Publicité
Publicité
Constructeurs - 29/03/2021

Dieselgate: Volkswagen réclame des comptes à d'anciens patrons

(AFP) - Plus de cinq années après l'éclatement du scandale des moteurs truqués qui a ébranlé Volkswagen, le géant allemand de l'automobile réclame des comptes à deux anciens patrons emblématiques, qu'il accuse de négligence.

Auteur : AFP

Partager cet article

L'ancien président du directoire du groupe jusqu'à sa démission en 2015, Martin Winterkorn, et l'ancien patron de la filiale Audi, Rupert Stadler, congédié en 2018, se voient réclamer des "dommages et intérêts pour manquements" dans l'exercice de leurs fonctions, a indiqué vendredi Volkswagen, sans préciser les montants réclamés. 
Une telle procédure doit conduire en principe à des négociations amiables entre les deux parties, qui pourraient se terminer devant un tribunal si aucun accord n'est trouvé. 
Les deux hommes sont déjà visés par des procédures distinctes devant la justice pénale allemande.
   
Tricherie
Cette dernière voit en eux les principaux responsables de la tricherie du groupe aux douze marques portant sur 11 millions de véhicules Diesel, pour les faire apparaître moins polluants qu'ils ne l'étaient en réalité.
Cette affaire, révélée à l'époque par les autorités américaines, a terni la réputation de l'industrie automobile du pays, qui peine toujours à se relever.
M. Winterkorn avait démissionné de son poste de patron de VW peu de temps après que le scandale ait été découvert par les autorités américaines. 
Cet ingénieur sourcilleux a toujours clamé qu'il n'était au courant d'aucune malversation.

Volkswagen a aujourd'hui tiré un trait sur une grande partie du scandale avec une facture dépassant les 30 milliards d'euros, dont le plus gros a été payé aux Etats-Unis, et met le paquet sur le virage vers l'électrique.
Le conseil de surveillance de Volkswagen a lui cherché depuis 2015 à tirer l'affaire au clair et ce "sans réserve" ni "égard aux personnes" concernées, indique un courrier envoyé vendredi aux salariés du groupe et dont l'AFP a obtenu une copie.   

La conclusion des recherches confiées à un cabinet d'avocats est sans appel : le conseil de surveillance de Volkswagen se dit "convaincu" que M. 
Winterkorn "a violé ses devoirs de diligence" en omettant, en tant que patron du groupe, "d'expliquer le contexte de l'utilisation de fonctions logicielles non autorisées" dans des moteurs Diesels.
De plus, il "n'a pas veillé à ce que les questions posées par les autorités américaines reçoivent une réponse rapide, sincère et complète".   

M. Winterkorn estime lui avoir "fait tout le nécessaire" et n'avoir "rien négligé pour éviter ou réduire les dommages" entraînés par l'affaire, a-t-il répondu.
A M. Stadler, il est reproché de "ne pas s'être assuré" que deux moteurs Diesel développés par Audi et utilisés dans les véhicules européens de Volkswagen, Audi et Porsche, "devaient être examinés".
Trois autres anciens cadres, deux chez Audi et un chez Porsche, se voient aussi réclamer des dédommagements.   
   - Précédent Siemens  -
   
   Les tractations entre Volkswagen et les personnes incriminées vont désormais se tenir dans le but de régler le litige hors tribunal, indique un porte-parole de Volkswagen à l'AFP. 
   Dans le passé, le conglomérat allemand Siemens, mouillé dans un scandale de corruption de grande ampleur, avait également réclamé des indemnités à deux ex-dirigeants, Heinrich von Pierer et Klaus Kleinfeld. 
   Après de longues négociations, le premier avait dû verser en 2010 cinq millions d'euros à l'entreprise, et le second deux millions d'euros.
   Sans lien direct avec la présente procédure, le procès pénal de M. Stadler s'est ouvert en septembre 2020. Il est le premier patron à répondre de ce scandale devant un tribunal allemand.
   Le procès de M. Winterkorn a été repoussé à la mi-septembre 2021, en raison de la pandémie de Covid-19.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

S'ils s'attaquent entre eux maintenant !
;0)

Lucos , Le 29/03/2021 à 05:11

Oui Lucos, mais les loups ne se mangent pas entre eux.

Bruno Haas, Le 29/03/2021 à 09:29

Ils ont juste la rancune tenace !
De Hambourg en passant par Berlin jusqu’à à Munich...ils ne sont pas tous frères !!

Durand Pierre, Le 29/03/2021 à 11:55

Le Kaiser Daimler (qui regarde de haut toutes ces querelles intestines) sort un carrosse pour niquer Tesla avec un tableau de bord tablette ...de pas moins d'un 1.41 m de large !!
Le diesel suprême en classe S...et le tout baigne dans l'huile pour lui.
Je préfère un yacht devant chez le prince de Monac avec des vulgaires gros diesels MAN de chez VW dans la cale !!

