “le mix des ventes dans le monde des véhicules électrifiés évoluera très rapidement vers les voitures purement électriques“. Et de joindre le geste à la parole en indiquant que les hybrides avaient été éconduits du plan produit de Stellantis.

So watt me direz-vous ? La parole de Carlos Tavares serait-elle plus digne de confiance à mes yeux que celle de ses pairs ? Disons plutôt que le choix de cette stratégie est d’autant plus significatif que notre homme fût le seul membre du sérail à exprimer clairement ses doutes sur la marche forcée vers la propulsion électrique imposée par l’Union Européenne. Puisque vous suivez l’actualité automobile, vous avez d’ailleurs forcément reçu un de ces tweets ou posts largement relayés par les “anti“ de l’électrique, reprenant des propos tenus en marge du Salon de Francfort le 13 septembre 2017 et commençant par un retentissant “le monde est fou“. On y lisait alors : "Je ne voudrais pas que dans 30 ans on ait découvert les uns et les autres quelque chose qui n’est pas aussi beau que ça en a l’air sur le recyclage des batteries, l’utilisation des matières rares de la planète, sur les émissions électromagnétiques de la batterie en situation de recharge".

La nouvelle direction adoptée par Stellantis a constitué pour moi un électrochoc salutaire, m’obligeant à une profonde remise en question. Si Carlos Tavares lui-même -qui n’avait pourtant pas mâché ses mots sur le sujet- se rendait finalement à la fée électricité, je n’avais d’autre choix que de croire moi aussi en un futur décarboné. Et puisque les moteurs à piston ont une bielle dans la tombe, autant contempler dès maintenant les avantages de la voiture électrique et reconnaître que l’avenir avec elle n’est peut-être pas si terrible que ça.

D’ailleurs, la brève prise en main de la Peugeot e-208 que j’ai eu l’occasion d’effectuer il y a quelques mois à Rio ne peut qu’apporter de l’eau au moulin électrique, puisqu’il me faut bien avouer qu’à choisir entre elle et son homologue à essence “roulée“ le même jour, c’est au son de Simon & Garfunkel (celui du silence évidemment) que je serais reparti. Que voulez-vous, avec un 0 à 100 km/h effectué en 8,1 secondes au lieu des 12,0 requis par la version “sale“, il n’y a pas photo au Grand Prix des feux rouges. Mais si je m’attendais aux peps du moteur synchrone à aimant permanent de 136 chevaux, j’ai été surpris que la petite lionne électrifiée ne se montre nullement pataude lors de l’épreuve du slalom qui avait été aménagée afin de tester son comportement, malgré le surpoids de batterie à emmener. J’avais oublié que logés sous le plancher, les 300 kg supplémentaires contribuent grave à l’abaissement du centre de gravité.

A ceux qui s’apprêtent à me clouer au pilori pour haute trahison envers la mécanique à combustion interne, laissez-moi vous dire que si je ne suis pas devenu soudainement insensible à ses charmes, encore faut-il que charme il y ait. Et de ce point de vue, personne ne me dira que le bruit de l’antédiluvien EC5 1.6 équipant la version brésilienne de la 208 fera vibrer les foules mélomanes. Mais pas moins après tout que les motorisations amputées d’un cylindre et turbo-downsizées qui sont devenues le quotidien des éconoboxes européennes. Et tant qu’à rivaliser avec le charisme de la mécanique équipant le robot pâtissier trônant sur l’ilot central de votre cuisine, pourquoi ne pas opter pour la même technologie en profitant de sa quiétude acoustique et des avantages du couple disponible dès les premières rotations ?

Bon évidemment, il a deux ou trois mouches dans la pommade que vous connaissez bien. A commencer par les 32.700 Euros demandées en France pour la moins onéreuse des e-208, dissuasifs par rapport à ses collègues essence sans les 5.000 Euros d’aide écolo déboursés par le contribuable. Au “quid de la Kwid“ que je ne manquerai pas d’écouter, je rétorquerai que la Dacia Spring – petit nom de sa version électrique- ne doit elle aussi d’offrir la mobilité propre à 12.000 Euros qu’au chèque cadeau-Bonus signé par le gouvernement. Reste à imaginer que les business-models des constructeurs engagés dans l’électrique jusqu’aux coûts prévoient la disparition à terme de ces subventions, et des tarifs de vente équivalents aux modèles carbonés.

