Publicité
Equipementiers - 15/04/2021

Les industries mécaniques s'inquiètent de la pénurie de matières premières

(AFP) - Les industries mécaniques françaises dont l'activité a reculé de 10,8% l'an passé et les effectifs de 2,3% sous le choc de la pandémie, s'inquiètent de la pénurie de matières premières.

Auteur : AFP

Partager cet article

Premier employeur industriel de France (environ 20% du total), les industries mécaniques ont vu leurs effectifs baisser de 2,3% l'an passé, à 602.523 salariés contre 616.430 en 2019, a fait état la Fédération des Industries Mécaniques (FIM) qui regroupe 20 syndicats professionnels et 3.000 entreprises.

Leur chiffre d'affaires est tombé l'an passé à 120 milliards d'euros, un recul de 10,8% plus marqué que celui du PIB français (-8,2%).

La FIM note que l'activité a "amorcé un redressement au second semestre 2020" et espère que la hausse prévue de dépenses d'investissements dans l'industrie (+6% en volume en 2021) favorisera une reprise de la croissance dès cette année, "à l'exception du secteur aéronautique pour lequel l'investissement productif devrait rester encore limité".

La fédération s'inquiète néanmoins dans un communiqué des "fortes incertitudes liées à la pénurie de matières premières", à "l'allongement de la durée d'approvisionnement et aux hausses de prix" qui pourraient "freiner l'ampleur de la reprise en 2021".

Au global, les prévisions pour 2021 tablent sur une reprise de l'activité des industries mécaniques entre 6 et 9%.

L'an dernier, le recul des ventes a touché aussi bien les exportations (-12%), notamment en raison du Brexit (-20,2% des exportations vers le Royaume-Uni), que le marché intérieur (-10%), note la FIM.

Fonderie, forge, décolletage, découpage-emboutissage et traitement des métaux ont été les secteurs les plus touchés, issus de la sous-traitance automobile ou aéronautique (-19,6%), emportée par l'arrêt brutal du transport aérien et le fort ralentissement de l'industrie automobile.

Les produits de grande consommation sont les moins touchés avec un recul de 7%. Dans ce secteur, la coutellerie, les outillages et autres articles ménagers sont affectés par le ralentissement des échanges mondiaux et de la logistique.

La mécanique française se classe à la sixième place mondiale derrière la Chine, les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne et l'Italie.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

"La peur n'évite pas le danger " ...
;0)

Ade Airix, Le 15/04/2021 à 09:02

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 15/04/2021

Bornes de recharges dans les copropriétés : pataquès autour d’un amendement de la loi Climat

L’amendement à la loi Climat qui encadre le financement des bornes de recharge dans les copropriétés que viennent de voter les députés pourrait-il être un frein à leur développement ? C’est ce que craignent les opérateurs privés Borne Recharge Service, Bornes Solutions, Park’n Plug, Waat, Zephyre, Zeplug. Ils estiment que le décret "droit à la prise" paru en décembre était suffisant. L’amendement les met également en concurrence avec Enedis qui bénéficie d’un mécanisme de financement parafiscal créant une situation déséquilibrée. Explications.

Marchés

Catégorie Equipementiers

Le cuivre et le minerai de fer atteignent des records historiques

(AFP) - Ils n'ont jamais été aussi chers : le cuivre, baromètre de l'économie mondiale, ainsi que le minerai de fer ont atteint vendredi des sommets historiques, tirés par la forte demande notamment en Chine où l'activité repart après la pandémie.

10/05/2021

Clap de fin pour l'usine Bridgestone de Béthune

(AFP) - "C'est un gros gâchis" : les 863 salariés de Bridgestone à Béthune ont fait vendredi leurs adieux à l'usine de pneumatiques dont le géant japonais avait annoncé la fermeture en septembre, inquiets pour l'avenir malgré un plan social généreux et des pistes de revitalisation du site.

03/05/2021

STMicroelectronics prévoit une croissance accélérée cette année

(AFP) - Le fabricant franco-italien de composants électroniques STMicroelectronics anticipe désormais une croissance de 18,4% de son chiffre d'affaires en 2021, dopé par la forte augmentation de la demande mondiale en semi-conducteurs, a-t-il annoncé jeudi en présentant ses résultats trimestriels.

30/04/2021