Publicité
Publicité
Société - 25/05/2021

Ne dites pas véhicule "autonome" mais "à conduite automatisée"

(AFP) - Il ne faudrait pas parler de véhicule "autonome" mais plutôt d'un véhicule "à conduite automatisée" pour que les conducteurs se sentent toujours responsables, selon un avis publié vendredi par des experts de l'éthique du numérique à la demande du gouvernement français.

Auteur : AFP

Partager cet article

"L'utilisation d'expressions comme autonomie ou délégation de conduite donne l'illusion que le véhicule prendrait ses propres décisions et que les utilisateurs n'auraient pas à s'occuper de la conduite et pourraient se dégager des responsabilités afférentes", souligne le comité.

Alors que les aides à la conduite se perfectionnent, et que les navettes sans conducteur apparaissent sur les routes, il faudrait ainsi que les autorités publiques adoptent le terme "véhicule à conduite automatisée" dans les textes réglementaires.

Sur demande du gouvernement français, le Comité national pilote d'éthique du numérique a abordé les principales questions posées par le transfert du volant au robot. Les rapporteurs, le professeur de robotique Raja Chatila et la spécialiste de l'éthique Catherine Tessier, proposent plusieurs pistes pour respecter les droits des utilisateurs tout en les protégeant.

Le Conseil recommande d'étudier l'intérêt d'un signalement des véhicules à conduite automatisée, "afin d'éviter que leur comportement puisse surprendre les autres usagers de la route".

La formation au permis de conduire pourrait être adaptée à la conduite de ces véhicules, "après avoir mené des études sur les compétences requises, les capacités effectives d'action, les informations pertinentes, l'interface humain-machine appropriée, et plus généralement sur la conception de l'habitacle".

Le conducteur d'un véhicule à conduite automatisée devrait également être certain de pouvoir déverrouiller et déplacer le véhicule selon ses envies, "sauf requête des autorités publiques dans un cadre légal précis et pour des finalités déterminées".

L'impact de ces véhicules sur les métiers du transport professionnel (conducteurs de bus, taxis, VTC, utilitaires)  devrait "être anticipé et évalué par secteurs, afin de créer des formations adéquates (...) et d'investir dans les secteurs émergents".

Plus largement, l'introduction de véhicules privés ou de transports publics à conduite automatisée devrait donner lieu à une consultation citoyenne, et à une protection renforcée des données des utilisateurs.

Quant aux responsabilités en cas d'accident, "l'ancien conducteur devenu passager ou utilisateur devrait être libéré de toute responsabilité à l'occasion des accidents causés par le véhicule", précise le CNPEN.

Les sociétés à l'origine de la défaillance technique, que ce soit le constructeur, les équipementiers ou le responsable des infrastructures, seraient alors rendues responsables, selon une méthode qui reste à établir.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Cette manipulation sémantique est complètement débile. Comment des gens sérieux peuvent-ils encore une fois pondre un truc pareil en considérant de nouveau que les conducteurs sont des idiots finis incapables de réflexion. Combien d'énarques dans ce comité Théodule ?
;0(

Lucos , Le 25/05/2021 à 08:17

"selon un avis publié vendredi par des experts de l'éthique du numérique à la demande du gouvernement français."
Nos impôts sont bien dépensés, non ?

Clerion , Le 25/05/2021 à 08:52

Un repris de justice, c'est mal se conduire. Un surpris de justesse c'est être éconduit par son véhicule autonome qui s'est mal conduit...
;-)

Clerion , Le 25/05/2021 à 09:39

… Le Comité national pilote d’éthique du numérique (CNPEN) çà s'appelle !
... Cà fait beaucoup de "iques"
"conduite automatisée" ... une terminologie un tantinet capillotractée mais de la part d'un spécialiste des robots, l'automatisme est dans les gènes (si j'ose dire)

Demeure le sujet de la responsabilité à instruire … De la chute de cheveux en perspective …
;0)

