Publicité
Publicité
Marchés - 19/11/2021

Le marché automobile européen plonge en octobre comme jamais depuis 1990

(AFP) - Jamais depuis 1990 les constructeurs n'ont vendu aussi peu de voitures neuves au mois d'octobre : freinée par les pénuries de composants électroniques, l'industrie automobile européenne reste presque au niveau de la catastrophique année 2020.

Auteur : AFP

Partager cet article

Avec 665.000 voitures vendues sur le continent en octobre, les immatriculations ont reculé de 30,3% par rapport à octobre 2020 et atteint ainsi leur plus bas niveau depuis les premières statistiques de l'Association des constructeurs européens (ACEA), a indiqué celle-ci dans un communiqué.

C'est le quatrième mois consécutif de baisse pour le marché européen en comparaison avec 2020 : l'automne de l'année dernière avait marqué un fort rattrapage par rapport à un printemps paralysé par le Covid.

Les principaux marchés marquent tous un fort recul en octobre : l'Italie a affiché une chute de 35,7%, l'Allemagne 34,9%, la France 30,7% et l'Espagne 20,5%. La Pologne recule de 22%, la Belgique de 35,3% et les Pays-Bas de 23,7%. Près de l'UE, le Royaume-Uni a aussi enregistré une chute de 24,6%.

L'ACEA attribue cette chute des ventes à "l'effet de la pénurie de semi-conducteurs" : en Allemagne, en France, en Espagne, les usines automobiles ont enchaîné les journées de fermeture.

Au niveau mondial, les pénuries pourraient empêcher la production de 7,7 millions de véhicules dans le monde en 2021, selon le cabinet AlixPartners, pour un manque à gagner de 180 milliards d'euros.

Le bout du tunnel ?
Mais si le contexte économique reste incertain, et que les problèmes logistiques (goulets d'étranglement dans les ports, hausse des prix des matières premières) continuent de peser sur la production, les géants de l'automobile entrevoient le bout du tunnel pour la fin 2021.

Chez Renault, le mois de novembre sera critique pour l'approvisionnement en puces, puis la situation devrait rester "tendue sur le premier semestre" prochain et "un peu moins fin 2022", avait indiqué fin octobre la directrice financière du groupe, Clotilde Delbos.

"On a encore une visibilité assez restreinte de la part de nos fournisseurs, qui peut changer sur une même journée pour plusieurs dizaines de milliers d'unités", avait-elle expliqué.

"Je pense que le pic (des pénuries) est plutôt derrière nous, mais pour revenir à la normale il faudra encore plusieurs trimestres", a déclaré dimanche Thierry Breton, le commissaire européen au marché intérieur, évoquant une possible normalisation de la demande à l'été prochain.

D'ici la fin de l'année, l'industrie européenne restera loin de ses niveaux de 2019, avec l'espoir de toutefois faire mieux qu'en 2020, année catastrophique où les ventes étaient tombées sous la barre des dix millions de véhicules.

Sur les dix premiers mois de l'année 2021, elles restent au-dessus du niveau de l'année dernière (+2,2%). "Des gains réalisés plus tôt dans l'année ont permis de rester sur des chiffres intermédiaires positifs", souligne l'ACEA.

La situation est cependant contrastée selon les pays : si l'Italie ou la France ont en effet pris un peu d'avance, l'Allemagne pourrait elle enregistrer une année 2021 pire que 2020.

De nombreux constructeurs pourraient faire mieux qu'en 2020.

Particulièrement touché, le groupe Volkswagen perd sa place de N°1 en octobre au profit de Stellantis, mais reste sur une progression de 2% sur les 10 premiers mois 2021.

Stellantis (Peugeot, Fiat, Jeep), moins touché en octobre (-33%), affiche une hausse de 3,1% depuis le début de l'année. Hyundai-Kia est en progression de 20,3% sur l'année, BMW-Mini de 7,1% et Toyota de 15,7%.

Renault affiche au contraire une baisse de 9,6% de ses volumes de vente depuis le début de l'année. Daimler (Mercedes) baisse de 9,4% et Ford de 14,4%.

Vous pouvez consultez les statistiques avec un paiement à l’unité ou par pack de 10

Le détail des immatriculations VP neufs par marque en Europe octobre et au cumul 10 mois 2021

Le détail des immatriculations VP neufs par pays en Europe octobre et au cumul 10 mois 2021

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Même si je ne suis pas un fervent défenseur des volumes, cette situation risque de faire des dégâts considérables (irrémédiables ?) pour certains constructeurs.
Pandémie due à ce fichu virus puis pénurie de puces en partie lié à ce fichu virus = fichu virus. Merci qui ?

