Publicité
Publicité
Constructeurs - 28/04/2022 - #Renault , #Avtovaz , #Nissan

Renault en discussion pour vendre Avtovaz à un institut public russe

Par AFP

(AFP) - Renault est en négociation pour vendre sa participation de 68% dans le constructeur automobile russe Avtovaz (marque Lada) à un institut scientifique russe spécialisé dans l'automobile, a annoncé le ministre russe du Commerce et de l'Industrie, Denis Mantourov.

Selon Denis Mantourov, cité par les agences de presse russes en marge d'un déplacement à Tachkent (Ouzbékistan), la transaction se ferait pour "un rouble symbolique" et concernerait aussi l'usine du groupe français près de Moscou, qui produit des voitures Nissan et Renault.

"Ce sera très probablement notre institut central, le Nami, qui reprendra les parts", a ajouté M. Mantourov, précisant que Renault disposera d'une "option de cinq ou six ans, une période pendant laquelle ils peuvent décider de racheter" leurs parts.

Renault contrôle 68% d'Avtovaz, le premier constructeur russe qui produit notamment les voitures Lada, la marque leader du marché russe.

Selon M. Mantourov, la future direction d'Avtovaz sera nommé par le Nami, en collaboration avec le conglomérat militaro-industriel russe Rostec, l'autre actionnaire d'Avtovaz.

La Russie est le deuxième marché du groupe Renault dans le monde derrière l'Europe, avec près de 500.000 véhicules vendus en 2021, mais la présence du groupe dans le pays est compliquée depuis le lancement d'une opération militaire russe en Ukraine, le 24 février.

Renault a été visé par les autorités ukrainiennes pour ses activités en Russie et le groupe est confronté comme d'autres à des problèmes de logistique en raison d'une pénurie de composants importés causée par les sanctions occidentales, mettant les usines du groupe quasiment à l'arrêt.

Réactions

Je vois avec dégoût que AFP se plie à la définition officielle de Moscou "opération militaire spéciale" pour définir l'agression de Poutine. Auto-censure?

@Piero Mancardi, Le 28/04/2022 à 09:44
Même dégoût.

Sur le fond, la possibilité donnée à Renault de pouvoir racheter leurs parts pendant "5 ou 6 ans" est une bonne clause.

Vendre pour un rouble, n'est-ce pas donner?? heureusement, la possibilité de "racheter" avant 5 ou 6 ans( la durée estimée de "l'opération militaire spéciale") pour 3 ou 5 milliards de dollars...

Nonobstant … 'les problèmes de logistique en raison d'une pénurie de composants importés causée par les sanctions occidentales, mettant les usines du groupe quasiment à l'arrêt', un peu de réal politik, même, si cela doit faire de la peine à certains …!

La France était le premier employeur étranger en Russie ! …
Au delà de Renault, les implantations de la famille MULLIEZ, TotalEnergies, l'industrie du luxe et d'autres firmes tricolores sont en train de payer, chèrement, les suites des "sanctions prises par les occidentaux" …
Comment faire d'une pierre "trois coups" et affaiblir encore un peu plus le "camp" français …

Difficile d'y voir le fruit du hasard … Rappelons nous que ces mêmes sanctions "occidentales frappèrent, il n'y a pas si longtemps (et à moment assez crucial), les affaires iraniennes de PSA …
Ce qui n'empêcha pas GM de ré importer des Camaro en Iran, par la voie "arménienne", quelques temps plus tard …
Ce sont les mêmes qui s'apprêtent à fournir des chasseurs F35 à l'Allemagne pour remplacer les vieux Tornado et "fragiles" Eurofighter … C'est que "nos" Rafales ne pouvaient pas faire l'affaire (…)… Quant au programme du chasseur européen, Dassault rencontre de grandes difficultés pour conserver la maitrise d'œuvre face à la "partie la plus allemande" d'Airbus ...
Le hasard, vous dis je !
L'Europe … l'Europe … l'Europe !

