Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 05/08/2021

Fin d'un litige de succession sur la "Joconde des Ferrari"

(AFP) - La Cour de cassation vient de mettre un terme à un vieux litige de succession autour d'une Ferrari de collection, la "Joconde des Ferrari", devenue lors de sa vente en 2014 le véhicule le plus cher du monde : sa valeur devra être partagée entre les héritiers Bardinon.

Auteur : AFP

Partager cet article

"C'est pour son père et dans le dessein de faire triompher la rectitude et la justice que Mme Anne Bardinon a mené ce combat judiciaire de sept années", s'est félicité Julien Dami Le Coz, l'avocat d'une héritière partie civile, dans un communiqué à l'AFP.

En 2014, Patrick Bardinon, un des héritiers de Pierre Bardinon, riche industriel et propriétaire en Creuse d'une des plus grandes collections de Ferrari au monde, avait cédé à un riche Taïwanais une 250 GTO de 1964, baptisée la "Joconde des Ferrari", une vente mirobolante d'un montant de 48 millions de dollars qui avait déclenché une querelle de fratrie.

Il avait été poursuivi pour "abus de confiance" par Anne et Jean-François Bardinon, co-héritiers, qui réclamaient la réintégration du montant dans la succession et accusaient leur frère de s'être frauduleusement approprié cette voiture au décès de leur père.

Dans un premier temps, le 7 mars 2019, le tribunal correctionnel de Guéret avait relaxé Patrick Bardinon mais la cour d'appel de Limoges, au contraire, l'avait condamné le 8 janvier 2020 à reverser plus de 52 millions d'euros dans la succession, décision confirmée en cassation.

Dans les années 70, l'industriel Pierre Bardinon possédait une soixantaine de Ferrari, achetées à l'état d'épaves. La GTO 250, produite à seulement trois exemplaires en 1964 (sur 39 au total) et joyau de son musée privé en Creuse, avait été acquise en 1978.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

A ce niveau de pognon, on peut comprendre la petite querelle dans la fratrie.
Pourvu que mes enfants ne s'entretuent pas pour mon Solex.

Bruno Haas, Le 05/08/2021 à 09:17

S'il est en rouge ou jaune il est rare...et s'il a les sacoches et le bidon de Solexine dedans...encore plus !!

Durand Pierre, Le 05/08/2021 à 12:23

Euhhh …

Concernant les Ferrari achetées à l'état d'épaves, çà me semble plus une « légende » qu’une grande réalité … Sans doute en y eût il et l’atelier au fond du circuit n’était pas là que pour faire « joli » ? … Disons, plutôt, des voitures de course « d’occasion » dont certaines « gens » ou teams se « débarrassaient » dans les années 60/70 …

Comme déjà écrit, j’ai eu la chance de voir cette collection scénographiée sur un carrelage « jaune Ferrari » au milieu des années 80 (dans l’enceinte de la propriété) et de « tourner » sur le grand circuit (autre joyau) du Mas du Clos … Un « jardin » au milieu de la Creuse un peu spécial …
Grand souvenir !

