Publicité
Publicité
Constructeurs - 07/11/2022

Fin des moteurs thermiques en 2035 : Clément Beaune favorable à une clause de revoyure en 2026

Par AFP

(AFP) - Le ministre des Transports Clément Beaune a appuyé dimanche l'idée d'une clause de revoyure en 2026 pour faire un point d'étape sur l'objectif d'interdire la vente de voitures thermiques et hybrides neuves au sein l'Union européenne en 2035.

"Il y aura une clause de revoyure pour voir s'il y a d'autres technologies qui peuvent accompagner" la technologie électrique, a assuré Clément Beaune, invité du Grand jury RTL-Le Figaro-LCI.

"Pour aussi ne pas tuer notre industrie européenne, parce qu'il y a des continents qui vont un peu moins vite que nous", a-t-il ajouté. "Et on ne va pas arrêter d'exporter des véhicules hybrides ou thermiques à l'étranger en 2035, sinon ce sont les Chinois qui vont conquérir tous les marchés en développement", a insisté le ministre.

Il était invité à réagir aux propos du commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton qui, dans une interview aux Echos jeudi, a déclaré avoir "insisté pour qu'une clause de revoyure soit adoptée pour 2026". La transition vers le tout électrique constitue "certainement la plus forte transformation industrielle qu'ait connue l'Union européenne", avait estimé M. Breton.

"Cette transformation elle est lourde, elle est massive, elle est ambitieuse mais il faut la faire", a insisté Clément Beaune, confirmant malgré tout l'objectif de 2035 car "c'est comme ça qu'on mobilise les constructeurs".

Le 27 octobre, l'UE a entériné la fin des véhicules neufs à moteur thermique pour 2035 avec un accord trouvé entre les 27 Etats membres et les eurodéputés.

Le texte aborde cependant l'éventualité d'un feu vert à l'avenir pour des technologies alternatives comme les carburants synthétiques (e-carburants) ou motorisations hybrides rechargeables si celles-ci permettent d'atteindre l'objectif de supprimer totalement les émissions de gaz à effet de serre des véhicules.

Clément Beaune a également été interrogé sur la fin de la remise généralisée sur les carburants prévue fin 2022 et son remplacement en 2023 par un dispositif ciblé réservé aux gros rouleurs.

"Les paramètres sont encore en discussion", a-t-il indiqué. Cette aide sera réservée aux gens ayant "un usage régulier nécessaire" de leur véhicule et sera conditionnée aux revenus. "On passe à un dispositif plus ciblé", dont les contours seront connus avant la fin de l'année.

Le gouvernement a prévu une enveloppe de 1,7 milliard d'euros. En 2022, le coût total des différentes remises de carburant financées par l'Etat devrait s'élever à 7,5 milliards d'euros.

Réactions

Nouveau feuilleton ?quel réveil,on se tue a le dire

"Ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier" ?

Çà sent la préparation d'un "revirement de jurisprudence" ce petit concert autour de la "clause de revoyure" en 2026 (?).
... Ainsi, Thierry Breton est un peu plus lucide que les "zautres" dans cette fuite en avant vers le tout électrique automobile. Prise de conscience tardive (ou "politique" ?) en lien avec les objections réitérées de Tavares (infrastructures, volet social, accès économique à l'automobilité, notamment ) ?
A moins que ce ne soit les différentes expériences à la tête d'entreprises (grandes) ne sont probablement pas pour rien dans ce positionnement prudentiel ...
Sans doute un mix des deux ?

Quant à Clément Beaune, c'est "techno" et langue de bois bien pendue ... C'est quoi déjà sa compétence pour administrer les TRANSPORTS tricolores ?
..Sciences Po ...l'ENA, conseiller du Président ? ... Avec Bechu, ils font la paire ... de Borne.

Lors du "grand jury" ... il fallait entendre ses déclarations "distanciées" (et suffisantes) vis à vis d'EDF concernant la recommandation en lien avec les "restrictions" de recharge des VE ... Dame ! ...Il est à " bonne école " C'est que le "boss" ne s'est pas privé de s'essuyer les pieds assez tranquillement sur la gestion de la maintenance des centrales d'EDF pour masquer ses propres erreurs à l'égard du "nuc".
"Ah les Braves petits gars" ...
Attendons la suite !
;0)

A mon avis "ils" lisent Autoactu. Voilà tout.

Avec Beaune, tout se prépare sous les meilleurs hospices ?
;-)

Excellent Clerion.
Concernant les fautes de gestion de l’entretien des centrales ,il faut chercher la cause du côté de la Chine et son maudit COVID.
Ensuite la corrosion elle vient d’être découverte il y a qq mois et ça ressoude à donf en ce moment,même des équipes de soudeurs US Westing sont venus nous aider.
10 ans a taper sur le nucléaire et Fuckputine a remis la centrale au milieu de la place,10 ans de perdus ,merci qui?

