Publicité
Marchés - 06/07/2022

Norvège : Une grève fait chuter la production de pétrole et de gaz

(Reuters) - Une partie des salariés du secteur norvégien du pétrole et du gaz se sont mis en grève mardi, un mouvement qui risque de faire chuter les exportations gazières du pays de près de 60% dans les prochains jours et d'exacerber la hausse des prix.

Auteur : Reuters

Partager cet article

D'ici samedi, les exportations de gaz naturel norvégien pourraient être réduites de 1,117 millions de barils équivalent pétrole (bep) par jour, soit d'environ 56%, tandis que les livraisons de pétrole pourraient chuter de 341.000 barils selon la NOG, la fédération patronale du secteur.

La Norvège est le deuxième fournisseur d'énergie d'Europe après la Russie et la demande pour son pétrole et son gaz ont encore augmenté depuis l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe fin février. La fermeture du gazoduc Nordstream 1 pour dix jours à partir du 11 juillet devrait ajouter aux tensions sur le marché.

Résultat : le prix du gaz livrable à 24 heures a bondi de près de 16% mardi. Celui du baril de Brent baissait toutefois de plus de 1% vers 12h00 GMT, plombé par les craintes de récession.

Audun Ingvartsen, secrétaire général du syndicat Lederne, a déclaré que la grève visait à mettre la pression sur les employeurs pour obtenir des augmentations de salaires afin de compenser l'impact de l'inflation sur le pouvoir d'achat.

"Notre objectif, c'est que les employeurs discutent avec nous et écoutent leur salariés", a-t-il dit.

Le gouvernement norvégien peut intervenir pour mettre fin à un mouvement de grève en cas de circonstances exceptionnelles mais le ministère du Travail a déclaré à Reuters n'avoir aucun commentaire à faire sur le mouvement en cours.

"Conformément au processus de résolution des conflits salariaux en Norvège, il est de la responsabilité des partenaires sociaux de trouver une solution à tout conflit", a déclaré la ministre déléguée Maria Schumacher Walberg.

Le mouvement de grève a commencé à 00h00 locale (22h00 GMT) sur trois champs d'hydrocarbures (Gudrun, Oseberg Sud et Oseberg Est) et doit s'étendre mercredi à ceux de Kristin, Heidrun et Aasta Hansteen. Un septième champ, Tyrihans, devra également être fermé mercredi car sa production est traitée par celui de Kristin.

Une extension supplémentaire du mouvement prévue d'ici samedi aura pour conséquence l'arrêt des pipelines et d'une partie supplémentaire des capacités de production, a expliqué la NOG, qui estime la perte de chiffre d'affaires liée au mouvement à 1,8 milliard de couronnes (175 millions d'euros environ) par jour.

Les adhérents de Lederne ont rejeté mardi un projet d'accord sur les salaires négocié par les employeurs et les délégués syndicaux, qui prévoyait des augmentations de 4% à 4,5%. L'inflation en Norvège a atteint 5,7% sur un an en mai.

Les autres syndicats du secteur ont validé le projet et ne cesseront pas le travail.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Spirale inflationiste : les prix augmentent, les salaires ont besoin d'être augmentés pour que les salariés puissent ne pas trop perdre en pouvoir d'achat, cela augmente le coût du travail et fait augmenter le prix des produits manufacturés...
L'année 2022 risque d'être très difficile en Europe avec ces tensions multifactorielles...

Clerion , Le 06/07/2022 à 08:14

Demandez à Jo Biden ce qu'il en pense des spéculateurs et parle même de les taxer, surtout ceux de l’industrie du raffinage...car ils aident pas mal à la "Spirale infationiste" ...et demandez aussi l'avis de notre chéri de patron de Total !!!
Dans une interview au "Monde" il y a déjà un moment il a dit en clair et en substance: "...vous allez m'avoir sur le dos jusqu'en 2050...avec mes carburants fossiles"...malgré que vous m'aimez pas ... !!
La petite phrase du rédacteur "...Celui du baril de Brent baissait toutefois de plus de 1% vers 12h00 GMT, plombé par les craintes de récession..."
Cela ne vous a pas fait tilt ??
Les pauvres vont tout simplement commencer par restreindre drastiquement leurs déplacements !
Sur un autre secteur...et sur touts les ports de plaisance...il y n'y a pas beaucoup qui vont bouger leurs rafiots...et on se demande pourquoi !!
Monaco...peut me contredire...mais beaucoup de patrons de gros yachts...savent où trouver du carburant détaxé...et même en Europe...comme par exemple en Italie (et pourtant c'est dans l'UE) ou en Adriatique !! La vie est belle !!
Pour revenir à l’inflation et concernant le prix des voitures allemandes par exemple...chez les trois larrons du (faux) luxe, à savoir, BMW, Audi et Mercedes...il y rien à moins de 70000 euros pour une petite gamme qui brille !
Regardez sur le mensuel "Automobile" de juillet la petite jouissance du rédacteur quand il fait le décompte en unités en ventes mondiales des trois larrons allemands...l’inflation n'existe pas...les prix sont toujours toutes les ans ajustés à la hausse !!

Durand Pierre, Le 06/07/2022 à 09:23

C'est sûr que côté nautique, à 60l/h par moteur pour cruiser 65 bornes et quand il y en a rien que 2 derrière, ça cogne et on frôle le 200l/100 (Par analogie à la Bagnole)
;0)

Lucos , Le 06/07/2022 à 10:29

J'ai entendu à la radio ce matin que les grévistes étaient "invités" à arrêter leurs conneries. Le gouvernement norvégien a reçu des appels téléphoniques de leurs collègues européens, y compris français, leur demandant d'intervenir immédiatement pour faire cesser cette grève, par la force si besoin.