Bien sût cette 250 GTO, objet du litige, est un joyau …Ce qui la singularise, c’est que ce c’est la 2eme voiture en version GT 1964 (#5573GT) !
C’est elle qui, aux couleurs du N.A.R.T. de Luigi Chinetti, termine à la 9ème place au général des 24 heures du Mans emmenée par Fernand Tavano et Bob Grossman.
Elle rentre en 1972 (comme la 312 PB ?) dans la collection du mas du clos …. Revendue comme on le sait suivant l’affaire décrite dans l’article ci-dessus.
Mais des joyaux, la collection de Pierre Bardinon, en a possédé plusieurs … Entre autres (sous réserve d’exhaustivité voire de confusion ?).
- La 250 LM # 5841 (revendue en 2014 ?),
- La Ferrari 335 S Spider Scaglietti, châssis 0674, surnommée la « Lionne » me semble-t-il …
C’est « elle » qui participe aux 24 Heures du Mans 1957 aux mains expertes de Mike Hawthorn / Luigi Musso (abandon mécanique à la 5ème heure de course) >vendue par Artcurial avec une enchère record en février 2016 … Seulement 32 M euros, excusez du peu quoique moins bien que la GTO …!
- La 250 TR (0728TR) > victorieuse aux 24 heures du Mans aux mains de Phil Hill et Olivier Gendebien en 1958
- La 312 PB #0898 pilotée par Arturo Merzario / Sandro Munari (victorieuse à la Targa Florio)
Et bien d’autres encore …
312 P (0870), 166 F2 (006C), 375 MM Berlinetta (0368AM), 250 GT BPC (2937 GT), 275 P (0816), 330 TRI/LM ((0808) ,330 P (0822), magnifique 330 P4 (0860), 312 B (001), 512 BBi (21257),
Plus tard, il y eût aussi
La 288 LM (pilotée par Jacques Laffite pour Turbo en 1988) préfigurant la cultissime F40 , une F50 (103488), une « modeste » 550 Maranello (108746) ainsi qu’une Enzo... Excusez du peu
Difficile de savoir, pour l’instant, si les conclusions de la Cour de Cassation sonnent l’épilogue de la discorde au sein de la fratrie Bardinon … Probablement des blessures profondes ou irréversibles … Ce serait pourtant souhaitable au regard du patrimoine laissé par leur père …

Désolé pour le dérangement …
;0))

Ade Airix, Le 05/08/2021 à 13:14

Quel dérangement Adeairix !
Une culture pareille est réellement impressionnante.
J'ai eu la chance d'aller plusieurs fois au Mas du Clos et de tourner également sur ce circuit, court mais intéressant, ne serait-ce que pour son relief.
Ma foi, une propriété désirable.

Bruno Haas, Le 05/08/2021 à 13:47

Certes …. (pour la "culture", il y a de la doc quand même, mais merci pour le retour Bruno)
;0)

Ade Airix, Le 05/08/2021 à 14:03

Espérons pour le Fiston qu'il n'ait pas déjà claqué les 48 millions...
;0)

Lucos , Le 05/08/2021 à 14:46

Enfin !
Ceci reste la démonstration exacte de la citation de Coluche :
"l'argent ne fait pas le bonheur des pauvres.."
;0))

Lucos , Le 05/08/2021 à 14:58

@ Lucas 14h46... Espérons pour lui !
Entre le fiston qui court et le mas du clos, y a matière...Au moins, " y " doit en rester un peu (?).
;0)

Ade Airix, Le 05/08/2021 à 15:08

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 05/08/2021

Rouler à Rio

Cet été, Autoactu.com vous propose quatre chroniques sur deux thèmes partagés, rédigées à leur façon pas nos correspondants localisés à Detroit et à Rio de Janeiro. On commence aujourd’hui avec Jean-Philippe Thery avant que Bertrand Rakoto ne lui donne la réplique la semaine prochaine.

Analyse

L’empreinte immobilière de Renault en Ile de France au menu des négociations sociales de la rentrée

Mi-septembre, le groupe Renault démarrera avec les organisations syndicales la négociation du prochain "accord cadre social pluriannuel". En plus des champs des précédents accords comme les projets d’activité en France, l’organisation et l’évolution des effectifs, la transformation des compétences, cet accord portera sur l’empreinte immobilière du groupe en France en lien avec l’application de l’accord télétravail du 10 juin 2021.

Constructeurs

Le salon de l'auto de New York annulé à cause du Covid-19

(AFP) - Les organisateurs du salon de l'automobile qui devait se tenir à New York du 20 au 29 août ont décidé mercredi d'annuler l'évènement en raison de la montée des cas de contamination au variant Delta du Covid-19 et des nouvelles mesures de restrictions.

Salons

Catégorie Autour de l'auto

L'automobile s'initie à l'économie circulaire

(AFP) - Et si nos voitures pouvaient rouler pour toujours ? Une casse automobile en France récupère le maximum de pièces pour les réutiliser, un exemple en pointe des efforts de l'industrie automobile mondiale pour adapter ses usines à l'économie circulaire.

20/10/2021