Publicité
Constructeurs - 31/01/2022 - #Chrysler , #Fiat , #Stellantis

Italie : Stellantis rembourse par anticipation un prêt garanti par l'Etat de 6,3 milliards d'euros

(AFP) - Stellantis a annoncé vendredi le remboursement anticipé d'un prêt de 6,3 milliards d'euros garanti par l'Etat italien et accordé en juin 2020 à Fiat Chrysler (FCA), qui fait désormais partie du groupe automobile et était fragilisé à l'époque par l'impact de la pandémie de coronavirus.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Stellantis est désormais en mesure de rembourser la ligne de crédit" octroyée par la banque Intesa Sanpaolo "avant sa date d'échéance initiale de mars 2023 tout en poursuivant ses projets d'investissement", indique le constructeur dans un communiqué.
FCA avait sollicité ce prêt et demandé une garantie publique, en expliquant qu'il était essentiel pour financer ses activités en Italie et aider tout le secteur à surmonter la crise déclenchée par la pandémie.
Cette ligne de crédit devait être "exclusivement consacrée aux activités nationales du groupe et au soutien des plus de 10.000 petites et moyennes entreprises qui composent le secteur automobile en Italie", avait expliqué en 2020 le constructeur.    

Selon la presse italienne, FCA avait dû s'engager aussi à ne pas délocaliser ou supprimer des emplois avant 2023.
Le prêt avait été accordé pour "soutenir le redémarrage" du secteur automobile italien après la pandémie, procurant "des liquidités aux activités du groupe en Italie et à ses fournisseurs italiens", a détaillé vendredi Stellantis.  
La ligne de crédit "a joué un rôle déterminant dans le redémarrage de la production industrielle et a assuré la continuité des projets d'investissement clés" dans le secteur automobile en Italie, a poursuivi le groupe.
Le prêt est garanti à 80% par Sace, l'agence italienne de crédit à l'exportation, système prévu dans le cadre d'un décret visant à aider les entreprises à faire face à la crise du coronavirus.
L'octroi d'une garantie publique avait déclenché un débat dans la péninsule où une partie de la classe politique avait réclamé des contreparties, alors que le siège légal du groupe FCA était situé à Amsterdam, son siège fiscal à Londres et une partie de ses activités aux Etats-Unis et dans d'autres pays européens.
Secteur clé de l'économie italienne, comptant pour plus de 6% du PIB national, l'industrie automobile a été touchée de plein fouet par les conséquences de la pandémie.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Bien + !
;0)

Lucos , Le 31/01/2022 à 08:46

Qui paye ses dettes ...enrichit ses actionnaires !!
S'amuser avec de la grosse monnaie est plus facile que de produire des caisses en tôle. Est-ce un remboursement d'argent magique ??
Comment le diriez-vous en langue hollandaise libre d'impôts ??

Durand Pierre, Le 31/01/2022 à 12:25

Aux Pays Bas ils ne disent pas, ils font tout simplement !
Combien de sociétés sont domiciliées dans ce pays et pourquoi ?
;-)

Clerion , Le 31/01/2022 à 13:46

Gros titre dans Le Monde "Mégaprofits du CAC 40"...malgré les hollandais qui font...avec peu d'impôts !! Tout va bien !
Mesurez la distance avec les gilets jaunes du monde entier !!
Documentaire hier sur M6 ...concernant les inondations au Bangladesh...
ils vont perdre une grande partie de leur territoire et comme les eaux de leurs rivières vont être salinisées ils vont perdre leurs cultures de riz et au passage un cinquième de leurs territoire...leurs entrepreneurs (gilets jaunes de là bas) passent à la culture de la crevette en perdant aussi un cinquième de leurs revenus !
Quelle réussite d'adaptation pour des millions de bangladais ...ils relance l'importation du riz mais boostent l'exportation de crevettes !
Voyez comment c'est l'économie !!

Durand Pierre, Le 31/01/2022 à 15:38

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 31/01/2022

Une Alliance pacifiée et rééquilibrée

Difficile fin janvier de faire le lien entre la présentation sereine de la stratégie de l’Alliance à l’horizon 2030 et les affres dans lesquels elle se trouvait il y a un peu plus de deux ans encore. La présentation des résultats financiers à venir nous dira quel rôle joue en la matière le retour à meilleure fortune mais, à ce stade, on ne peut que constater que le travail de pacification conduit par Jean-Dominique Senard semble avoir porté ses fruits. Il renvoie à l’imposition du principe "leader-follower" qui est autant une manière de s’avouer que l’on ne sait pas coopérer qu’une tentative de le faire quand même.

Analyse

Stellantis améliore ses ventes en Chine

(AFP) - Stellantis s'est félicité vendredi de l'amélioration de ses ventes en Chine, portées par la Jeep Wrangler, alors que le groupe se prépare à dévoiler son plan stratégique pour cet immense marché au "potentiel encore inexploité".

Constructeurs

Catégorie Constructeurs