Publicité
Publicité
Sport - 31/05/2022 - #Alpine

La F1 quitte Monaco, est-ce un adieu ou juste un au revoir ?

(Reuters) - La Formule 1 a plié bagage après le Grand Prix de Monaco de dimanche sans avoir la certitude de revenir l'année prochaine, alors qu'il est question que la principauté n'accueille plus de course qu'une année sur deux, voire plus du tout.

La F1 quitte Monaco, est-ce un adieu ou juste un au revoir ?

La Formule 1 a plié bagage après le Grand Prix de Monaco de dimanche sans avoir la certitude de revenir l'année prochaine, alors qu'il est question que la principauté n'accueille plus de course qu'une année sur deux, voire plus du tout. /Photo prise le 29 mai 2022/REUTERS/Benoît Tessier

Auteur : Reuters

Partager cet article

La discipline ne manque pas de circuits désireux d'accueillir des courses et un nouveau calendrier, qui pourrait passer à 24 épreuves par saison, est à l'étude.

Miami a fait ses débuts cette année, Las Vegas fera son entrée en 2023 et le Qatar reviendra l'an prochain en tant que quatrième course organisée au Moyen-Orient.

Certains pensent que Monaco, Grand Prix pourtant prestigieux et historique, risque de faire les frais de cette frénésie de nouveauté, d'autant que son circuit tortueux en ville paraît à certains de plus en plus anachronique.

Les organisateurs du Grand Prix minimisent la menace mais le patron de la F1, Stefano Domenicali, a laissé entendre que des choses devaient changer.

Les dépassements étant quasiment impossibles dans les rues de la principauté, la course se transforme souvent en une procession ennuyeuse. Les prix des billets et des hébergements sont élevés. La réalisation de la télévision locale est régulièrement critiquée et le partenariat de Monaco avec l'horloger Tag Heuer chevauche l'accord de la Formule 1 avec Rolex. Monaco verse enfin beaucoup moins de commissions à la F1 que les autres courses.

"Je ne suis pas objectif. Je vis ici, j'aime la ville. Je pense que ce que Monaco a à offrir est spectaculaire", a déclaré le patron et copropriétaire de l'écurie Mercedes, Toto Wolff, avant la course de dimanche.

"Nous avons le soutien du prince et la Formule 1 est importante pour Monaco et Monaco est importante pour la Formule 1", a ajouté l'Autrichien, avant de nuancer ses propos.

"Monaco doit s'adapter aux nouvelles réalités de ce qu'est ce sport aujourd'hui, et l'impact qu'il a sur le monde, et en même temps Monaco sera toujours respecté au sein de la communauté de la Formule 1 comme quelque chose de spécial. Mais personne ne doit prendre les choses pour acquises".

"Nous devons examiner le tracé de ce circuit, afin que les gens ne puissent pas rouler à environ cinq secondes du rythme dans une procession", a-t-il ajouté, après que Lewis Hamilton, septuple champion du monde avec Mercedes, a terminé huitième dimanche, incapable de dépasser l'Alpine de Fernando Alonso, plus lente.

"C'est un lieu et un spectacle fantastiques, mais ce serait formidable si les courses pouvaient être au même niveau".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

... Même si Hamilton doit rester derrière Alonso
La F1 sans Monaco ou Monaco sans la F1 ...?
C'est La F1 des "harryco" probablement
(...)

Ade Airix, Le 31/05/2022 à 00:13

Voire la confirmation de la fin...
;0)

Lucos , Le 31/05/2022 à 06:00

Quand je lis l'article, on comprend bien que le vrai problème ce sont les sous !
Souci de sponsoring Tag / Rolex, Prix des billets et des logements (mais il faut aussi, et c'est imposé par la FIA, un nombre de 5* minimum ce qui a causé la perte de Magny-cours...) et pour finir la principauté qui donne moins d'argent que les autres...

Fred Et Rick, Le 31/05/2022 à 08:42

Oui . le dernier argument surtout ...Et cette "prise de conscience" assez tardive sur les manques d'espaces de dépassements du circuit en ville est destinée à conduire Monaco à se "dépasser" côté pépètes versées au "barnum circus"... Que reste t il après ...? ...un chantier pharaonique de circuit pris sur la mer ?...Mais Monaco c'est : le gazomètre, le virage devant le café de Paris, les épingles avant le tunnel, le pif paf de la piscine, la montée vers le casino ..pfff
;0)

Ade Airix, Le 31/05/2022 à 09:11

Il n'est pas certain que la FIA, la FOCA et la FOM soient plus gourmandes financièrement que la principauté. Il est par contre certain que le site n'a rien de démocratique. Il est certain que les images TV sont médiocres. Et surtout il est certain qu'à Monaco, il n'ya plus de course, mais une procession. Rome n'est plus dans Rome, la F1 n'est plus dans Monaco ? Ciao. J'écris ça, Messieurs, moi qui ai vu Bruce McLaren gagner le grand prix de Monaco en 1962. RIP.

Pierre Nalin, Le 31/05/2022 à 10:21

Voir d'emblée le F1 quitter le rocher, c'est vouloir faire d'un principe ôter ?
;-)

Clerion , Le 31/05/2022 à 12:50

Plus de F1 à Monaco, c'est voir Monte Carlo puis descendre pour finir dans la piscine après le bout du tunnel...

Clerion , Le 31/05/2022 à 12:53

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 31/05/2022

Changements au directoire de Mercedes-Benz Bank

Mercedes-Benz Bank annonce la nomination de deux nouveaux directeurs à son directoire : Tobias Deegen est nommé directeur des risques de Mercedes-Benz Bank à compter du 1er juin 2022, succédant à Marc Voss-Stadler et Christina Schenck prend le département finances et contrôle à compter du 1er juillet 2022.

Nominations

Règlementation CO2 : les amendements poussés par T&E

La semaine prochaine les députés européens voteront en séance plénière leur position sur le futur règlement CO2 automobile et camionnette. Dans une lettre ouverte publiée hier et signée par 51 ONG, l’association Transport & Environment pousse pour l’adoption d’un objectif de baisse des émissions de CO2 contraignant en 2027 et la suppression des bonifications Zlev et masse.

Marchés

Catégorie Sport

Trois nouveaux membres au comité de direction d'Alpine

Alpine annonce la nomination de trois nouveaux membres au sein de son comité de direction : Otmar Szafnauer, directeur d'équipe BWT Alpine F1 Team, Bruno Famin, directeur exécutif d'Alpine Racing, succédant à Marcin Budkowski et Davide Brivio est nommé au poste nouvellement créé de directeur des projets compétition.

18/02/2022