Et puis, on sait aussi que la mobilité électrique va devoir sérieusement développer son networking. Parce qu’il est de notoriété publique que les hubs permettant aux propriétaires d’automobiles branchées raplapla de se rencontrer sont franchement insuffisants, sans compter les normes hétérogènes des bornes de recharge et les variations de politiques tarifaires auxquelles ceux-ci sont constamment confrontés. Et je n’évoquerai pas même ici la délicate question de la recharge à domicile pour ceux qui ne disposent ni d’une maison individuelle, ni d’un câble assez long pour raccorder leur auto à la prise de la cuisine.

Enfin, il va probablement falloir former des thérapeutes en “range anxiety“, pour débarrasser les acheteurs potentiels de VE de la névrose dont ils sont couramment atteints, obstacle au passage à l’acte. Inutile cependant de leur expliquer que les distances qu’ils parcourent pour 95% de leurs déplacements ne dépassent pas l’autonomie de leur véhicule, si celui-ci doit constituer l’unique auto du foyer. Depuis la nuit des temps, la voiture principale est dimensionnée en fonction de son usage maximum dans le cadre d’un budget donnée. Sinon, la plupart des modèles commercialisés ne disposerait guère que d’un ou deux sièges, et d’un coffre à bagage de la taille d’un vanity-case. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les 2/3 de propriétaires particuliers de VE en France sont largement multi-motorisés (45% d’entre eux possédant 3 voitures ou plus).

En même temps, ces gens-là ont en moyenne 56 ans. Et comme Jérémy m’a recommandé de ne plus fréquenter le Jurassic parc automobile, j’ai plutôt cherché à savoir ce qu’en pensaient les représentants des Générations YZ, la fine fleur de ceux qui incarnent l’avenir de notre belle planète. Et c’est dans l’excellent rapport publié par Kantar, intitulé “la mobilité vue par la jeune génération dans un monde (post) Covid“ que je les ai rencontrés.

Ce que nous disent en substance les études réalisées en 2019 et fin 2020 sur le sujet en Europe et en Amérique du Nord, c’est que ces gars-là ne rejettent nullement l’automobile, 2/3 des interviewés européens avouant même prendre du plaisir à utiliser une voiture. Un certain nombre d’entre eux se voient d’ailleurs volontiers en acquérir une, à condition qu’elle soit propre, 1/3 considérant qu’ils achèteront sûrement ou très probablement une voiture électrique.

La principale différence par rapport à leurs ainés, c’est qu’ils inscrivent l’automobile dans une approche multimodale de la mobilité, qui les voit recourir à tous les moyens disponibles à leur disposition dans une démarche constante d’optimisation. On notera encore que s’ils se disent prêts à adopter de nouveaux comportements dans leurs usages de la mobilité, ils expriment des attentes fortes à l’égards des acteurs privés et publics s’agissant de sujets sur lesquels ils estiment ne pas avoir prise, comme les infrastructures, l’innovation, l’urbanisme ou la sécurité.

Moi qui avais peur de me sentir has been à leur contact, me voilà donc rassuré ! Je ne sais pas encore si c’est la watt que je préfère, mais je n’y suis sûrement pas opposé.

Mais je ne sais pas si Jérémy ne trouvera pas franchement datée une chronique dont le titre fait appel à un tube de 1986. Même si Caroline Loeb, auteure-interprète de la “C’est la ouate“ a fait le buzz en avril dernier avec une version “confined“, réalisée par 120 fans qui se sont filmés à domicile, dont un certain Jean-Paul Gautier.

Quoiqu’il en soit, moi qui avais un peu la seum en démarrant cette chronique, là j’ai trop la hype.

(Je vous mets quand même le lien vers la vidéo de “C’est la Ouate“, pour ceux qui ont envie de le revoir, ou qui laissent un peu à désirer au niveau de la branchitude)

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Merci pour la lecture matinale.
Concernant l’énergie fossile et nos moteurs thermiques, il est également possible d’imaginer que nos très chers chimistes trouvent la synthèse non polluante ce ki aiderait pas mal pour les infrastructures.
Par ailleurs, un si long articulé sans même utiliser une fois le mot hydrogène est ce vraiment raisonnable quand on se projette jusqu’en 2050 ?