Durand Pierre, Le 29/03/2021 à 12:09

Bruno,
tout ceci serait donc...euh... truqué ?
;0))

Lucos , Le 29/03/2021 à 15:08

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 29/03/2021

Le groupe Revmat ouvre une nouvelle concession MAN à Blois

Ce lundi, le groupe Revmat ouvre à Blois son sixième garage MAN. Il inaugurera également sa nouvelle concession du Mans en juillet prochain et va débuter les travaux d’un nouveau site à Châteauroux en mai, pour une enveloppe d’investissement total de 7 millions d’euros.

Réseaux

Les choix industriels de PSA plombent le commerce extérieur automobile français

Les statistiques du commerce extérieur 2020 sont disponibles et leur analyse est édifiante. Elle confirme largement la désindustrialisation et indique que, couplée avec les choix faits par les constructeurs français - et en particulier par PSA pour 2020 – la pandémie a entrainé un véritable effondrement de la production française. La baisse de la consommation a limité l’ampleur du déficit extérieur qui se creuse tout de même très sérieusement en matière de véhicules. De surcroît, là où les annonces politiques laissaient entendre que les véhicules électriques ou électrifiées pourraient constituer une chance pour le site France, les statistiques viennent mettre le doute et indiquer à quel point il faudra au politique être volontariste pour amener les constructeurs à inverser des choix anciens et lourdement défavorables au site France.

Analyse

Bluecar: la seconde vie contrastée des voitures Bolloré

(AFP) - D'un "cimetière" en Sologne à un concessionnaire breton, les anciennes Autolib, BlueLy et BlueCub ne circulent plus dans Paris, Lyon ou Bordeaux, mais les voitures électriques de Bolloré continuent pourtant de rouler et d'alimenter la polémique.

Réseaux

Peter Thyri, avocat autrichien : "Peugeot a continûment asphyxié son réseau et a gagné de l'argent de cette façon"

La décision de la cour suprême autrichienne qui a condamné Peugeot à redéfinir sa politique commerciale suscite de grandes attentes au sein des réseaux européens des marques Peugeot, Citroën et DS, et même au-delà. Quelle est la portée de cette décision en Autriche et ailleurs en Europe ? Les réponses de Peter Thyri, spécialiste en droit de la concurrence et avocat du concessionnaire autrichien à l’initiative de la procédure.

Réseaux

Catégorie Constructeurs

Avec C5 X, Citroën invente le break au look de SUV

"La synthèse de la berline et du break", c’est ainsi que Citroën présente sa nouvelle C5 X, un crossover qui adopte aussi des éléments stylistiques des SUV. Assemblé et vendu en priorité en Chine, ce modèle fait l’impasse sur le Diesel, lui préférant l’hybride rechargeable de 225 ch qui équipe déjà le C5 Aircross.

13/04/2021

Amiante/Renault Trucks: plus de la moitié des plaignants déboutés

(AFP) - Plus de la moitié des plaignants réclamant que leur soit reconnu un "préjudice d'anxiété" découlant de leur travail sur un site amianté du constructeur Renault Trucks près de Lyon, ont été déboutés, a-t-on appris vendredi auprès de leur avocat.

12/04/2021

Jeep veut conquérir du terrain en Europe avec ses SUV hybrides

(AFP) - Jeep, une des marques du groupe automobile Stellantis né de l'alliance entre PSA et Fiat Chrysler, mise sur ses SUV hybrides pour conquérir du terrain en Europe, a déclaré vendredi le directeur de la marque, Christian Meunier.

12/04/2021

Tesla s'agace de la bureaucratie allemande et prodigue ses conseils

(AFP) - Le fabricant de voitures électriques Tesla, qui bâtit près de Berlin une usine géante mais attend toujours le permis de construire définitif, se dit "irrité" par les lenteurs de la bureaucratie allemande et va jusqu'à suggérer des pistes de réforme.

09/04/2021

Le super-malus de 30.000 euros modifie radicalement le mix des ventes de Porsche

Avec un malus qui représente un tiers du prix final, les ventes du Porsche Macan se sont effondrées et même les gammes 911 et 718 sont en net recul. Les hybrides rechargeables et électriques représentent 85% des volumes du premier trimestre. Marc Meurer, président de Porsche France nous explique comment la marque s’adapte.

07/04/2021

Hydrogène : Toyota investit dans une start-up française

Toyota Motor Europe a pris une participation dans la start-up française Energy Observer Developments (EODev) qui développe des générateurs électriques fonctionnant à l’hydrogène et utilisant une pile à combustible Toyota.

07/04/2021