Publicité
Publicité
Equipementiers - 20/10/2021

Fonderie du Poitou alu : nouveau délai pour trouver un repreneur

(AFP) - Le tribunal de commerce de Paris a étendu jusqu'au 10 janvier 2022 le délai pour permettre aux Fonderies du Poitou alu, sous-traitant automobile en grande difficulté dans la Vienne, de trouver un repreneur, a appris mardi l'AFP par l'intersyndicale.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le sous-traitant, en redressement judiciaire depuis avril, avait jusqu'au 20 octobre pour trouver un repreneur, mais faute de candidats, le tribunal a fixé mardi un nouveau calendrier.

"Le tribunal a statué pour une prolongation de la période d'observation jusqu'au 23 avril avec une date de limite pour le dépôt des offres de reprise fixée au 10 janvier 2022", a rapporté à l'AFP le délégué syndical CGT et représentant de l'intersyndicale CGT/CFE-CGC Jean-Philippe Juin.

"Ce n'est pas une victoire car on a perdu six mois mais on est toujours combattif. On sera rassuré quand on nous présentera un repreneur", a-t-il commenté.

Selon le représentant de l'intersyndicale, le tribunal a désigné le cabinet de consultants Roland Berger pour mener "une mission de recherches de repreneur", en ciblant la zone hors-UE, notamment le continent américain, la Chine et l'Inde.

Ce cabinet estime que le site de quelque 320 salariés basé à Ingrandes-sur-Vienne, au nord de Châtellerault, a "une capacité de retournement" s'il passe de la fabrication de culasses en aluminium pour voitures thermiques à des pièces pour véhicules électriques et hybrides, selon la CGT.

"Mais pour cela, il nous faut trouver un repreneur crédible pour mettre en place ce plan de diversification", a souligné M. Juin.

Les caisses étant vides, des fonds devront être trouvés pour financer les mois supplémentaires de la période d'observation alors que le constructeur Renault, unique client de l'usine, en assure le financement pour l'heure jusqu'au 31 décembre 2021.

Filiale du groupe Alvance de l'Indo-Britannique Sanjeev Gupta, l'équipementier automobile est en difficulté depuis plusieurs années. L'usine mitoyenne Fonderies du Poitou Fonte, qui produisait pour Renault des carters diesel destinés principalement à des véhicules utilitaires, a fermé ses portes cet été.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Avec quelle autre entreprise (ayant 6 candidats à la reprise) je confonds ?

Bruno Haas, Le 20/10/2021 à 09:45

FDB Caudan ... filiale de Renault, sans doute ... Y sont pas "partageurs", dommage pour la Vienne !
Je galèje, bien sûr

Ade Airix, Le 20/10/2021 à 12:12

Merci Adeairix.

Bruno Haas, Le 20/10/2021 à 12:54

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 20/10/2021

L'automobile s'initie à l'économie circulaire

(AFP) - Et si nos voitures pouvaient rouler pour toujours ? Une casse automobile en France récupère le maximum de pièces pour les réutiliser, un exemple en pointe des efforts de l'industrie automobile mondiale pour adapter ses usines à l'économie circulaire.

Autour de l'auto

Les Français aiment-ils leurs concessionnaires ?

82% des Français jugent les concessionnaires "sympathiques" mais seulement 53% les estiment "honnêtes", une image que le CNPA va s’attacher à améliorer dans une campagne TV menée jusqu’à la fin de l’année. Bonne nouvelle tout de même, 82% des personnes qui ont déjà fréquenté une concession ont l’intention d’y retourner pour acheter ou faire reprendre un véhicule, et même 89% des jeunes.

Réseaux

Catégorie Equipementiers

Des mines de lithium en France ? "Ne s'interdire rien", dit Pompili

(AFP) - Face au boom de la demande en métaux rares comme le lithium utilisé dans les batteries, la France ne doit "s'interdire rien" en matière d'extraction, à condition d'avoir les autorisations environnementales nécessaires, a jugé vendredi la ministre de la Transition ecologique Barbara Pompili.

06/12/2021