Mouvements - 14/09/2020

Marvin Cooke nouveau Président de Toyota Motor Manufacturing France

Marvin Cooke a succédé à Luciano Biondo en tant que Président de Toyota Motor Manufacturing France, le 11 septembre dernier.

Auteur : Farida Sacha
Chef de rubrique

Partagez cet article     

Senior vice-président manufacturing de Toyota Motor Europe depuis janvier 2020, Marvin Cooke intègre dans le périmètre de ses fonctions celle de Président de Toyota Motor Manufacturing France (TMMF). Il succède à Luciano Biondo qui a annoncé son départ du groupe Toyota vendredi et dont l'arrivée chez Renault sera officialisée cette semaine.

Dans ses nouvelles fonctions, Marvin Cooke est rattaché à Johan van Zyl, Président de Toyota Motor Europe.

Marvin Cooke est diplômé de l'université de Nottingham (Royaume-Uni). En 1989, il débute sa carrière chez Integrated Engineering Projets au Royaume-Uni en tant qu'ingénieur. En 1991, il intègre Toyota où il a occupé successivement les fonctions de directeur général et directeur des opérations de production (2008) de Toyota Motor Manufacturing au Royaume-Uni. En 2011, il est nommé directeur de l'ingénierie de la production de Toyota Motor Europe. En 2012, il devient directeur général adjoint de la production de Toyota Motor Manufacturing au Royaume-Uni. En 2014, il prend la vice-présidence de  l'usine TPCA (Toyota Peugeot Citroën Automobiles) en République Tchèque. En 2017, il devient directeur général de Toyota Motor Manufacturing au Royaume-Uni. Depuis janvier 2020, il est senior vice-président de la production de Toyota Motor Europe.

Marvin Cooke intègre dans le périmètre de ses fonctions celle de Président de Toyota Motor Manufacturing France.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 14/09/2020

Les ambitions françaises de Luca de Meo pour Renault et l’enthousiasmant projet véhicule électrique à moins de 20.000 euros

Parmi les éléments qui ont filtré du document qui résume les perspectives que Luca de Meo dessine pour Renault, il en est un qui mérite une attention particulière : c’est l’annonce d’une mobilisation forte des équipes autour de l’objectif de concevoir et de produire en France un véhicule électrique à batterie qui serait vendu à moins de 20.000 euros. Inscrit dans une perspective stratégique de reconnexion de Renault au site France, ce projet est aussi habile politiquement que pertinent économiquement.

Analyse

Catégorie Mouvements