Bruno Haas, Le 06/07/2022 à 11:40

Ce serait nouveau de voir des poulets qui se mettent à faire des omelettes norvégiennes...et s'ils ont de l'huile cela ne manquera pas de sel !!

Durand Pierre, Le 06/07/2022 à 12:24

Je remercie notre cher ami B.Haas de nous avertir du coup de force en Norvège...qui a semble-t-il réussi...et la grève larvaire serait fini...ouf !!
Simplement RFI nous avertit aussi que l'âme damné de Poutine dans la personne abjecte et autocratique de Medvedev, qu'il conseil de faire un coup de force avec des armes nucléaires russes:
"...L'ex-président russe Dmitri Medvedev a évoqué, mercredi 6 juillet, le recours à l'arme nucléaire en excluant par avance l'éventualité de sanctions prises contre Moscou par la justice internationale alors que la Cour pénale internationale (CPI) enquête sur des crimes de guerre présumés commis en Ukraine..."
Il veut faire chauffer l'ambiance avec son pétrole nucléaire !
Ce con parano et débile...oublie que s'il est le premier à jouer avec le feu...qu'il y aura à coup sur une revanche, car aucune opinion internationale lui trouvera une excuse !!
L'OTAN prend beaucoup de notes en ce moment...
Ces deux guignols russes délirent un peu trop en ce moment !!

Durand Pierre, Le 06/07/2022 à 13:54

C'est décidé, cet été au bord de la mer, je ferai grève...
Je ne me suis pas trop mouillé !
;-)

Clerion , Le 06/07/2022 à 15:27

Pour les intellectuels ici qui préfèrent lire les bonnes feuilles du mercredi ...plutôt que se baigner dans des eaux douteuses ou pleines d'algues...ils peuvent trouver dans le canard de cette semaine ...en page 3 un article qui va beaucoup plaire au spécialiste du diesel M.Boise, pour lui prouver que chez nous on a pas besoins d'être bombardés par les russes maléfiques...car les fameux DUS (diesel ultime de secours de 70 tonnes achetés un milliard aux ricains) que un des 56 DUS a encore brulé à Flamanville, dans la Manche.
Si en urgence ont en a besoin pour refroidir une centrale...c'est un pari du Loto !!
Le canard explique le pourquoi du comment...et c'est juste 1,50 euros en kiosque !!
Le canard s'est renseigné auprès de l'EDF et la ASN...et certains sont gênés aux entournures !! Il y a de incompétence dans l'huile du diesel...et même après 2035 il va falloir veiller au grain! Le Dieselgate...ce fut de la bibine !!

Durand Pierre, Le 06/07/2022 à 16:40

@ Durand Pierre, Le 06/07/2022 à 16:40
Encore un incident à flammes en ville ?
Et pendant les vacances, ce sera flemmes en villa...
;-)

Clerion , Le 07/07/2022 à 13:15

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 06/07/2022

100.000 véhicules d’occasion de moins en juin

En recul de 18%, le marché de l’occasion a perdu 100.000 unités au cours du mois de juin. Le semestre finit à -12%, avec des VO plus de 15 ans qui résistent (-2%), pour représenter 24% du marché, quand les VO de moins de deux ans chutent de 30% pour ne plus peser que 11% du marché.

Marchés

Echanges autour du contrat d’agent "non genuine" du groupe Volkswagen

Le contrat d’agent "non genuine" que va adopter le groupe Volkswagen pour la vente de véhicules électriques soulève encore des interrogations. Synthèse des échanges, parfois musclés, entre Xavier Chardon, président de Volkswagen Group France, Marc Bruschet, président de la branche concessionnaire de Mobilians, et Vincent Montoux, le président de l’Association des concessionnaires du groupe Volkswagen.

Réseaux

Renault Cléon, haut lieu de la fabrication de moteurs électriques en France

A l’usine Renault de Cléon la transition de la fabrication de boîtes de vitesses et moteurs thermiques vers la fabrication de moteurs électriques est en cours. L'usine a obtenu en mars dernier l’accord de fabrication du moteur ePT 160kW qui équipe la Mégane E-Tech, un moteur sans terres rares qui concentre le savoir faire de Renault. Deux autres moteurs y sont fabriqués et deux sont à venir.

Constructeurs

Catégorie Marchés

Marché moto en juin et au premier semestre : Des hauts et des bas !

Le marché de la moto poursuit son effet yo-yo : après un excellent mois de mai, il a perdu du terrain en juin. Sur le premier semestre, il résiste cependant très bien, avec une baisse limitée à 3,6%, 2022 se situant ainsi parmi les meilleurs millésimes.

02/08/2022

L'Opep prévoit une croissance ralentie de la demande de pétrole en 2023

(Reuters) - L'Opep a annoncé mardi s'attendre à un léger ralentissement de la croissance de la demande mondiale de pétrole l'an prochain même si elle estime que la consommation devrait rester soutenue par un moindre impact de la pandémie de COVID-19 et par une croissance économique encore solide.

13/07/2022

Contre la faiblesse de l'euro, la BCE n'a que des solutions coûteuses

(Reuters) - La chute de l'euro face au dollar qui le rapproche de la parité avec le billet vert, du jamais vu depuis 20 ans, place la Banque centrale européenne (BCE) dans une situation inconfortable car les options dont elle dispose sont forcément douloureuses et coûteuses pour l'économie.

11/07/2022