Publicité
Publicité
Equipementiers - 05/08/2021

Voestalpine confirme son redressement au premier trimestre

(AFP) - Le sidérurgiste autrichien Voestalpine, spécialiste des aciers nobles, a démarré son exercice décalé 2021/22 sur une note positive, sur fond de reprise après la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, et a relevé ses prévisions annuelles.

Auteur : AFP

Partager cet article

Sur la période d'avril à juin, le groupe a enregistré un bénéfice net de 259 millions d'euros, à comparer à une perte de 70 millions au premier trimestre 2020/21, selon un communiqué publié mercredi.

"Voestalpine est parvenu à exploiter au mieux la reprise économique" alors que l'Europe et les Etats-Unis ont progressivement mis fin aux restrictions sanitaires, s'est félicité le Président du conseil d'administration Herbert Eibensteiner, saluant les "excellentes performances" des différentes divisions.

L'industrie automobile continue d'être "confrontée à des problèmes d'approvisionnement en semi-conducteurs", des puces indispensables pour assembler les voitures, de plus en plus informatisées, mais difficiles à trouver depuis la fin 2020.

"Des constructeurs ont dû cesser la production pour de courtes périodes, mais cela n'a pas provoqué de déclin notable pour la demande de produits en acier de haute qualité" du groupe, précise Voestalpine.

Le sidérurgiste, dont les aciers spéciaux servent aussi le ferroviaire, l'aviation, l'électroménager et l'industrie pétrolière comme gazière, salue par ailleurs "des prises de commandes records dans le secteur de la technologie de stockage en raison de l'essor du commerce en ligne".

Petit bémol, le secteur de l'aviation a affiché des résultats "en demi-teinte" après une année très difficile, même si se dessinent de "timides signes d'amélioration".

Au final, le chiffre d'affaires trimestriel a bondi de 45% sur un an, à 3,5 milliards d'euros, tandis que son résultat brut d'exploitation (Ebitda), avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement, faisait plus que tripler, à 540 millions d'euros.

Le groupe, qui mise sur une poursuite de cet élan malgré une nouvelle hausse des contaminations au coronavirus en Europe, a revu ses ambitions à la hausse et vise désormais, sur l'exercice en cours, un Ebitda compris entre 1,9 et 2,2 milliards d'euros.

En juin, il avait dit viser une fourchette de 1,6 à 1,9 milliard d'euros.

Le groupe, dont le siège est à Linz, en Haute-Autriche (nord), réalise les deux tiers de ses recettes en Europe. Il emploie 48.880 salariés dans une cinquantaine de pays, contre 52.000 il y a deux ans.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 05/08/2021

Rouler à Rio

Cet été, Autoactu.com vous propose quatre chroniques sur deux thèmes partagés, rédigées à leur façon pas nos correspondants localisés à Detroit et à Rio de Janeiro. On commence aujourd’hui avec Jean-Philippe Thery avant que Bertrand Rakoto ne lui donne la réplique la semaine prochaine.

Analyse

L’empreinte immobilière de Renault en Ile de France au menu des négociations sociales de la rentrée

Mi-septembre, le groupe Renault démarrera avec les organisations syndicales la négociation du prochain "accord cadre social pluriannuel". En plus des champs des précédents accords comme les projets d’activité en France, l’organisation et l’évolution des effectifs, la transformation des compétences, cet accord portera sur l’empreinte immobilière du groupe en France en lien avec l’application de l’accord télétravail du 10 juin 2021.

Constructeurs

Le salon de l'auto de New York annulé à cause du Covid-19

(AFP) - Les organisateurs du salon de l'automobile qui devait se tenir à New York du 20 au 29 août ont décidé mercredi d'annuler l'évènement en raison de la montée des cas de contamination au variant Delta du Covid-19 et des nouvelles mesures de restrictions.

Salons

Catégorie Equipementiers

Semi-conducteurs : ArcelorMittal réduit sa production d'acier à Florange

(AFP) - Le groupe ArcelorMittal va mettre à l'arrêt pendant "une dizaine de jours" deux lignes de production d'acier du site de Florange (Moselle), conséquence du ralentissement de la production automobile lié à la pénurie de semi-conducteurs, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

27/10/2021

Les équipementiers de plus en plus inquiets sur leur avenir à court terme

A l’occasion de la Journée de la filière automobile, les équipementiers présents ont fait part aux constructeurs de leur besoin de visibilité sur la production à venir. Ils craignent pour leur trésorerie dans les mois à venir alors que d'autres risques de pénurie se font jour, avec l'arrêt de production de magnésium en Chine.

27/10/2021

L'équipementier Continental accuse le coup de la pénurie de puces

(AFP) - L'équipementier automobile allemand Continental a abaissé vendredi ses prévisions de ventes et de rentabilité pour 2021 en raison de "pénuries persistantes de semi-conducteurs et d'incertitudes sur les chaines d'approvisionnement", a-t-il annoncé dans un communiqué.

25/10/2021