Thomas Garreau, Le 19/03/2021 à 07:40

Et puis le temps passe et il faudrait décaler les générations vers Y et Z car la génération X commence à prendre sa retraite..
;0)

Lucos , Le 19/03/2021 à 07:47

Thomas,
L'hydrogène n'est absolument pas la solution tant que ce gaz est produit à 99% avec du pétrole.
Autant le mettre directement dans le réservoir !
;0°

Lucos , Le 19/03/2021 à 07:49

L’électrique y’a ceux qu’en parlent et les ceusses qui le vivent,relisez le Paris Marseille en VE en hiver ,un Must digne de la croisière jaune.
Le VE seul véhicule qui passe plus de temps à la prise que sur la route.
M Thery j’inscrit dès ce matin votre nom sur la liste des interdits a l’Alpine bar club....vous l’avez cherché ce matin

Alain Boise, Le 19/03/2021 à 08:00

Merci pour cette lecture positive dans le climat ambiant vraiment déprimant de cette période...

Je partage plutôt l'avis de Jean-Philippe, même si pour ma part, j'avais déjà "prédit" la fin du diesel il y a une bonne grosse dizaine d'années... Par la suite, mes premiers tours de roue à bord d'une électrique me laissaient déjà entrevoir un avenir plutôt réaliste et plausible, aves des arguments chocs sur le plaisir de conduire et le silence.

Après la course à "la plus grosse et la plus chère" portée par Tesla et les Allemands, il est fort probable que 2021 sera l'année où je (et je ne serais surement pas le seul !) vais enfin passer ma voiture (enfin, une des 3), en 100 % électrique, avec le choix d'un modèle abordable et adapté au poignées de km du quotidien :-D

Si on m'avait dit tout ça il y a bientôt 18 ans quand j'ai débarqué dans cette industrie...

Seb 16S, Le 19/03/2021 à 08:02

Très bel article.

Il est tellement rare de voir qqn changer d'avis et avouer que son premier regard sur l'électrique était faux. Bravo !

Alain, vous savez le chemin qui vous reste à faire...

Quant à vos fake new sur le Paris Marseille, STOP......
En Tesla, Paris- Marseille est une formalité, en Kia avec Ionity pareil.

Quant à l'hydrogène c le chien qui se mord la queue : on utilise de l'électricité pour créer de l'hydrogène puis on transforme l'hydrogène en électricité....

Boisons Plus, Le 19/03/2021 à 09:27

Pour les pas "trop" riches...une Tesla S Plaid (hélas pour ses concurrents) devrait faire 700/800 km dans charger à 130 km !!
Juste le prix d'une Mercedes classe S avec quelques options et en diesel qui pue !! Pas assez cher mon fils !!
Je vais finir par en acheter une, et imaginez le spectacle du coté du Parc de Sceaux !! Les gens civilisés autour seront discrets...ouf !!
Alors en ville à 17 km/h de moyenne....c'est une tuerie !!
Salut les aveugles du monde auto....les borgnes sont rois !!
Il vous reste Porsche à 200000 euros sans les options, et je sors mon mouchoir pour pleurer avec nos cousins teutons !!
Bugatti va chez la "voiture du peuple" en parlant le croate ...tsss, tsss...
Quel monde cruel !!!

Durand Pierre, Le 19/03/2021 à 12:17

En appliquant la règle des 80/20 est-il nécessaire d'avoir une voiture à tout faire avec beaucoup d'autonomie et un grand coffre pour partir le week-end ou en vacances, alors que la plupart du temps, on voyage coffre à vide avec 40km à faire tous les jours ?
La voiture électrique comme deuxième voiture pour les personnes qui en ont les moyens, pourquoi pas ?
Ou comme première ou unique voiture quitte à louer pus gros pour les week-ends et les vacances ?
La vraie démocratisation dans l'électrique, c'est quand on pourra un véhicule abordable au plus grand nombre et surtout avoir des possibilités de recharge rapide avec une densité suffisante sur le parc installé au regard de ce qui est en circulation.
Pour l'instant, le VE étant en phase de montée en puissance, les conditions ne sont pas totalement réunies à mon avis.
Mais cela pourrait arriver plus vite qu'on ne pourrait le penser...

