Publicité
Publicité
Constructeurs - 19/11/2021

Les voitures américaines en mission pour détecter l'alcool au volant

(AFP) - Aux Etats-Unis, les voitures pourraient bientôt refuser de rouler si le conducteur est en état d'ivresse, grâce à des capteurs capables de détecter l'alcool dans l'haleine ou à travers la peau. Mais ces technologies interpellent les défenseurs de la vie privée et des libertés.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le président Joe Biden a signé cette semaine une loi qui va obliger les fabricants d'automobile à intégrer des outils de ce genre dans les années à venir.

Dans un pays où l'alcool au volant tue plus de 10.000 personnes tous les ans, et où le taux d'alcool autorisé est en moyenne plus élevé que dans de nombreux autres pays occidentaux, la nouvelle législation suscite beaucoup d'enthousiasme.

"Je pleure des larmes de joie", a réagi Alex Otte, président de MADD, une ONG qui voit cette loi comme un moyen de sauver des milliers de vies. "C'est le début de la fin de l'ivresse au volant".

Mais le texte soulève aussi des questions : que se passera-t-il si la voiture se trompe et refuse de démarrer ? Les véhicules deviendront-ils potentiellement des témoins contre leur propriétaire, en cas de procès ?

Les autorités américaines ont trois ans, potentiellement renouvelables, pour se prononcer sur ces sujets. La technologie, elle, est quasi prête. Des chercheurs ont mis au point des capteurs qui aspirent et testent le souffle du conducteur.

Démarreur mouchard

Ils ont aussi développé un scanner, intégré au bouton de démarrage du moteur, qui mesure le taux d'alcool dans les vaisseaux sanguins sous la peau des doigts, grâce à une lumière infrarouge. Ces inventions ont été mises au point par une collaboration entre une association de fabricants automobiles pour la sécurité routière (ACTS) et les autorités concernées.

Des systèmes anti-triche seront intégrés pour empêcher la voiture de démarrer en cas de taux d'alcool supérieur à la limite de 0,08%, en vigueur dans la plupart des Etats américains, a expliqué Robert Strassburger, président de l'ACTS.

"Nous émettons tous du dioxyde de carbone quand nous expirons, et le système sait détecter si l'échantillon vient du chauffeur et pas d'ailleurs", a-t-il précisé à l'AFP.

Quant au capteur digital du démarreur, il est relié à un circuit entre le siège et l'ordinateur de bord : "Si un passager appuie sur le bouton, le circuit ne fonctionne pas et la mesure n'est pas prise", détaille M.  Strassburger.

Ces outils sont considérés comme "passifs", par opposition aux appareils existants, qui nécessitent une action des conducteurs, comme de souffler dans un tube avant de pouvoir circuler. Ce genre d'alcootest intégré au véhicule est obligatoire dans certaines juridictions en cas de condamnation pour conduite en état d'ivresse.

"Anticonstitutionnel"

Certains experts sont favorables à ces technologies, tant qu'elles sont correctement régulées, mais d'autres pointent les dangers et dérives potentiels. Laura Perrotta, présidente de l'association des usagers des autoroutes américaines, pense que ces capteurs sont formidables, tant qu'ils fonctionnent correctement.  "Imaginez que quelqu'un se fasse un bain de bouche et n'arrive pas à démarrer sa voiture ou que le système ne détecte pas que quelqu'un a bu trop de verres", remarque-t-elle. "Ca pourrait poser un vrai problème".

Pour les défenseurs des libertés individuelles, l'enjeu ne relève pas de la technique mais de la légalité.

"C'est complètement anticonstitutionnel que nos voitures nous surveillent pour le compte du gouvernement", s'insurge Albert Fox Cahn, fondateur de l'ONG Surveillance Technology Oversight Project. "Ce n'est pas moins illégal que si le gouvernement obligeait les opérateurs téléphoniques à installer des micros cachés dans toutes les maisons pour s'assurer que personne ne commettra de crime à l'avenir", a-t-il ajouté.

Robert Strassburger a fait valoir que les autres technologies qui récoltent des informations dans les voitures sont déjà régulées, et que la police a besoin d'un mandat pour y accéder. Mais la décision finale reviendra selon lui aux "fabricants ou aux législateurs, qui ne leur laisseront pas le choix".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

10 000 morts à cause d'accidents dus à l'alcool paraît énorme mais ramené à un parc auto de 285 millions de bagnoles, ça relativise comme dirait Albert.
Sur "nos" 3 500 morts, combien dus à l'alcool ? Et aux drogues, et aux anxiolytiques (Français premiers consommateurs au monde), et au smartphones, qui provoquent les mêmes effets, voire pire, que l'alcool ?
Bon, il faut bien commencer par un bout ; j'approuve cette mesure.

