Publicité
Publicité
Constructeurs - 16/10/2020

Magna va produire en Europe le SUV électrique de Fisker

L’équipementier canadien Magna va produire fin 2022 un nouveau SUV électrique pour la marque Fisker dans son usine autrichienne, où il assemble déjà l’I-Pace de Jaguar.

Magna va produire en Europe le SUV électrique de Fisker

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partager cet article

La société américaine Fisker et l’équipementier canadien Magna ont annoncé hier leur coopération pour mettre sur le marché, d’ici le dernier trimestre 2022, un nouveau SUV électrique, baptisé Ocean et présenté sous forme de concept-car au CES de Las Vegas en janvier dernier.

Dans le cadre de cet accord, le véhicule sera initialement fabriqué exclusivement dans l’usine autrichienne Magna Steyr. Le véhicule combinera l’architecture électrique développé par Magna à la plateforme légère en aluminium de Fisker.

L’accord prévoit une prise de participation de Magna dans Fisker à hauteur de 6 % du capital. Les deux partenaires estiment que ce premier véhicule n’est qu’une étape et envisage déjà d’autres véhicules basés sur cette plateforme commune.

Fisker estime pouvoir proposer l’Ocean à un prix de départ inférieur à 37.500 dollars.

L’usine Magna Steyr, implantée à Graz (Autriche), a des décennies d’expérience dans la production de véhicules, avec plus de 3,7 millions de véhicules de 30 modèles différents déjà sortis de ses chaînes. L’année dernière l’usine a produit 158.500 véhicules complets, des Mercedes Classe G, des BMW Série 5 et Z4 (et Toyota GR Supra) et des Jaguar I-Pace et E-Pace.

L’entreprise Fisker, basée à Los Angeles en Californie a entamé en juillet dernier un processus de fusion avec Spartan Energy Acquisition, une filiale d'Apollo Global Management dédiée au rachat d'entreprises liées à l'énergie. Cette fusion qui doit se concrétiser à la fin de cette année, doit permettre de financer le développement de ce premier SUV électrique et va valoriser Fisker à hauteur de 2,9 milliards de dollars.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 16/10/2020

Pourquoi le Michigan et l'automobile représentent un enjeu de taille dans les présidentielles américaines

Les tensions montent à quelques semaines des élections présidentielles américaines. Les candidats visent naturellement les swing states, ces Etats qui font pencher la balance. Et parmi eux le Michigan, où se trouve le berceau de l’industrie automobile américaine et la capitale mondiale de l’automobile, Detroit. Si les grands électeurs ont voté pour l’actuel président en 2016, les sondages donnent pour le moment Joe Biden en tête dans le Michigan.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Le fondateur de Nikola inculpé pour avoir menti aux investisseurs

(AFP) - Le fondateur et ancien patron du concepteur de camions électriques et à hydrogène Nikola, Trevor Milton, a été inculpé jeudi par les autorités américaines pour avoir embelli l'activité de la start-up lors de multiples interventions publiques dans le but de faire monter l'action.

30/07/2021

Le groupe Volkswagen relève ses perspectives de rentabilité pour 2021

Après avoir réalisé une marge de 8,8% au premier semestre, le groupe Volkswagen a relevé de 0,5 point ses prévisions de rentabilité pour l’année 2021, tablant désormais sur une fourchette comprise entre 6 et 7,5%, tenant compte des difficultés d’approvisionnement liés aux semi-conducteurs.

30/07/2021

Europcar va se remarier à Volkswagen

(AFP) - Un an après avoir frôlé la faillite, le loueur de voitures Europcar va être de nouveau racheté par Volkswagen 15 ans après leur séparation en bons termes, alors que le groupe allemand souhaite se renforcer dans les services de mobilité.

30/07/2021

Aston Martin ralentit ses pertes, la demande accélère

(AFP) - Le constructeur de voitures de luxe Aston Martin a annoncé mercredi avoir limité ses pertes au deuxième trimestre, grâce à la forte reprise de la demande depuis le début de l'année avec le déconfinement.

29/07/2021

Covid-19 et pénurie de puces maintiennent Tata Motors dans le rouge

(AFP) - Le constructeur automobile indien Tata Motors a réduit ses pertes au premier trimestre de son exercice décalé 2021/2022, porté par un bond de 108% de son chiffre d'affaires, même si ses résultats continuent d'être affectés par la pandémie et la pénurie de semi-conducteurs.

27/07/2021