Ben oui merci qui ...allez y Boise, lancez vous !
;0))

Quant aux hospices ...
L"autre qui demande à la SNCF de mettre en place un bouclier tarifaire pour les "usagers" ... Nan ...rien !
;0))

En voilà un ici aujourd'hui qui est dans une saine colère et on comprend ce qu'il dit...car le cirque est bien rodé avec des clowns en chef de l'Europe qui se mêlent de tout et qui distribuent des milliards comme des grosses miettes (1,7 milliards) pour que des aigrefins s'amusent avec des carburants où il n'y a pas une seule pompe sur des continents pour les distribuer, mais tout sera encore fait avec du fossile...leur métier de base ..nous prendre pour des andouilles !!
Qu'on s'amuse ENCORE avec un nouveau combustible comme le méthane, qui va avoir un grand avenir (mettre un tuyau au cul des vaches...et en Russie ils vont en bouffer avec la fonte du pergelisol)...et dans l'agriculture nous avons un grand avenir aussi avec notre pipi pour faire des phosphates ...
Maintenant on va les insulter sans donner leurs noms mais ils vont se reconnaitre...marre qu'ils insultent aussi notre intelligence !!
Que je te donne du synthétique qui arrive de chez les latinos du sud...et qu'ils s’exhibent dans les salons !!
Au vu des recherches c'est déjà sur qu'on ne va pas avoir autant besoin de lithium que cela...(car les batteries vont en avoir moins besoin que cela) mais les esclaves de la mine...et même chez nous vont commencer à creuser !!
Les chinois attaquent avec leurs caisses électriques, et tiujoiurs à terme trois qualité de produits...le bas, le moyen, et le caca de riche !!
Cela commence déjà à partir des prix d'une Dacia de luxe, mais en VE,à savoir, 26000 euros chez MG !! Pour le riche...pas froid aux yeux 85000 euros chez BYD !
Olaf va frimer en Chine avec des Mercos...se sera à l'avenir peine perdue !
Vous voulez pas du chinois, vous avez une limousine de nabab Citroën la DS9 à 48000 euros...et elles viennent d'où ?? !!
Mort de rire...synthétique !!
Dites bonjour au guignol qui se ballade à Bruxelles !!

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Moto

Contrôle technique des deux-roues : les motards dans les rues

(AFP) - Les associations de défense de l'environnement et de la sécurité routière ont eu une première réunion "constructive" avec le ministre des Transports sur l'établissement d'un contrôle technique des deux-roues, sujet qui a en revanche fait sortir des motards en colère dans les rues de Paris samedi.

Services

Le loueur ALD surfe sur le marché de l'occasion

(AFP) - Le loueur longue durée ALD a annoncé vendredi avoir enregistré un très bon troisième trimestre grâce au prix de revente de ses véhicules sur le marché de l'occasion et a relevé ses prévisions pour l'année.

Analyse

La realpolitik du Clepa et le surinvestissement politique de l’échéance 2026

La donne européenne est maintenant structurée par l’échéance 2035 et on peut avoir l’impression que les hésitations, tergiversations et débats sont désormais clos. En fait, parce que certains dossiers comme celui des poids lourds restent ouverts et, surtout, parce qu’une espèce de "clause de revoyure" a été ménagée en 2026, les opposants à l’électrique feignent d’adhérer à l’accord mais n’ont pas dit leur dernier mot. L’explication du texte de l’éditorial du secrétaire général du Clepa paru le 2 novembre permet de s’en convaincre.

Constructeurs - 01/02/2023

Volvo France : des ambitions encore bridées par la capacité à produire

En 2022, les immatriculations de Volvo en France ont été fortement impactées par les pénuries de semi-conducteurs avec un décalage croissant entre les commandes et les livraisons. Le réseau devra encore gérer la pénurie en 2023 avant de se préparer à un objectif de doublement des volumes en 2026. Les explications de Yves Pasquier-Desvignes, Président de Volvo Car France.

Constructeurs - 31/01/2023

Renault abaisse sa participation dans Nissan pour relancer des coopérations

Renault et Nissan ont annoncé hier dans un communiqué commun avoir atteint un accord sur leur coopération future. Celui-ci doit encore être validé par le conseil d’administration de chacun des deux constructeurs. Renault Group neutralise  28,4% de ses actions de Nissan dans une fiducie qui sera chargée de les vendre. L’accord prend acte d’une situation de fait dans laquelle Renault Group ne faisait rien d’une participation qui cristallisait la rancœur de son supposé partenaire…

Constructeurs - 31/01/2023

Suzuki aura 5 modèles électriques en Europe en 2030

Avec 2,97 millions de voitures vendues dans le monde en 2022, Suzuki a réalisé une croissance de plus de 7% sur un an mais est en recul de 11% par rapport à 2019. La marque prévoit d’avoir 5 modèles électriques en Europe en 2030 qui pèseront 80% de son mix, contre 20% au Japon et 15% en Inde.