Publicité
Publicité
Equipementiers - 19/11/2021

788 entreprises de l’automobile et de l’aéronautique aidées par le plan de relance à ce jour

(AFP) - Un total de 788 entreprises françaises de l'automobile et de l'aéronautique ont reçu ou vont recevoir une aide à la modernisation dans le cadre du plan de relance annoncé fin 2020, pour un montant de 654 millions d'euros à ce jour, a indiqué jeudi le ministère de l'Industrie.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le ministère a annoncé jeudi 98 nouveaux lauréats des fonds de soutien et de modernisation annoncés dans le cadre du plan France Relance , dont 53 dans le secteur l'automobile, qui recevront 49 millions d'euros d'aide publique, et 45 dans l'aéronautique, pour un montant d'aide de 28 millions d'euros.

Cette dernière vague de lauréats s'ajoute aux précédentes, annoncées en janvier, mars, juin et septembre, portant à 788 le nombre total de projets aidés.

Et "d'autres vagues d'aides seront annoncées dans les mois à venir", a-t-on indiqué au ministère de l'Industrie.

Regroupées dans le plan France Relance, les aides sont accordées à des projets de modernisation, de diversification, et de verdissement des technologies, devant permettre aux industriels d'absorber la crise tout en préparant le futur, notamment pour numériser et automatiser leurs procédés, ou préparer l'avion vert du futur.

Auparavant, en 2020, une aide exceptionnelle avait été annoncée par le président Emmanuel Macron le 26 mai pour l'automobile, et par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire le 9 juin pour l'aéronautique, en raison de la crise historique touchant ces deux "piliers de l'industrie française".

Par effet de levier, en ajoutant l'investissement privé, les 654 millions d'euros d'aide publique dans le cadre du plan France Relance permettent aux entreprises lauréates de réaliser 1,74 milliard d'euros d'investissement productif au total, a précisé le ministère.

Dans l'automobile, ce sont les entreprises de la région Auvergne Rhône-Alpes qui ont reçu les sommes les plus conséquentes depuis le début, 81 millions d'euros, mais répartis sur 102 projets différents.

Dans l'aéronautique, sans surprise, ce sont les entreprises de la région Occitanie, où est basé Airbus, qui ont reçu la plus grosse somme globale, 64 millions d'euros, répartis sur 67 projets différents.

"Lancés dès l'été 2010, les fonds de soutien dédiés ont connu un vif succès, avec plus de 2.100 candidatures reçues", a salué la ministre déléguée chargée de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

654 millions divisés par 788 entreprises = 830 k€ par entreprise.
T'as pas cent balles ?
Bon, c'est mieux qu'un coup de pied au cul, mais le contribuable va immanquablement y avoir mal (dans le bas du dos).

Bruno Haas, Le 19/11/2021 à 09:43

On s'en fout...c'est les générations futures qui vont payer !
Elles roulent de plus en plus à vélo et à pied...
Ceci dit je ne dis pas que c'est une mauvaise chose...
Ils ne vont pas manquer de soleil et de chaleur...mais ils iront beaucoup mois sur les bord de mer le coude à la portière !!

Durand Pierre, Le 19/11/2021 à 10:48

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/11/2021

Suzuki, marque préférée des distributeurs en 2021

Sur le podium en 2019 et en 2020, la marque Suzuki est parvenue cette année à monter sur la plus haute marche de la "cote d’amour des constructeurs". Un satisfecit de la part du réseau avec qui les équipes du constructeur entretiennent d’excellentes relations.

Réseaux

Deux nouveaux membres au comité exécutif de Volkswagen Brésil

Le comité exécutif de Volkswagen Brésil accueille deux nouveaux membres : Miguel Sanches devient vice-président des opérations de Volkswagen Brésil et de la région Amérique du Sud, et Joern Kuch est nommé directeur de la qualité assurance de Volkswagen Brésil et de la région Amérique du Sud.

Nominations

Braderie de l’ile (britannique) : Qui McLaren peut-il intéresser ?

Les rumeurs et les fuites font planner de nombreux doutes sur l’issue de la crise actuelle traversée par McLaren. Le constructeur de voitures de sports de Woking est toujours en difficulté. Les rumeurs sont souvent des annonces de mise en vente déguisées pour susciter l’intérêt d’investisseurs ou de repreneurs. Qui pourrait bien reprendre McLaren ?

Analyse

Catégorie Equipementiers

L'ancien patron de SAM envisage la reprise de la fonderie aveyronnaise

(AFP) - Un ancien patron de l'usine SAM, qui fabrique des pièces pour Renault, a adressé jeudi une lettre d'intention en vue de la reprise de l'usine basée dans l'Aveyron, placée en liquidation judiciaire avec prolongation d'activité jusqu'au 10 décembre, a-t-il dit à l'AFP.

19/11/2021