Publicité
Publicité
Constructeurs - 16/06/2022 - #Volkswagen

Le consortium mené par Volkswagen détient 87,38% de Europcar

Par AFP

(AFP) - Le consortium mené par Volkswagen, qui avait lancé en novembre une offre publique d'achat sur le loueur de voitures Europcar, détient 87,38% de son capital, a indiqué mercredi l'Autorité des marchés financiers qui précise que l'offre va être prochainement rouverte pour les actions restantes.

En juillet 2021, le conseil d'administration d'Europcar avait approuvé l'offre de rachat du consortium - mené par Volkswagen, le fonds britannique Attestor Limited, déjà actionnaire du groupe, et le groupe de mobilité hollandais Pon, réunis dans la holding Green Mobility - pour une valorisation du loueur à 2,5 milliards d'euros (2,9 milliards d'euros, dette comprise).

Plus d'un an après avoir frôlé la faillite, Europcar est ainsi de nouveau racheté par Volkswagen, 15 ans après leur séparation en bons termes, alors que le groupe allemand souhaite se renforcer dans les services de mobilité.

L'offre publique d'achat, lancée en novembre dernier, avait été fixée au prix de 0,50 euro le titre. Mercredi, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé qu'au 14 juin, date de clôture de l'offre, le consortium détenait 4,382 milliards d'actions Europcar, représentant autant de droits de vote, soit 87,38% du capital et au moins 87,36% des droits de vote.

"L'offre a donc une suite positive" indique l'avis de l'AMF, qui ajoute qu'une publication ultérieure "précisera les dates et la durée de la réouverture de l'offre", portant sur le restant du capital.

Les propriétaires d'Europcar avaient refusé une première offre de rachat à 0,44 euro par action, qui aurait valorisé le groupe à 2,2 milliards d'euros. Europcar appartenait jusqu'en 2006 à Volkswagen, qui l'avait vendu pour 3,32 milliards d'euros à la société française d'investissements Eurazeo. Les conséquences de la crise sanitaire avaient conduit Eurazeo à se retirer du capital début 2021 au profit des créanciers du groupe, cinq fonds américains et britanniques, dont les new-yorkais Anchorage (propriétaire des studios MGM) et Marathon.

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

Should have stayed

C’est un jeune Brésilien que vous ne connaissez probablement pas que j’évoque aujourd’hui, mais qui parle pourtant à bon nombre d’entre nous….

Constructeurs

Xavier Chardon, Volkswagen Group France : "Les bornes de recharge, c'est un nouveau business qui s’offre aux distributeurs"

Xavier Chardon, président de Volkswagen Group France, était l'invité hier de l’association Équilibre des Énergies, présidé par Brice Lalonde, ancien ministre de l’Environnement. A cette occasion, il a évoqué les derniers investissements du groupe dans l’électrification et le rôle du réseau de distribution en France dans le déploiement de superchargeurs.

Constructeurs - 01/02/2023

Volvo France : des ambitions encore bridées par la capacité à produire

En 2022, les immatriculations de Volvo en France ont été fortement impactées par les pénuries de semi-conducteurs avec un décalage croissant entre les commandes et les livraisons. Le réseau devra encore gérer la pénurie en 2023 avant de se préparer à un objectif de doublement des volumes en 2026. Les explications de Yves Pasquier-Desvignes, Président de Volvo Car France.

Constructeurs - 31/01/2023

Renault abaisse sa participation dans Nissan pour relancer des coopérations

Renault et Nissan ont annoncé hier dans un communiqué commun avoir atteint un accord sur leur coopération future. Celui-ci doit encore être validé par le conseil d’administration de chacun des deux constructeurs. Renault Group neutralise  28,4% de ses actions de Nissan dans une fiducie qui sera chargée de les vendre. L’accord prend acte d’une situation de fait dans laquelle Renault Group ne faisait rien d’une participation qui cristallisait la rancœur de son supposé partenaire…

Constructeurs - 31/01/2023

Suzuki aura 5 modèles électriques en Europe en 2030

Avec 2,97 millions de voitures vendues dans le monde en 2022, Suzuki a réalisé une croissance de plus de 7% sur un an mais est en recul de 11% par rapport à 2019. La marque prévoit d’avoir 5 modèles électriques en Europe en 2030 qui pèseront 80% de son mix, contre 20% au Japon et 15% en Inde.