Clerion , Le 19/03/2021 à 13:30

La Tesla 3 rempli déjà tous les critères, surtout à son prix actuel...
sauf, sauf...et attention !!
C'est un changement de mode de conduire et utilisation dans son usage de tous les jours et plus !!
Il a y a des gens qui ne s'habituent à tous les paramétrages à l'écran...et aux calculs (quand même simples) préalables à la réalisation de longs parcours et donc pas fait pour des gens insouciants !!
Certains sont déstabilisés par le silence et le tout auto ! Angoissés s'abstenir...
Sur le long terme une extension de garantie s'impose...car sans garantie un changement de batterie (neuve) hors garantie est au moins sur une T3est hyper cher.
Aux States (Boston) j'ai vu une facture de batterie de 16000 dollars TTC pour une T3.
Il est impératif de se tenir au courant AVANT et APRÈS achat de ce qui est témoigné sur les forum par les utilisateur ans !
Le gars qui garde sa Tesla au moins 6 ou 8 ans (et acheté chez Tesla) a un retour sur investissement largement supérieur aux achats pour une caisse équivalente chez les autres.
Ceci c'est la force des deux larrons client et fabricant qui se regardent en chien de faïence...et en cas de litige...toute la secte se passe le mot...et Tesla est emmerdé car ils doivent répondre vite à la secte, même si pour certains cas ils trainent un peu des pieds...mais tout le monde est à la même enseigne ou presque, sauf si on est riche client chez eux !!
Chez Mercedes et d'autres chez les teutons c'est le mépris voilé pour tout le monde...et garanties riquiqui de deux ans !!
Il y en a qui aiment...bon appétit !!

Durand Pierre, Le 19/03/2021 à 14:16

En tout cas, avec ce nouveau confinement je peux vous dire qu'il y a de la Zoé, de la Leaf et consorts en immats parisiennes sur les routes vers la Province cet AM.
Personne n'a de PB d'autonomie..
;0)

Lucos , Le 19/03/2021 à 15:01

Bel article de Monsieur Thery comme toujours. Mais il semble comme beaucoup (et hélas les politiques) vouloir opposer l’électrique au thermique, ce qui parait aussi inapproprié qu’opposer essence et diesel (peut-être lui le fait-il avec plus de malice qu'eux...).
Je n’ai jamais acheté de véhicule diesel, goutant peu (malgré des progrès considérables) ses vibrations et sonorités, et n’en n’ayant pas l’emploi (kilométrage). Je peux à la fois reconnaitre sa supériorité pour des usages intensifs et la stupidité de sa suprématie au début des années 2010 où il représentait chez nous les ¾ des immatriculations de véhicules neufs. Que de discussions avec ma collègue de bureau qui effectuait alors ses 30 km quotidiens au volant d’une Twingo diesel…

Le véhicule électrique aurait donc lui aussi toutes les qualités pour prendre une partie du marché, et une partie seulement (comme ne le cesse de le répéter ici Bruno Haas), mais nos décideurs, qui n’y entendent rien en matière d’automobile, veulent l’imposer comme solution miracle au risque de l’impasse prédite par Monsieur Tavares qui à mon sens ne renie pas du tout ses propos de 2017 mais répond juste à la législation qu’on lui impose.

Comme Seb 16s j’avais pour projet de prendre un VE pour mes trajets du quotidien mais les pandémies et généralisations du télétravail m’en ont dissuadé jusqu’à nouvel ordre. J’ai peut-être sans le savoir déjà acheté mon dernier modèle thermique (moderne !) il y a 3 ans, mais au rythme de son utilisation depuis un an, et sachant qu’il ne se contente que de 4L/100km d’essence, il devrait pouvoir remplir son office encore très longtemps, peut-être même jusqu’aux interdictions pures et simples de rouler en thermique (ou de rouler tout court ?)

Jean-Louis Duffour, Le 19/03/2021 à 15:48

C'est malin..si j'étais sur la route avec une ZOE (la nouvelle pas l'ancienne) je serais obligé de m'adapter et de calculer mes étapes de bornes de recharge pour ne pas me trouver à sec !!
Chez DIAC ils ont enlevé les pénalités pour les gars qui veulent se débarrasser d'une ZOE avant un an !! Concurrence oblige !
Ceux qui se sont fait piéger...ne retournent plus chez la DIAC !!
C'est bizarre, mais sur Paris je ne vois pas beaucoup de loc VE qui circulent avec les quatre boites qui ont pris le monopole des Autolib ...
C'est sur que pour les petits VE...il reste suffisamment de riches qui ont les moyens de frimer en citadine VE, mais au vu de l'offre pléthorique qui se pointe, cela ne va pas être rentable pour tout le monde !!
Je m'en fout...mais pas d'autres !! So far so good !!
Pour moi il me faut un carrosse PHEV qui fait tout, grands et petits parcours...le bras à la portière sur le bord de mer !
Qu'est-ce que je vais plaindre les pauvres qui vont faire la queue aux bornes de recharge...comme aux fontaines en Afrique !!
Tiens je viens d'apprendre qu'à Taïwan c'est le manque d'eau qui fait la pénurie de composants !!
Qu'ils utilisent de la gnôle blanche, ce n'est pas ce qui manque chez nous !