Bruno Haas, Le 19/11/2021 à 09:31

Caisses pourries, minables en équipement, pas fiables, garanties minables, prix en forte hausse et donc mauvaises ventes !!
Chez Toyota et Tesla (j’attends mes actions gratuites en cadeau) caisses qui progressent, des équipements en cadeau, fiabilité et belles garanties et prix stables !! Pour ces deux là gros profits en vu en vendant moins !!
Pas de panique, votre dieu reconnaitra les siens !!

Durand Pierre, Le 19/11/2021 à 10:06

J'ai oublié Stellantis et j’attends les nouvelles Alfa Romeo et les Jeep PHEV vont faire un carton sans compter les VE Fiat 500 avec grosse batterie...et trois portes ...quel classe et quelle gamme !!
A coté des merdouilles teutonnes Mini gonflées aux hormones chères et pas fiables la Fiat 500 est un must !
Dit le cousin Tavares on vit une époque formidable non ??
Venez pas me chercher des puces !!

Durand Pierre, Le 19/11/2021 à 10:20

On se console comme on peut ...

La France qui a laissé filer son secteur de l'industrie auto sera sans doute moins pénalisée socialement que son cher voisin "teuton" ...c'est toujours çà...
On peut redouter cependant des réactions en chaine car le marasme va encore durer ... Gare aux gilets rouge ...

Après tous ces articles qui se succèdent sur les "performances en creux" du marché auto ne font que traiter de la partie "pénurie ou raréfaction de l'offre".
...Aucun ne traite de l'état de la demande sous l'angle " combien de ventes manquées" ...je reconnais que çà n'est pas forcément évident à documenter ...mais le sujet existe.

Ensuite, certains tirent les marrons du feu (et pas que Toy ou Elon ...), il convient d'approfondir, même si l'on devine d'emblée certaines réponses.

Enfin, il convient de se demander si la crise des semi conducteurs qui revient comme un "gimmick" ..."c'est la faute aux puces asiatiques (Après le virus ...) ne cache pas une crise bien plus profonde ...
A force d'emmerder le "cochon de payant" n'a t on pas changer de logique ?. ..poser la question c'est presque 50% de la réponse (?).

Qui de l'oeuf ou de la poule dans cette "décrépitude" ...?
;0)

Ade Airix, Le 19/11/2021 à 10:34

Adeairix pose une excellente question sur le cochon de payant. Je souscris totalement.

Bruno Haas, Le 19/11/2021 à 10:41

Adrx,
ce n'est pas faute d'en avoir parlé très souvent ici et de la cubanisation du parc grandissante à l'approche du changement brutal en VE qui va être financièrement et socialement ardu à passer.
Je pense que quand le matos va revenir en nombre, plus dure sera la rechute..
;0)

Lucos , Le 19/11/2021 à 11:19

ardue..
;0)

Lucos , Le 19/11/2021 à 11:20

... Oui Lucos ET votre commentaire va dans le même sens niveau "inquiétude" ...
Les "puces" ? ... L'arbre qui cache la forêt ... Je préfèrerais me tromper !
;0)

Ade Airix, Le 19/11/2021 à 11:44

Moi j'ai tiré mes marrons du feu... aussi.
Je suis dans les starting blocks...pour attendre les beaux jours !!
Je peux vous parler petits sous...si vous voulez ...vous qui adorez cela !!
Feel free guys !! Hi, hi...
Profitez des WE comme se serait les derniers !!

Durand Pierre, Le 19/11/2021 à 12:21

Commentaire totalement incompréhensible...
;0)

Lucos , Le 19/11/2021 à 22:48

C'est normal, je suis dans tous mes états ce matin de WE. Je n'arrête pas de pleurer !! C'est encore une histoire de pognon !!
Figurez-vous que ces cassandres d'Auto Plus n'arrêtent pas de nous donner des mauvaises nouvelles pour l'année prochaine.
Les malus vont passer de 30.000 euros à 40.000 euros !!
Ils ont dressé une listes des prochaines victimes et la voici :

"Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio – 89 700 €*
L’Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio avec son V6 va passer tout juste au dessus du barème des 40 000 € de malus !
Caractéristiques : 510 ch, 1 700 kg, V6 biturbo, 2 891 cm3, 307 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h abattu en 4’’1
Audi RS4 Avant – 98 410 €*
L’Audi RS4 Avant, proposée juste en dessous d’une facture à six chiffres sans malus, sera désormais disponible à près de 138 410 €.
Caractéristiques : 450 ch, 1 824 kg, V6 biturbo, 2 894 cm3, 250 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h abattu en 4’’1
BMW M3 – 102 000 €*
La nouvelle BMW M3 n’a pas beaucoup de chance… Avec ses 224 g/km, elle passe pile-poil sur le nouveau malus des 40 000 €… Frustrant !
Caractéristiques : 510 ch, 1 726 kg, 6 en ligne biturbo, 2 993 cm3, 250 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h abattu en 3’’7
Mustang GT – 52 400 €*
Proposée à 52 400 € hors malus, le cas de la Mustang est particulier. Avec la nouvelle règle des 50% (cf. premier paragraphe), il va devenir plus intéressant de se procurer la Mustang à partir de l’année prochaine ! Vous gagnerez ainsi 4 000 € sur votre facture finale, le malus s’élevant à 50% du prix : vous payerez donc 52 400 + 26 200 = 78 600 € au lieu de 82 400 €. C’est toujours ça de pris !
Caractéristiques : 450 ch, 1 743 kg, V8, 4 951 cm3, 250 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h abattu en 4’’6
Jaguar F-Type P450 Cabriolet – 100 130 €*
La F-Type P450, proposée à tout juste 100 000 € hors taxes, va aussi subir la hausse du malus !
Caractéristiques : 450 ch, 1 660 kg, V8 à compresseur, 5 000 cm3, 285 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h abattu en 4’’6
Kia Stinger GT – 63 390 €*
Le cas de la Kia Stinger GT est aussi spécifique, bien que différent de la Mustang GT. Son malus va passer de 30 000 € à 31 695 € l’année prochaine, et échapper aux 40 000 € !
Caractéristiques : 366 ch, 1 909 kg, V6 biturbo, 3 342 cm3, 270 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h abattu en 4’’9
Mercedes E 63 S AMG – 139 850 €*
La E 63 S AMG, déjà proposée à un tarif élevé sans le malus, va subir de plein fouet la hausse de la taxe !
Caractéristiques : 612 ch, 2 070 kg, V8 biturbo, 3 982 cm3, 300 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h abattu en 3’’4
Nissan GT-R – 111 000 €*
La Nissan GT-R, produite de 2007 et actuellement dans sa cinquième phase, va subir le malus des 40 000 € et dépasser la barre des 150 000 € à l’achat.
Caractéristiques : 570 ch, 1 797 kg V6 biturbo 3 799 cm3 315 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h abattu en3’’5
Porsche 718 Cayman GTS – 85 233 €*
La 718 Cayman du haut du panier, en version GTS et disposant du moteur 4.0 L de cylindrée, va aussi subir le malus tant redouté. Ca commence à faire cher pour un modèle démarrant à 85 000 € sans le malus !
Caractéristiques : 400 ch, 1 405 kg, 6 à plat, 3 995 cm3, 293 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h abattu en 4’’5
Porsche 911 Carrera – 110 192 €*
Pour clore cette sélection, on ne pouvait pas passer à côté de la 911 Carrera de type 992. Sans surprise, le modèle phare de chez Porsche, avec ses 233 g/km ne passe pas outre cette hausse de 10 000 € dès le 1er janvier 2022… Si vous avez les moyens, vous avez encore un peu plus d’un mois pour « économiser » quelques milliers d’euros sur votre future sportive. À bon entendeur !
Caractéristiques : 385 ch, 1 505 kg, 6 à plat biturbo, 2 981 cm3, 293 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h abattu en 4’’0
*Tous les prix affichés ici ne comprennent pas le malus..."

Les mecs, révoltez-vos...c'est nos rêves qu'on assassine ! Cassez vous aux US comme Stellantis !! Foutez le feu au Lac de Bercy !!
Voilà pourquoi Mercedes racle le fond des tiroirs !!