Bruno Haas, Le 19/11/2021 à 09:26

Il y a aussi aux States les amendes et la prison qui ne manquent pas de souffle !!

Durand Pierre, Le 19/11/2021 à 09:56

Tu fais le plein de E85, hop en taule !
;0))

Lucos , Le 19/11/2021 à 10:11

J'ai été voir sur Qwant, l'alcool représente entre 25 et 30% des morts sur la route en France suivant la qualité du Beaujolais nouveau de l'année.
Ramené à l'échelle de la France, la stat US donnerait 3200 morts ici. C'est donc visiblement un + gros PB que chez nous qui avons 3200 au total sur la route (2019).
;0)

Lucos , Le 19/11/2021 à 10:18

Merci Lucos, je voulais comparer les chiffres mais j'avais la flemme de me lancer sur le Net.
Donc oui, c'est visiblement un gros problème et je redis mon approbation quant à la mesure.

Bruno Haas, Le 19/11/2021 à 10:43

Dans un autre "genre" … pour la "schnouf" y z ont les capteurs ? … Je capte pas ?
D'autre part,
l'AFP ne dit pas si le conducteur se prend un "coup de jus" en cas d'haleine "chargée". Tant qu'à faire dans le dissuasif … Hein … Je blague …
Et sinon pour les mains moites … Toujours rien ?
;0))

Ade Airix, Le 19/11/2021 à 12:30

Et encore plus de 200 morts en deux roues,triste record qui sera battu.
Même à Paris ça tombe dru ((

Alain Boise, Le 19/11/2021 à 19:58

Vous nous parlez de quoi Boise ??
:0)

Lucos , Le 19/11/2021 à 21:16

D’accidentologie,c’est le thème de l’article comment lutter contre le fléau alcool ,non comprenant?

Alain Boise, Le 19/11/2021 à 21:57

200 morts où et quand ?
;0)

Lucos , Le 19/11/2021 à 22:40

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/11/2021

Suzuki, marque préférée des distributeurs en 2021

Sur le podium en 2019 et en 2020, la marque Suzuki est parvenue cette année à monter sur la plus haute marche de la "cote d’amour des constructeurs". Un satisfecit de la part du réseau avec qui les équipes du constructeur entretiennent d’excellentes relations.

Réseaux

Deux nouveaux membres au comité exécutif de Volkswagen Brésil

Le comité exécutif de Volkswagen Brésil accueille deux nouveaux membres : Miguel Sanches devient vice-président des opérations de Volkswagen Brésil et de la région Amérique du Sud, et Joern Kuch est nommé directeur de la qualité assurance de Volkswagen Brésil et de la région Amérique du Sud.

Nominations

Braderie de l’ile (britannique) : Qui McLaren peut-il intéresser ?

Les rumeurs et les fuites font planner de nombreux doutes sur l’issue de la crise actuelle traversée par McLaren. Le constructeur de voitures de sports de Woking est toujours en difficulté. Les rumeurs sont souvent des annonces de mise en vente déguisées pour susciter l’intérêt d’investisseurs ou de repreneurs. Qui pourrait bien reprendre McLaren ?

Analyse

Catégorie Constructeurs

Neutralité carbone : le groupe Volkswagen implique son réseau

Dans le cadre de son engagement écologique, le groupe Volkswagen travaille sur de nombreux fronts, notamment sur celui de l’infrastructure de charge. Il investit directement, notamment à travers Ionity, et s’appuie aussi sur son réseau de distribution qu’il souhaite aussi faire évoluer vers la neutralité carbone.

01/12/2021

Nissan accélère le tempo dans l'électrification de ses véhicules

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan, allié du français Renault et ancien pionnier de l'électrique, a dit lundi viser une part de 50% pour ses véhicules électrifiés (électriques et hybrides) dans ses ventes mondiales à l'horizon 2030, contre environ 10% en 2020.

30/11/2021

Suzuki renouvelle son S-Cross

Suzuki a révélé la troisième génération de son SUV compact, le S-Cross. Son design évolue ainsi que sa dotation technologique mais il faudra attendre le second semestre pour voir arriver un nouveau moteur hybride.

30/11/2021

La Cupra Born, parmi les 7 finalistes de "The Car of Year "

La Cupra Born, basée sur la plateforme électrique du groupe Volkswagen, parvient par son design et son caractère sportif à se différencier positivement de l’ID3. Elle a été choisie par le Jury de "The Car of the Year" parmi les 7 modèles finalistes.

29/11/2021

Audi jugé responsable des moteurs truqués livrés par Volkswagen

(AFP) - Dans le scandale des moteurs Diesel truqués, Audi a été reconnu jeudi responsable au titre des moteurs fournis par le groupe Volkswagen, a décidé jeudi la plus haute juridiction allemande, confortant la position de clients trompés par le géant de l'automobile.

26/11/2021