Publicité
Publicité
Equipementiers - 02/12/2021 - #Renault

Le gouvernement "en contact" avec des entreprises "susceptibles de créer de l'emploi" pour les salariés de la SAM

(AFP) - Le gouvernement est en contact "avec plusieurs entreprises susceptibles de créer de l'emploi" dans le bassin de Decazeville après la liquidation du sous-traitant automobile SAM, a affirmé mercredi la ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher, prise à parti par plusieurs sénateurs.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Nous accompagnons des projets d'implantation, qui je l'espère pourraient arriver à Decazeville et permettre de renverser la vapeur et créer de l'emploi sur ce site industriel, mais je ne fais pas de promesse pour l'instant" a déclaré la ministre, pressée de questions par des sénateurs de tous bords sur l'avenir de la Société Aveyronnaise de Métallurgie (SAM), qui fabriquait des carters de voitures.

Mercredi après-midi, plusieurs milliers de personnes, dont beaucoup de métallos, s'étaient rassemblés parallèlement à Viviez dans l'Aveyron où la SAM doit cesser son activité après la liquidation judiciaire de l'entreprise prononcée vendredi par le tribunal de commerce de Toulouse, ce qui va priver d'emploi 333 salariés du site.

Devant le Sénat, lors de la séance de questions au gouvernement, la ministre a souligné que Renault, unique client de la SAM qui a refusé d'accompagner un plan de reprise de l'entreprise, s'était engagé mardi à fournir "un accompagnement individuel à chaque salarié, y compris financier".

Elle a aussi rappelé que l'Etat avait mobilisé "le fonds de reconversion des salariés de la filière fonderie", avec "notamment 15.000 euros de financement activable pour une formation, et 5.000 euros pour faciliter une mobilité professionnelle".

Le sénateur Alain Marc (Aveyron, les Indépendants) s'est ému d'une probable délocalisation de l'activité "en Roumanie" permise par Renault.

"Si on veut réindustrialiser la France, il faut vraiment sauver la SAM", a pour sa part lancé le sénateur Jean-Claude Anglars (Aveyron, les Républicains), tandis que la sénatrice Angèle Préville (Socialiste-Ecologiste et Républicains, Lot) a qualifié de "capitulation" la fermeture de la SAM, "l'exemple même de désindustrialisation organisée par un groupe automobile français avec la complicité du gouvernement, principal actionnaire"

S'adressant directement aux salariés concernés, Mme Pannier-Runacher, qui passe beaucoup de temps à vanter la réindustrialisation du pays permise par le plan de relance, a convenu que "le choc est terrible".

"Vous avez l'impression que le monde s'effondre, vous n'êtes pas responsables de la situation. Ce n'est ni la qualité de votre travail, ni votre engagement qui sont en cause et vous nous trouverez, vous me trouverez, toujours à vos côtés" leur a-t-elle dit.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Agnès est confiante et toujours à leurs côtés. Ils sont sauvés.
Alleluia, alleluia, le divin enfant va bientôt arriver.
Bon Noël aux salariés de la SAMsuffit.

Bruno Haas, Le 02/12/2021 à 12:06

"Vous avez l'impression que le monde s'effondre, vous n'êtes pas responsables de la situation. Ce n'est ni la qualité de votre travail, ni votre engagement qui sont en cause et vous nous trouverez, vous me trouverez, toujours à vos côtés"
Imaginez ce texte, dit façon sermon de curé par Didier Bénureau...
;0))

Lucos , Le 02/12/2021 à 16:19

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 02/12/2021

L'Annuaire des groupes 2022 est sorti ! Découvrez l'identité des 290 premiers groupes de distribution français

La 13e édition de l’Annuaire des groupes vient de sortir. Malgré la concentration qui se poursuit (10 rachats en 2020, et 8 à fin septembre 2021), notre annuaire s’est enrichi de 16 nouveaux opérateurs pour en compter 290 au total que nous présentons sous forme de fiche d’identité individuelle et sous forme de classement (par chiffre d'affaires, par volume VN et par département)

Publi-rédactionnel

Citroën, Dacia et Kia en forme sur un marché automobile qui souffre encore en novembre

Comparé à un mois "normal", le marché VP de novembre a perdu près de 30%. Les modèles électriques et PHEV poursuivent en revanche leur progression pour peser 23,5% du mix, un record. Certains marques s'en sortent bien ce mois-ci, comme Citroën qui rebondit sur le marché BtoB, Dacia qui caracole en tête du marché des particuliers et Kia qui a gagné 4 places en un an, devançant notamment Ford en grande difficulté ce mois-ci.

Marchés

La Factory VO de Flins, un projet exemplaire du "nouveau Renault" rondement mené

Le groupe Renault a ouvert à la presse ce mardi 30 novembre le centre de reconditionnement VO de Flins en présence de Jean-Dominique Senard (Président), Luca de Meo (DG) et Ivan Segal (DCF). Ce projet a été mené de A à Z par une équipe engagée et qui a bénéficié du soutien de l’ensemble du comité exécutif. Le site concentre les meilleures pratiques du genre. Les précisions de Gilles Mériadec, pilote de ce projet pour la direction commerciale France.

Constructeurs

Dieselgate : une enquête vise Stellantis en Allemagne

(AFP) - La justice allemande a ouvert une enquête visant le constructeur automobile PSA, devenu Stellantis depuis la fusion avec Fiat Chrysler, dans le cadre du "dieselgate" lié à des moteurs diesel utilisés par Mitsubishi, Peugeot et Citroën, a-t-on appris mercredi.

Constructeurs

La plateforme de VO en ligne Cazoo arrive en France

(AFP) - Le vendeur britannique de voitures d'occasion en ligne Cazoo, qui connaît une croissance fulgurante depuis sa création en 2018, a annoncé mercredi lancer son activité en France et en Allemagne et dit vouloir poursuivre son expansion en Europe.

Internet

Catégorie Equipementiers

La Fonderie du Poitou Alu toujours en sursis, selon l'intersyndicale

(AFP) - Le sort de la Fonderie du Poitou Alu, sous menace de liquidation judiciaire, reste en sursis et le sous-traitant automobile de la Vienne cherche encore un investisseur financier qui accompagnerait une transition vers l'électrique aidée par l'Etat, a-t-on appris jeudi de source syndicale.

21/01/2022

Benteler : toujours aucune offre de reprise, malgré un nouveau délai

(AFP) - Aucune offre de reprise ne s'est présentée pour le sous-traitant automobile allemand Benteler qui emploie 400 personnes à Migennes (Yonne), malgré de nouvelles recherches demandées par le ministère de l'Économie, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

10/01/2022