Publicité
Publicité
Constructeurs - 26/02/2021

Renault Sandouville prévoit des samedis et jours fériés au volontariat

Les discussions entre trois organisations syndicales, CFDT, CFE-CGC et FO, et la direction du site ont donné lieu à une proposition pour augmenter le volume de production sur un site dont le carnet de commandes ne désempli pas. Fabien Gloaguen, délégué FO sur le site se félicite du respect des "lignes rouges des salariés" avec des samedis et jours fériés supplémentaires qui se feront "au volontariat".

Renault Sandouville prévoit des samedis et jours fériés au volontariat

Auteur : Florence Lagarde
Directrice de la rédaction et Directrice de la publication

Partager cet article

Pour les dénigrer, la CGT Sandouville présente dans ses tracts les trois syndicats constructifs, CFDT, CFE-CGC et FO, comme faisant partie de la "team direction". A notre avis, cette critique est plutôt flatteuse pour les trois organisations syndicales visées puisqu’elle consacre leur importance dans la prise de décisions sur le site, une importance garante de la prise en compte des intérêts des salariés. Dans ce que l’on qualifie de "dialogue social", il faut bien que les deux parties jouent le jeu… 

C’est le cas visiblement sur le site de Sandouville où vient de se conclure un cycle de discussions pour définir les modalités d’augmentation de la production. 

L’usine qui fabrique le Renault Trafic, Nissan NV300 et Fiat Talento possède toujours plus de 60 jours de commandes et n’arrive pas à satisfaire la demande. Elle produit actuellement 580 véhicules/jour et a aussi subi des perturbations dans l’approvisionnement des composants électroniques avec déjà un jour de fermeture et un deuxième prévu le 5 mars.
La direction a retenu le principe du volontariat pour des samedis et jours fériés supplémentaires. Il s’agirait de faire 9 samedis matin (en mars, avril, mai, juin et juillet) et 4 jours fériés matin également (8 mai, 13 mai, 24 mai et 14 juillet) pour produire 3.770 véhicules supplémentaires. 

Ces séances supplémentaires seront organisées avec les volontaires des équipes du matin et de l’après-midi. Il n’y aura pas non plus d’heures du soir supplémentaires.
"Nous avons ouverts le 10 février le dialogue avec les organisations syndicales qui ont participé. Ces solutions d’organisation sont venues des discussions. Je crois que c’est cela qu’il faut faire", nous a dit une porte-parole de la direction.
"Dans la conjoncture actuelle, il est important de se mettre autour d’une table. La direction a salué les organisations responsables qui ont permis d’instaurer un échange et de respecter les demandes des salariés. La manière dont ça s’est fait c’est une première. Le directeur a enlevé les craintes des salariés avec la prise en compte de la vie familiale des salariés puisqu’il n’y aura pas tous les samedis et le volontariat qui était une ligne rouge des salariés. Pour nous FO c’est du gagnant-gagnant", nous a dit Fabien Gloaguen.

La direction n’a pas remis en cause la fermeture de l’usine en août qui durera 3 semaines cette année (contre deux seulement l’an dernier), les semaines 31, 32 et 33. "Il faut que les équipes puissent se reposer et ces 3 semaines de congés correspondent à une attente des salariés", nous a dit la représentante de la direction.
La direction propose également une quatrième semaine entre le 1er mai et le 30 septembre.  Pour cette 4e semaine, les salariés doivent déposer trois choix avant le 15 mars et auront une réponse le 19 avril. Le maintien de la production entrainera probablement l’embauche d’intérimaires. "Cela fera de l’emploi et permettra de sortir quelques personnes de la précarité, et il y en a beaucoup dans notre région", souligne Fabien Gloaguen.

"Le dialogue qui a été instauré à Sandouville est un exemple à suivre pour nos collègues des autres sites. On sait bien qu’il y aura des efforts à faire, on les a toujours relevés et on continuera", nous a dit Fabien Gloaguen. Compte tenu de la majoration des heures supplémentaires (avec des jours payés 125% pour les samedis, 200% pour les jours fériés), les salariés devraient répondre présents.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Suite logique de l'article de la semaine dernière.
Il faut produire davantage avec les effectifs actuels car les besoins en production ne sont pas sur des équipes complètes en week-end.
Bon courage au site de Sandouville et à ses salariés.

Clerion , Le 26/02/2021 à 11:52

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 26/02/2021

Catégorie Constructeurs

Avec C5 X, Citroën invente le break au look de SUV

"La synthèse de la berline et du break", c’est ainsi que Citroën présente sa nouvelle C5 X, un crossover qui adopte aussi des éléments stylistiques des SUV. Assemblé et vendu en priorité en Chine, ce modèle fait l’impasse sur le Diesel, lui préférant l’hybride rechargeable de 225 ch qui équipe déjà le C5 Aircross.

13/04/2021

Amiante/Renault Trucks: plus de la moitié des plaignants déboutés

(AFP) - Plus de la moitié des plaignants réclamant que leur soit reconnu un "préjudice d'anxiété" découlant de leur travail sur un site amianté du constructeur Renault Trucks près de Lyon, ont été déboutés, a-t-on appris vendredi auprès de leur avocat.

12/04/2021

Jeep veut conquérir du terrain en Europe avec ses SUV hybrides

(AFP) - Jeep, une des marques du groupe automobile Stellantis né de l'alliance entre PSA et Fiat Chrysler, mise sur ses SUV hybrides pour conquérir du terrain en Europe, a déclaré vendredi le directeur de la marque, Christian Meunier.

12/04/2021

Tesla s'agace de la bureaucratie allemande et prodigue ses conseils

(AFP) - Le fabricant de voitures électriques Tesla, qui bâtit près de Berlin une usine géante mais attend toujours le permis de construire définitif, se dit "irrité" par les lenteurs de la bureaucratie allemande et va jusqu'à suggérer des pistes de réforme.

09/04/2021

Le super-malus de 30.000 euros modifie radicalement le mix des ventes de Porsche

Avec un malus qui représente un tiers du prix final, les ventes du Porsche Macan se sont effondrées et même les gammes 911 et 718 sont en net recul. Les hybrides rechargeables et électriques représentent 85% des volumes du premier trimestre. Marc Meurer, président de Porsche France nous explique comment la marque s’adapte.

07/04/2021

Hydrogène : Toyota investit dans une start-up française

Toyota Motor Europe a pris une participation dans la start-up française Energy Observer Developments (EODev) qui développe des générateurs électriques fonctionnant à l’hydrogène et utilisant une pile à combustible Toyota.

07/04/2021