Durand Pierre, Le 19/03/2021 à 19:02

Ce qui est bien c'est qu'ici il y a des choses que je peux éviter de redire car cela a déjà été très bien dit par d'autres spécialistes de la spécialité:
" L'hydrogène n'est absolument pas la solution tant que ce gaz est produit à 99% avec du pétrole". C'est radical.
Nous allons pouvoir passer à autre chose.
Par contre et pour ceux qui lisent des hebdo (méprisés par beaucoup) et pour ne pas le nommer: Auto Plus...c'est un régal.
Cette semaine il fait un numéro historique sur les fâcheuses "casseroles" qui trainent chez nos deux constructeurs, à savoir, chez Renault le moteurs 1.2 Tce et maintenant sur le moteur PSA 1.2 PureTech qui sont des pures cacas en termes de FIABILITE, et ceci est une honte pour l'industrie auto nationale.
Cette revue est lue par toute l'Europe qui parle français et au delà !!!
Page 40 très gros titre en rouge: INQUIÉTUDE !
Le cost killer Carlos dans le passé...a été obligé de monter en première ligne pour défendre la Laguna 3, tellement la précédente était un désastre !!
Chez PSA ils ne sont pas au premier coup "d’essai" avec feu le vieux diesel de la 306 !!
Pour une fois ce n'est pas de la piètre fiabilité allemande chère et ruineuse dont je parle.
Sans compter la Renault, nous lisons que 5 voitures sont concernées chez PSA.
C'est beaucoup, et pire la Pijot 3008 fleuron des ventes est concernée !!
Les méchants diront: vivement qu'on mette les "thermiques" à la poubelle.
Heureusement qu'il nous reste les Honda et Toyota....
Voilà un sujet sur lequel notre "poète romancier" M.Thery ne s'aventurera jamais.
Les mains dans le cambouis mais uniquement avec l'encre de son stylo...en sirotant des jus brésiliens....dont je peux lire l'étiquette dans le texte !! Un peu trop de sucre des fois.
Je préfère les poètes brésiliens ! Qu'un Dieu (choisissez) les débarrasse de Bolsonaro !! Le vent chaud de leurs plages ne les a pas débarrassés du Covid, deuxième virus après Bolsonaro. Pour l'instant "tudo vai mal", et j’attends avec impatience le "Tudo bem" ou "Tudo fixe" !
Le géant brésilien est "um caozinho" face aux deux molosses qui se regardent en chien de faïence ce moment en Alaska, à savoir, les USA et la Chine !!
La Chine est vraiment devenu un péril jaune par sa tête dictatorial et idéologique d'un capitalisme rouge productiviste, encore pire que l'américain. Peux le voit insidieusement venir sous couvert d'aide au tiers monde, mais pilleurs de matières premières !!
Si la mobilité humaine pour ne parler que d'automobile est au prix bradé de la basse qualité pas durable, nous sommes très mal barrés comme espèce terrienne.
Bon WE au soleil.

Durand Pierre, Le 20/03/2021 à 11:22

Merci M. Thery. Votre chronique et les commentaires suivants me laissent penser que nous sommes finalement assez nombreux parmi les "bagnolards" à suivre cette même réflexion.
Pour ma part, les doutes ont été levés avec le documentaire Suisse "A contresens". A partir de là j'ai compris que ça basculait pour le VE, 100% électrique et à batterie. Le PHEV n'est qu'une transition. L'hydrogène n'est pas viable pour les VP.
J'ai mes 2 voitures à remplacer, la "petite" et la "grande". La "petite" sera très bientôt une citadine élec d'occasion, les prix devenant abordables (~9 k€ avec primes). La "grande" aurait du être une PHEV mais la réflexion mûrit maintenant pour un VE. Le seul problème est que l'offre la plus aboutie dans ce segment est la Tesla 3. Pas vraiment européenne (en attendant Berlin) et même probablement fabriquée en Chine. Cela reste un frein pour moi.

