Publicité
Publicité
Constructeurs - 16/07/2021

Daimler: bonne performance au deuxième trimestre, malgré les pénuries

(AFP) - Le groupe automobile allemand Daimler a fait état jeudi d'un bénéfice opérationnel de 5,2 milliards d'euros au deuxième trimestre, grâce à des plans d'économies et à une reprise d'activité post-pandémie, malgré les pénuries de semi-conducteurs qui plombent ses résultats.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Nous continuons à réaliser de solides performances financières (...), malgré la faible disponibilité des semi-conducteurs, qui a eu un impact sur notre production au deuxième trimestre", a indiqué le groupe dans un communiqué de résultats préliminaires.
Le constructeur a dégagé un bénéfice opérationnel de quelque 5,2 milliards d'euros et un flux net de trésorerie d'environ 2,6 milliards d'euros pour ses activités industrielles, a-t-il détaillé.   

A la même période, en 2020, le groupe, qui détient la marque Mercedes, avait subi une perte opérationnelle de 1,7 million d'euros en raison de la pandémie de coronavirus.
Au deuxième trimestre 2019, avant la crise sanitaire, le groupe avait aussi connu une perte, de 1,6 milliard d'euros, à cause des charges exceptionnelles liées au "Dieselgate".

Comme l'ensemble du secteur, l'entreprise a bénéficié, au début de l'année, du redémarrage de l'économie mondiale, grâce à une accalmie sur le plan de la pandémie de coronavirus, notamment aux Etats-Unis et en Chine, puis en Europe.
Mais depuis plusieurs semaines, il fait face, à l'instar de ses concurrents, à des pénuries de composants électroniques, particulièrement de puces, qui l'empêchent d'honorer de nombreuses commandes.
Le constructeur a ainsi dû mettre à l'arrêt cette semaine, pour 15 jours, la production dans son usine historique de Sindelfingen (sud de l'Allemagne).
La pandémie de coronavirus a en effet bouleversé les chaînes d'approvisionnement mondiales, conduisant à des goulets d'étranglement sur les marchés de composants, bois, plastiques, et acier, ce qui plombe de nombreuses industries.   

Le groupe a toutefois bénéficié de la "poursuite de sa discipline en termes de coûts", qui lui permet de limiter l'impact de ces pénuries sur son résultat.
"La clé de notre succès réside dans notre offre solide de véhicules (...) de plus en plus électriques, combinée à notre souci constant d'une croissance rentable et d'un contrôle rigoureux des coûts", a indiqué le PDG du groupe Ola Källenius, dans un communiqué.

Daimler a annoncé fin 2019 un programme d'économies assorti d'au moins 10.000 suppressions d'emplois pour réagir à la coûteuse transition vers la voiture électrique et autonome.
Face à la pandémie, le constructeur a ajouté en octobre 2020 qu'il comptait réduire de 20% ses coûts d'ici 2025, entraînant des suppressions de postes supplémentaires.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Tout est dit et bien résumé:
"Daimler a annoncé fin 2019 un programme d'économies assorti d'au moins 10.000 suppressions d'emplois..."
Jolie variable d'ajustement !!!
Cela permets de sortir de jolies "arbres de Noël" du genre Maybach et Classe S bien gloutonnes en essence et diesel.
De "l'excellence" bien sur !! Le client doit faire la révérence et presque demander la permission en rentrant carnet de chèques à la main dans leurs concessions !!
Ils avaient fait des VE un peu en amateurs, avec des gammes bricolées en attendant encore "l'excellence" dans ce domaine qui arrive avec le plein d'électronique bling bling épate bobo de la haute société (par des options extravagantes) et inédite en design maison !
Dans l'hybride rechargeable et les PHEV ils sont discrets (très belles ventes quand même des petites 250) mais très dangereux dans le futur pour la concurrence surtout allemande !!
Ils sont peut-être les meilleurs connaisseurs en Europe de ce que fait Tesla.
Musk n'est pas leur copain...Musk est allé boire un coup chez VW, et nous prouve qu'il est cordial et ne méprise pas ses concurrents !!
Daimler devrait se méfier...mais Daimler a les moyens de tenir largement à moyen terme et même faire des pertes calculées !!
Exemple: joli essai et pertes assumées avec la Smart...qui continue en VE produit en Chine.
Vous voulez jouer au "statutaire" craquez pour une classe C essence PHEV (le diesel c'est pour les bouseux) qui fait 100 km en ville sans charger.
Qui dit mieux...peut-être le seul Toyota !

Durand Pierre, Le 16/07/2021 à 11:20

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 16/07/2021

La nouvelle génération de l'Opel Astra passe à l'électrification

Opel a dévoilé la sixième génération de l'Astra, dont la commercialisation est programmée pour début 2022. Tout comme les autres modèles, l'Astra adopte le nouveau visuel avant "Vizor", ainsi que les dernières technologies et nouvelles motorisations hybrides rechargeables de la plateforme multi-énergies EMP2 du groupe Stellantis.

Constructeurs

VBER : Double prix et intégration des plateformes Internet, deux nouveautés du projet de règlement

La Commission a publié en fin de semaine dernière le projet de règlement d’exemption des accords verticaux (VBER) et les lignes directrices qui en précisent l’interprétation. L’intégration du commerce en ligne dans le champ de la règlementation donne deux modifications majeures : le double prix entre magasin et Internet et l’intégration des plateformes Internet dans la catégorie des fournisseurs. Ces textes sont en consultation publique jusqu’au 17 septembre prochain.

Réseaux

Stellantis aligne son discours

Entre deux mises en garde légitimes des risques liés au tout électrique, Stellantis a décidé de suivre le sens du vent. Les annonces du constructeur sont dans le ton de celles entendues chez Ford ou d’autres. Comment décortiquer cet EV Day et faire la part entre ce qui appartient au discours et ce qui est bien réel. ?

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Le design Renault retrouve l’inspiration avec Gilles Vidal

Renault a présenté hier le premier concept car de l’ère Gilles Vidal. Un design puissant et épuré qui réinterprète avec bonheur le cœur de gamme de la marque. Baptisé "Scénic Vision", il définit l’orientation design des prochaines années et aussi dans quel esprit la marque veut incarner la notion "ESG". Précisions avec Gilles Vidal.

20/05/2022