Nous ne pouvons d'ailleurs qu'observer la témérité de nos amis allemands qui semblent fournir des chars aux Ukrainiens alors qu'ils sont largement dépendants du gaz et du pétrole russe …
Ils sont, dans le même temps, assez peu prompts pour stopper leurs approvisionnements (on peut comprendre tant les solutions alternatives n'existent pas à brefs délais !) …
… La Pologne et la Bulgarie ne bénéficie pas de la même bienveillance puisque Gazprom a annoncé avoir suspendu toutes ses livraisons de gaz vers la Bulgarie et la Pologne …
Mais, heureusement, Ursula veille ! … et les précités, si l'on en croit la communication officielle, ne devraient pas ou peu pâtir de ce défaut de fourniture … A voir l'hiver prochain.
A ce propos, rouvrir Fessenheim, même si c'est probablement encore techniquement possible pour "Edf", n'est plus définitivement de saison au regard du virage tardif vers l'écologie qui vient d'être pris par not' Président, suite aux élections …

Plus largement, je ne sais si "Putine" a perdu définitivement cette (sale… ) guerre … Mais nous ne sommes pas en train de la gagner … La partie se joue ailleurs !

L'Europe … Quel numéro déjà ? … Qui veut la Paix prépare la guerre …!
C'est loin d'être le cas pour le "camp des justes européens" en dépit des coups de menton destinés à faire plaisir à l'excellent Président du Mooonde … L'autre Volodymyr …
Poutine rappelle l'existence de son "atout concurrentiel" avec l'exclusivité de son arsenal hypersonique … Et pendant ce temps là, les populations souffrent !
… Les derniers diplomates (appelons les comme çà) sont plus attachés à l'escalade (des sanctions voire plus) qu'à l'obtention d'un processus de paix … Si elle advient, ce qu'il faut espérer, ce ne sera probablement pas grâce à eux !
(…)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Les constructeurs n'ont jamais été aussi rentables qu'en 2021

Les grands constructeurs mondiaux ont démontré en 2021 leur capacité à cibler les produits, les marchés et les clients les plus rentables pour réaliser des marges record malgré des volumes de vente étales. Des données économiques compilées par le cabinet EY dans une étude riche d'enseignement.

Nominations

Robin Aschhoff rejoint Volkswagen Group Chine

A compter du 1er août 2022, Robin Aschhoff devient secrétaire général de Volkswagen Group Chine, en charge de la communication internationale du groupe et également de la communication du Président-directeur général.

CHRONIQUE

La Sept

Aujourd’hui, c’est aux pécheurs que je m’adresse. Mais pas forcément aux plus pauvres d’entre eux…

Constructeurs - 01/02/2023

Volvo France : des ambitions encore bridées par la capacité à produire

En 2022, les immatriculations de Volvo en France ont été fortement impactées par les pénuries de semi-conducteurs avec un décalage croissant entre les commandes et les livraisons. Le réseau devra encore gérer la pénurie en 2023 avant de se préparer à un objectif de doublement des volumes en 2026. Les explications de Yves Pasquier-Desvignes, Président de Volvo Car France.

Constructeurs - 31/01/2023

Renault abaisse sa participation dans Nissan pour relancer des coopérations

Renault et Nissan ont annoncé hier dans un communiqué commun avoir atteint un accord sur leur coopération future. Celui-ci doit encore être validé par le conseil d’administration de chacun des deux constructeurs. Renault Group neutralise  28,4% de ses actions de Nissan dans une fiducie qui sera chargée de les vendre. L’accord prend acte d’une situation de fait dans laquelle Renault Group ne faisait rien d’une participation qui cristallisait la rancœur de son supposé partenaire…

Constructeurs - 31/01/2023

Suzuki aura 5 modèles électriques en Europe en 2030

Avec 2,97 millions de voitures vendues dans le monde en 2022, Suzuki a réalisé une croissance de plus de 7% sur un an mais est en recul de 11% par rapport à 2019. La marque prévoit d’avoir 5 modèles électriques en Europe en 2030 qui pèseront 80% de son mix, contre 20% au Japon et 15% en Inde.