Y A A, Le 21/03/2021 à 09:07

On en reparlera Yaa volt,après le remplacement de votre première batterie ou de vos séjours à la montagne,voire une recharge Parisienne...bonne chanche,c’est vous qui voyez et vous regardez trop la télé))))

Alain Boise, Le 21/03/2021 à 11:46

Pour la citadine, M. Boise, c'est tout vu : la thermique actuelle ne fait que 30 km max par jour (120 km par semaine), dort à la maison 23h/24, ne dépasse jamais le 80 km/h... Le VE d'occasion remplira sans difficulté ce cahier des charges. Même en hiver.
Pour la routière, c'est vrai, rien n'est fait. Le séjour à la montagne et la transhumance estivale restent compliqués à résoudre en dehors de Tesla. Sinon en Taycan peut-être... mais il y a juste un petit soucis financier pour cette dernière.

Y A A, Le 21/03/2021 à 13:47

Lucos vous dirait n’achetez pas ......louez là))))

Alain Boise, Le 21/03/2021 à 14:07

Le PHEV ou l'hybride rechargeable va durer plus que beaucoup pensent...et sauver certains constructeurs de la difficulté !!
Le tout électrique fait beaucoup parler de lui dans les pays du Nord développé...mais le reste du monde n'est pas encore là (il semble que ce soit différent en Chine) ...et le VE va être ralenti par le défaut d'infrastructures de recharge...que beaucoup s'acharnent à oublier...ce n'est pas glamour !
Pourtant le développement sur les territoires est loin d'être cohérent...et ceux qui voient les pétroliers et la grande distribution venir régler le problème, me fait douter d'eux.
Une crise économique durable est devant nous et l'immense couche d'automobilistes moyens n'auront pas les moyens d'avoir deux véhicules par foyer, car le VE n'a pas résolu l'équation des petits et longs parcours à lui tout seul pour le moment, à moins d'une technologie disruptive.
Rien d'ici là, empêchera les riches de parader, à la fois sur des thermiques de collection et sur des VE de plus en plus rapides.

Durand Pierre, Le 21/03/2021 à 23:13

Le VE passe plus de temps branché que.....sur la route,la ligne droite n’existe pas en VE vous allez de bornes en bornes quitte .........à faire demi tour))))
Jo allez voir l’auto pilote en tesla y aux US dans la banlieue de SF ,Oakland je crois....a faire peur ,on dirait le 737 max(((((

Alain Boise, Le 21/03/2021 à 23:19

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/03/2021

Akka affiche une perte de 168,8 millions d'euros en 2020

(AFP) - Le groupe d'ingénierie et de conseil en technologie Akka a subi une perte de 168,8 millions d'euros sur l'exercice  2020, du fait d'un recul de 16,5% de ses ventes à 1,5 milliard d'euros lié à la crise du coronavirus, a-t-il annoncé jeudi.

Services

Renault, Solvay et Veolia s’allient pour la réutilisation dans les batteries des matériaux critiques recyclés

La mise en place d’un écosystème circulaire des métaux issus des batteries électriques en Europe répond à des enjeux environnementaux, économiques et politiques. L’objectif de Renault, Solvay et Veolia est de récupérer plus de 90% de la matière contenue dans les batteries pour le cobalt et le nickel et plus de 70% pour le lithium pour les réutiliser dans le nouvelles batteries. A terme, l’enjeu serait d’être autosuffisant sur des matériaux critiques.

Constructeurs

Volkswagen : les journées de la batterie apportent des réponses plus que partielles

Volkswagen a tenu cette semaine son "Power day", sa journée d’information sur les batteries et les technologies dédiées aux véhicules électriques. Les annonces ont plu aux marchés financiers mais elles ont aussi attisé l’inquiétude des fournisseurs de batteries. Nouvelle stratégie ou volte-face, la question est de savoir si les décisions de Volkswagen apportent plus de réponses ou soulèvent plus de doutes sur l’électrification du constructeur et de l’industrie en général.

Analyse

Confinement, des règles encore inconnues….

La fermeture des commerces "non-essentiels" relance le débat sur une notion très subjective. Au lendemain de l’annonce d’un confinement "moins strict que les précédents", selon l’expression du Premier ministre, on ne sait toujours pas si les show-rooms des concessions automobiles pourront rester ouverts.

