Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 12/07/2021

Sécurité routière: "résultats effrayants" d'une étude en immersion sur le téléphone au volant

(AFP) - "Des résultats effrayants" : 8% des automobilistes et 14% des chauffeurs de poids-lourds tiennent leur téléphone en main en conduisant sur autoroute, selon une étude publiée vendredi, fondée sur une observation des conducteurs en immersion dans le trafic.

Auteur : AFP

Partager cet article

En mai et juin, les observateurs du Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) ont, pour l'Association des sociétés françaises d'autoroutes(AFSA), sillonné cinq portions d'autoroutes : ils ont noté que les conducteurs de 799 des 7.399 véhicules croisés tenaient "distinctement" un téléphone en main.
Cette étude, fondée sur une observation des conducteurs dans le trafic et non sur leurs déclarations comme la plupart de celles auparavant menées en la matière, n'est cependant "probablement pas en mesure de révéler totalement la proportion d'usagers s'adonnant à l'écriture ou à la lecture de messages", relèvent ses auteurs.   

En effet, l'infraction étant uniquement caractérisée "lorsque l'observateur voit distinctement l'appareil téléphonique tenu en main par le conducteur", d'autres utilisations dangereuses ne sont pas comptabilisées.
Parmi elles, figurent les usagers "qui pianotent ou lisent des vidéos sur leur téléphone posé à côté, sur leurs genoux ou accroché au tableau de bord, ceux qui utilisent un kit mains libres", dont l'usage est illégal, détaille à l'AFP Christophe Boutin, délégué général de l'ASFA.
L'Association regroupe les concessionnaires privés gestionnaires de 9.180 des 12.000 kilomètres d'autoroutes françaises.   

Une observation spécifique sur l'autoroute A1 a montré qu'en plus des chauffeurs de poids-lourds tenant leur téléphone en main, 13% ne regardaient pas la route parce qu'ils consultaient un écran. Au total, un conducteur de camion sur quatre était donc inattentif sur cet itinéraire, selon l'enquête.
Résultat: sur un trajet Paris-Lille "un automobiliste doublera en moyenne 200 chauffeurs de poids-lourds" ne regardant pas la route.

L'étude ne prend pas non plus en compte l'usage des distracteurs autres que le téléphone, principalement les systèmes d'aide à la navigation (GPS).
Selon un sondage Harris Interactive pour l'ASFA publié en juillet 2020, 65% des conducteurs interrogés (70% des hommes et 79% des moins de 35 ans) déclaraient interagir avec un écran alors qu'ils étaient au volant.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Effrayant,rajouté à l’enclenchement du régulateur de vitesse…..vite le pilote automatique

Alain Boise, Le 12/07/2021 à 07:04

"l'usage de distracteurs.../...principalement les systèmes d'aide à la navigation (GPS)"
Effectivement quand on regarde l'écran GPS, on ne peut pas regarder la route en même temps. Mais c'est quand même plus moderne et moins risqué que de regarder une carte routière.
Quid des personnes qui ont le GPS intégré au téléphone (et il y en a beaucoup), et qui manipulent tout en roulant pour paramétrer une recherche tout en roulant ?
C'est interdit (?), alors que sur le GPS intégré au véhicule manipulé en roulant est autorisé ?

Clerion , Le 12/07/2021 à 08:53

Des professionnels de la route qui n'ont pas Androïd ou l'Apple carplay sur leurs véhicules...
;0)

Lucos , Le 12/07/2021 à 09:08

....et tout cela en s'endormant au volant !! Nous vivons une époque formidable !!
Eh...Alexia, dis à Titine d'aller faire les courses...parle à mon frigo ma tête est malade !!
Pas possible ce matin ?...appelle VW ils ont des millions d'ID...sinon Merco le spécialiste des diesel électriques, mais c'est plus cher....par contre le frérot Carlos travail maintenant chez eux, cela va faciliter les choses !!

Durand Pierre, Le 12/07/2021 à 11:47

Non...c'est pas l'autre...il ne va pas arrêter ses vacances au Liban pour si peu...GM payait le double...et c'était une promesse d'Obama !!

Durand Pierre, Le 12/07/2021 à 12:22

Malgré ce constat alarmant, le nombre de morts sur autoroute est paradoxalement très faible (tant mieux !).
Une des causes les plus fréquentes d'accidents mortels est la circulation à contre-sens ; c'est ballot. L'autre, c'est l'endormissement, et les ADAS vont réussir à le neutraliser.

Là où l'usage du téléphone et autres "distracteurs" est infiniment plus dangereux, c'est en ville bien évidemment. Le nombre de morts piétons, cyclistes, trottinettistes va ne faire que croître et embellir. Rapporter aux nombres de kilomètres parcourus, ces modes de transport seront les plus dangereux de tous, de loin, de très loin.

Bruno Haas, Le 12/07/2021 à 12:50

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 12/07/2021

Dacia veut s'affirmer au sein du réseau Renault

Dacia a désormais des équipes terrain dédiées pour animer les ventes et faire en sorte que chaque distributeur en tire le meilleur. Sa visibilité au sein des concessions Renault devrait aussi s’améliorer avec le déploiement d’une nouvelle identité visuelle en 2022.

Réseaux

La France doit négocier sa place dans la nouvelle Europe de l’automobile

Mis au pied du mûr par une espèce de surenchère politique dans les exigences de décarbonation que l’on fait peser sur eux, les acteurs de la filière demandent paradoxalement à la fois défiscalisation et baisse des charges et soutiens publics massifs. Dans la mesure où cette demande est adressée en France comme ailleurs, l’Europe du véhicule électrique ne rompt guère avec son logiciel dominant qui est celui de la mise en concurrence des sites et des pays. A ce jeu, jusqu’alors, la France de l’automobile a beaucoup perdu et on peut espérer que, conscient qu’il s’agit là d’une impasse, le gouvernement profite de l’occasion pour proposer une autre Europe de l’automobile, un autre positionnement de la France en son sein et in fine un autre deal à nos deux constructeurs.

Analyse

Ce que Luc Chatel va dire à Emmanuel Macron aujourd’hui

Luc Chatel est reçu avec les patrons des constructeurs français, des grands équipementiers, des syndicats et organisations professionnelles ce lundi par Emmanuel Macron dans le cadre d’un comité stratégique de filière. L’enjeu est de dire au Président, "ce que le gouvernement peut faire pour accompagner la filière". Il nous dévoile sa position.

Marchés

Catégorie Autour de l'auto

Qualité de l’air : le Conseil d’Etat sanctionne l’absence de "plan" du gouvernement

L’automobile n’étant pas seule responsable de la mauvaise qualité de l’air, les ZFE ne sont pas une réponse suffisante. C’est en quelque sorte ce que l’on peut déduire de l’arrêt du Conseil d’Etat qui a condamné l’Etat à une astreinte de 10 millions d’euros dont l’essentiel sera réparti entre l’Ademe, le Cerema, l’Anses et l’Ineris.

12/08/2021

Fin d'un litige de succession sur la "Joconde des Ferrari"

(AFP) - La Cour de cassation vient de mettre un terme à un vieux litige de succession autour d'une Ferrari de collection, la "Joconde des Ferrari", devenue lors de sa vente en 2014 le véhicule le plus cher du monde : sa valeur devra être partagée entre les héritiers Bardinon.

05/08/2021