Durand Pierre, Le 20/11/2021 à 13:13

C'est le WE...c'est grisouille...et beaucoup ne veulent pas mourir idiots en regardant à la télé le feuilleton Bolloré-Zemmour en grosse perte de vitesse !!
Venons au poil à gratter, et notre grand spécialiste Mister Alain va se gratter furieusement devant des faits accablants pour la rentabilité d'EDF !!
Quel rapport avec la bagnole...diront les aveugles ??
Il parait que la Cour des Comptes s'alarme, car selon eux il n'y aurait pas assez d'électricité pour alimenter nos millions de VE dans l'avenir...et qu'il faudrait faire fissa des EPR !!
Sainte crotte d'uranium, et selon les articles du "Monde" avec le joli titre "EDF et le piège de Taishan" plus le grand article de "Monde Eco" sur la question , nous voyons qu'EDF qui est actionnaire de l'EPR chinois de Tashan...est obligé de convenir que l'EPR chinois...est à l'arrêt, et ne produit pas un Watt d'électricité et EDF est le bec dans l'eau pour ses milliards de dividendes !
pire...sachant comment intervenir sur cette merveille en Chine...EDF s'est vu interdite d'intervention par les méchants ricains...car au fait le génie d'intelligence de construction de cette centrale est PROPRIÉTÉ en partie des mêmes ricains depuis la recherche fondamentale initiale américaine !!
La centrale de Fukushima était déjà de la recherche américaine...et finalement la France bricole des idées dans le domaine et a toujours un fil à la patte !!
EDF ne va pas avoir suffisamment d'argent pour payer les cadeaux et l'arbre de Noël du personnel !
Des imbéciles de politiques et de technocrates (plus les petits actionnaires bretons et autres) veulent faire des EPR en France sans avoir de retour d'expérience de celle qui n'est pas prête de fonctionner chez nous !!
Je m'inquiète vachement pour la recharge de ma future Tesla...et je vais garder toujours un bidon d'essence dans le coffre de mon PHEV...on ne sait jamais !!

Durand Pierre, Le 20/11/2021 à 15:07

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/11/2021

Suzuki, marque préférée des distributeurs en 2021

Sur le podium en 2019 et en 2020, la marque Suzuki est parvenue cette année à monter sur la plus haute marche de la "cote d’amour des constructeurs". Un satisfecit de la part du réseau avec qui les équipes du constructeur entretiennent d’excellentes relations.

Réseaux

Deux nouveaux membres au comité exécutif de Volkswagen Brésil

Le comité exécutif de Volkswagen Brésil accueille deux nouveaux membres : Miguel Sanches devient vice-président des opérations de Volkswagen Brésil et de la région Amérique du Sud, et Joern Kuch est nommé directeur de la qualité assurance de Volkswagen Brésil et de la région Amérique du Sud.

Nominations

Braderie de l’ile (britannique) : Qui McLaren peut-il intéresser ?

Les rumeurs et les fuites font planner de nombreux doutes sur l’issue de la crise actuelle traversée par McLaren. Le constructeur de voitures de sports de Woking est toujours en difficulté. Les rumeurs sont souvent des annonces de mise en vente déguisées pour susciter l’intérêt d’investisseurs ou de repreneurs. Qui pourrait bien reprendre McLaren ?

Analyse

Catégorie Marchés

Bornes électriques : 500 millions d'euros pour renforcer la couverture

(AFP) - L'Etat va consacrer 500 millions d'euros supplémentaires au déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques, dont 200 millions d'euros pour prolonger le programme "Advenir", a annoncé lundi le ministre des Transports à l'occasion d'un déplacement à Limoges.

30/11/2021

Bornes de recharge : un rythme d’ouverture encore loin du compte

Sur les 6 derniers mois, le rythme d’ouverture de bornes de recharge ouvertes au public s’est accéléré avec une moyenne de 1.870 ouvertures par mois, selon le baromètre Avere-France. Cela restera insuffisant pour atteindre l’objectif de 100.000 bornes en fin d’année.

25/11/2021

Le Congo veut accueillir des producteurs de batteries

(AFP) - La République démocratique du Congo s'est positionnée mercredi comme la destination la plus compétitive du monde pour produire des batteries pour véhicules électriques, mettant en exergue le faible coût d'investissement sur son territoire.

25/11/2021

Marché moto : Honda poursuit sa percée en octobre

Toujours impacté par des problèmes de livraisons, le marché de la moto a maintenu son volume de 2020 au mois d’octobre. Honda en a profité pour réaliser le plus gros volume de ventes et s’installe très largement en tête du marché de la moto sur les 10 premiers mois de l’année.

26/11/2021