Réseaux

Catégorie Analyse

Le sexe des Range

Il y a des jours comme ça, où on s’interroge sur des choses essentielles, et j’ai décidé de partager avec vous le fruit de ma dernière réflexion. Mais autant vous prévenir tout de suite : je ne suis pas sûr d’avoir trouvé la réponse.

12/05/2021

Bipolarité Europe/Amérique du Nord de Stellantis : atout ou handicap ?

La présentation des résultats du premier trimestre d’activité de Stellantis fait ressortir avec éclat ce que l’on pressentait déjà : l’entité est tiraillée comme FCA l’était entre un pôle américain et un pôle européen. L’un et l’autre n’appellent pas les mêmes produits et les mêmes technologies et dès lors les synergies attendues peinent à se dessiner. Si la question est une vieille question qu’ont rencontré très tôt Ford et GM, elle se pose en des termes nouveaux en 2021 car d’autres ont à gérer un pôle européen et un pôle chinois et cela paraît moins malaisé.

10/05/2021

Sur le papier, bon premier trimestre des "Detroit 3", mais attention aux effets d’aubaine

Les "Detroit 3" viennent de publier leurs résultats pour le premier trimestre et les chiffres sont plutôt encourageants pour l’année. Mais le marché connait des distorsions avec une demande très largement supérieure à l’offre et des ruptures dans les chaînes d’approvisionnement qui soulèvent la question des perspectives sur l’année 2021.

07/05/2021

Toy Car

En automobile aussi, la taille ça compte. Mais en milieux urbains, c’est plutôt à Mies van der Rohe avec son célèbre "moins c’est plus" qu’il convient de se référer. Or l’industrie semble prendre le chemin inverse. A moins que…

06/05/2021

Véhicule électrique : Volkswagen mène la course, il est temps d’y entrer

La dernière semaine d’avril 2021 a confirmé que, en Allemagne comme en France, on prenait acte de ce que la transition vers l’électrique s’accélère très nettement. En Allemagne, elle est voulue et conduite par VW. En France, les tergiversations que VW s’est employé à bannir du débat public persistent. Pourtant, semaine après semaine les dernières préventions se lèvent et la course vers un passage massif au véhicule électrique à batterie (VEB) paraît lancée. Un tel changement est pour l’industrie française une opportunité qu’il est encore temps de saisir puisque l’essentiel des capacités reste à installer. De premières briques sortent de terre. L’édifice industriel reste à agencer.

03/05/2021

Tesla annonce de bons résultats mais poursuit dans le vert pastèque

Tesla vient d’annoncer un bénéfice de 438 millions de dollars sur le premier trimestre. C’est une bonne nouvelle pour le constructeur, pour ses actionnaires et plus encore pour le CEO puisqu’il vient de valider la troisième tranche de compensation qui lui permet d’acheter des actions à 10% de leur valeur. Mais comme toujours, avant de s’extasier, il convient de regarder les chiffres de plus près.

30/04/2021

La raison d’être de Renault : formulation nébuleuse et engagement sincère

Les dirigeants de Renault croient honnêtement que l’entreprise, ses équipes et son histoire passée s’inscrivent aisément dans un projet que conformément à la loi Pacte ils appellent raison d’être et ont fait approuver la semaine dernière par le Conseil d’Administration.  En donnant à ladite "raison d’être" une formulation un peu nébuleuse, ils n’ont pas contribué à faire jouer à ce vote le rôle mobilisateur qu’ils espéraient lui voir prendre. Heureusement, les grands principes faisaient déjà l’objet de traductions un peu concrètes et cela donne quelques raisons de prendre l’engagement au sérieux.

26/04/2021

Quelles sont les conséquences des pénuries de composants dans l’automobile ?

L’automobile est plus souvent confrontée aux risques de surproduction et d’inventaires trop copieux qu’à la pénurie. Le manque de composants électroniques génère une situation assez inhabituelle puisque les lots des concessionnaires se vident, les publicités à la télévision ne mentionnent plus de promotions, et les loueurs font monter les prix.

23/04/2021

Poisson pas net

Aujourd’hui, je reviens trois semaines en arrière, quand une blagounette qui avait tout pour fonctionner a fait « plouf », tout ça par la faute d’une mauvaise exécution.

22/04/2021