Ade Airix, Le 25/05/2021 à 11:54

Et en plus ils se sont mis à 30 pour cela...
Oui Clérion avec nos sous !
Et tiens, dans les EPHADs, sont donc accueillis des personnes qui ne sont plus autonomes ou plus automatiques ?
;0)

Lucos , Le 25/05/2021 à 12:25

Je propose "véhicule à référentiel conduisant" c'est plus pédant..
;0)

Lucos , Le 25/05/2021 à 13:18

On ne dit plus voiture à hydrogène mais véhicule au gaz léger !
On ne dira plus cocaïne n'ont plus (prochaine ordre du jour du Comité) mais poudre à renifler ! Le Comité pourra passer aux travaux pratiques. C'est plus responsable.
La voiture à écrasée le piéton...elle était automatiquement bourrée !
Au fait deux consultations doivent être menées:
Demander aux piétons s'il faut faire disparaitre les voitures et aux conducteurs s'il faut faire disparaitre les piétons !!
Sur les autoroutes les automobilistes ont déjà fait disparaitre les piétons...cela devrait être possible pour le reste !!

Durand Pierre, Le 25/05/2021 à 13:25

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 25/05/2021

BMW s'attend à une amende moindre qu'initialement

(AFP) - Le constructeur allemand BMW a déclaré jeudi qu'il s'attendait à une amende moins élevée que prévu initialement de la part des autorités européennes alors qu'il est soupçonné de s'être entendu avec d'autres constructeurs pour éviter de se faire concurrence sur les technologies réduisant les émissions polluantes.

Constructeurs

Stellantis : résilier pour mieux re-signer ?

Le management de Stellantis a surpris tout le monde et ses distributeurs au premier chef en leur indiquant leur résiliation. Bien qu’encore malaisée à cerner précisément, la teneur de cette décision semble être associée à une quête de la performance dont Carlos Tavares veut être l’incarnation. Elle passe par une forte pression mise sur les réseaux pour en réduire à la fois le format et la rémunération et transférer une part du pouvoir et de la valeur au siège du constructeur. Elle risque de se heurter néanmoins à l’incontournable obligation de disposer de réseaux physiques et à l’impossibilité de les intégrer. La négociation va s’ouvrir et révéler les armes dont les parties prenantes disposent pour la conduire. Il n’est pas certain que Carlos Tavares n’ait pas surévalué les siennes.

Analyse

Arnaud Duffort cède la majorité de ses concessions au groupe BPM

Le groupe BPM réalise sa troisième opération de croissance externe depuis le début de l'année, en reprenant les concessions Jaguar, Land Rover et Volvo d'Orléans (45), Chartres (28) et Les Ulis (91), un ensemble pesant 93 millions d'euros de chiffre d'affaires. Le cédant, Arnaud Duffort, conserve néanmoins la distribution de Jaguar Land Rover à St-Germain-en-Laye (78).

Réseaux

Catégorie Société

2.944 morts sur les routes en 2021, soit 9% de moins qu’en 2019

(AFP) - Un total de 2.944 personnes sont décédées sur les routes de France métropolitaine en 2021, selon le bilan définitif publié mercredi par la Sécurité routière, soit une baisse de 9% par rapport à 2019, année de référence avant la pandémie de Covid.

02/06/2022

37 départements sont repassés aux 90 km/h

(AFP) - Trente-sept départements sont repassés aux 90 km/h sur certaines de leurs routes hors agglomération, après l'abaissement de la vitesse limite à 80 km/h au niveau national, selon un rapport ministériel, révélé vendredi par la Ligue de défense des conducteurs.

29/11/2021

La Feda fait campagne contre les "Zones à Forte Exclusion"

Branle-bas de combat contre les ZFE ! La Feda a lancé une grande campagne de communication dans la presse régionale pour demander un report et l’association Eco-entretien essaye de faire passer un amendement auprès des sénateurs pour obtenir une dérogation.

18/06/2021