Mouvements - 14/09/2020

Eric Plaquet nommé Président de Gireve

Eric Plaquet a rejoint Gireve en qualité de Président, succédant à Bruno Lebrun.

Auteur : Farida Sacha
Chef de rubrique

Partager cet article

Eric Plaquet est nommé Président de Gireve, la plateforme d'itinérance de mobilité électrique en Europe. Il succède à Bruno Lebrun qui a présidé la société depuis sa création en 2013. 
Avec 161 réseaux de charge dans 28 pays, Gireve permet aux détenteurs de véhicules électriques de se charger facilement grâce aux partenariats mis en place entre opérateurs de mobilité et d’infrastructures. 

Eric Plaquet est diplômé de l'ESCP. En 1989, il débute sa carrière chez Price Waterhouse Coopers en tant que consultant. En 1993, il rejoint le groupe Lagardère, où il a occupé diverses fonctions à responsabilités chez Presbourg, entité dédiée aux M&A et missions sensibles. En 1996 il est nommé directeur du contrôle de gestion et pilote du plan de progrès de Matra Automobile. En 2001 il devient directeur général adjoint de Matra Engineering. En 2004 il rejoint Pininfarina France où il a été directeur général adjoint en charge du développement, notamment en Chine. Basé à Pékin, il crée, en 2008, sa propre structure de conseil en M&A et assistance au développement en Asie. En 2009, il devient directeur général de Gaussin, avec pour mission de redresser la société et de mettre en œuvre une solution industrielle en Chine. En 2012 il reprend ses activités de conseil indépendant. Il était partenaire des région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées et Provence-Alpes Côte d'Azur d'Essensys France.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 14/09/2020

Les ambitions françaises de Luca de Meo pour Renault et l’enthousiasmant projet véhicule électrique à moins de 20.000 euros

Parmi les éléments qui ont filtré du document qui résume les perspectives que Luca de Meo dessine pour Renault, il en est un qui mérite une attention particulière : c’est l’annonce d’une mobilisation forte des équipes autour de l’objectif de concevoir et de produire en France un véhicule électrique à batterie qui serait vendu à moins de 20.000 euros. Inscrit dans une perspective stratégique de reconnexion de Renault au site France, ce projet est aussi habile politiquement que pertinent économiquement.

Analyse

Catégorie Mouvements