Publicité
Publicité
Marchés - 06/02/2023 - #Toyota

Sous les voitures, la juteuse razzia des voleurs de pots catalytiques

Par AFP

(AFP) - Quand Olivier démarre sa voiture fin août, "un bruit de tracteur" jaillit du moteur. Sous sa Toyota, il manque "un bout": le pot catalytique. Riche en rhodium, métal six fois plus cher que l'or, cette pièce attise les convoitises de plus en plus de voleurs.

"J'ai une voiture hybride, mon garagiste m'a expliqué que c'était très recherché car la technologie fait que la teneur en métaux précieux est plus importante", témoigne auprès de l'AFP Olivier Poncet, directeur technique d'un studio de jeux vidéos à Paris.
Son catalyseur, découpé avec une scie électrique, valait 2.500 euros. 
Réglée en moins d'une minute, l'affaire est rentable.   

Depuis, Olivier a fait installer des écrous antivol et, après une nouvelle tentative de larcin fin novembre, se gare sur un autre parking.
Obligatoire depuis les années 90, le pot catalytique réduit les émissions polluantes des voitures, notamment l'oxyde d'azote et le monoxyde de carbone grâce au rhodium, mais aussi le platine et le palladium.

Sur les marchés très spéculatifs des métaux, le volatile cours du rhodium a explosé depuis 2020, année de l'envolée des prix, sous l'effet de la reprise de l'industrie automobile post-Covid.
Il y a trois ans, le gramme de rhodium - dont une vingtaine de tonnes seulement sont produites chaque année, pour plus de 80% en Afrique du Sud - s'achetait environ 160 euros. Au 1er janvier dernier, il fallait débourser plus de deux fois plus, 335 euros.
La courbe des vols de pots catalytiques, qui peuvent contenir jusqu'à 1,5 gramme de rhodium, a épousé sans surprise la même trajectoire.
   
Raid
"En zone gendarmerie, on a eu une dizaine de milliers de vols en 2022, en hausse de 50% par rapport à 2021", rapporte à l'AFP le général Marc de Tarlé, patron de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI).
Côté police, 8.235 faits ont été recensés de janvier à octobre 2022, près de deux fois plus qu'en 2021 (4.193 faits) sur la même période, d'après les chiffres du Service d'information, de renseignement et d'analyse stratégique sur la criminalité organisée (Sirasco).    

Plusieurs profils se dégagent parmi les délinquants.
D'une part, "des groupes criminels organisés français et étrangers qui, dans une logique de raids, ciblent certains modèles de véhicules, selon la teneur en métaux précieux de certains pots, notamment Toyota", détaille William Hippert, chef du Sirasco. 
Une fois la razzia terminée, "les pots sont rassemblés à un point de collecte puis très vite renvoyés à l'étranger dans des camions, mélangé au fret légal", ajoute le commissaire. La Pologne, l'Allemagne et les Pays-Bas sont les destinations les plus observées.   

D'autre part, on trouve "une délinquance de proximité, opportuniste", souligne le général de Tarlé. "N'importe qui, en se mettant sous une voiture, peut aller découper deux ou trois pots avec une petite scie électrique et se faire un petit billet au recycleur du coin", poursuit-il.
Certaines sociétés de recyclage, pas toujours regardantes sur l'origine des pièces qu'on leur apporte, alimentent le trafic en acceptant les paiements en liquide.   

"Que ce soit un particulier ou un professionnel, la procédure est la même : il y a un bordereau de suivi de déchets, un contrat d'achat et une traçabilité bancaire, par virement ou chèque", explique pourtant le patron d'une entreprise du secteur. Si sa société a pignon sur rue depuis 10 ans, il préfère garder l'anonymat, pour des raisons de sécurité.
En mai dernier, l'un de ses chauffeurs a été victime d'un guet-apens, lors d'une tournée de collecte en Gironde. Menacé par trois hommes, il a été contraint d'abandonner son fourgon, chargé de 180 pots et d'un spectromètre d'une valeur totale de près de 40.000 euros.
Interpellés, le trio et un complice ont été condamnés début décembre à des peines allant de un à trois ans de prison ferme.

Publicité

Réactions

... Pas de pot !
Je me suis dévoué...
;0)

Eh oui ! Y avait aussi..
Plein pot sur les pots, c'est la cata !
;0))

Po po po po po po po po po ollléééé :)

Bien sur victime ,j’ai confectionné une plaque antivol,certains mettent une alarme antivol antisoulevement.
Totale impunité très peu d’arrestation ,un fléau demandez aux assurances,plus cher que l’Or

... Enfin les adeptes des préparations "tuning" ont une raison supplémentaire pour décatalyser leurs chignoles (...) ...c'est pas moi chef !
C'est les frères Rappetout !
;0)

En forme nos contributeurs ce matin !
Pas mieux...

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Nominations

Jean Matthieu Biseau nouveau Président du SNSA

Le 2 février 2023 s’est de tenue l’Assemblée Générale du SNSA, Jean Matthieu Biseau est nommé Président pour un mandat de deux ans, Nicolas Sinz devient président du comité stratégique et Saïd Fard conserve la direction générale.

Analyse

Le brouillard sur les indicateurs économiques va-t-il se dissiper en 2023 ?

Les catastrophes s’enchainant depuis trois ans pour tirer les marchés automobiles vers le bas, analystes et stratèges d’entreprises peinent à trouver des repères et à construire des prévisions et, plus grave encore, des visions claires des phénomènes structurels à l’œuvre. Ce brouillard né de l’entremêlement des phénomènes aurait pu ou du exiger une prudence tactique et stratégique, une espèce de ‘wait and see’ général. Ce n’est pas ce que l’on a observé dans le paysage qui s’est structuré autour de deux paris opposés l’un à l’autre. La question de la soutenabilité des stratégies construites ainsi se pose aujourd’hui et 2023 pourrait bien être en cette matière l’année de la clarification.

Marchés - 24/03/2023

Les électrocarburants, mirage ou miracle pour les voitures à essence ?

(AFP) - Plusieurs constructeurs automobiles croient aux électrocarburants, produits à partir de CO2 et d'hydrogène, pour remplacer une partie de l'essence dans leurs réservoirs. Mais ils sont encore très rares, énergivores, polluants, chers à produire et seraient d'abord accaparés par d'autres secteurs comme l'aviation, selon des experts.

Marchés - 24/03/2023

Avec le Moove Lab, Mobilians et Via ID orientent l’avenir de la mobilité en Europe

Créé il y a 5 ans par Mobilians (CNPA à l’époque) et Via ID (fonds d’investissement de Mobivia), le Moove Lab est une initiative originale qui a su saisir au bond l’opportunité de s’installer à Station F pour peser sur la fabrication des nouvelles solutions de mobilités. Le succès du programme lui vaut une reconnaissance européenne et un élargissement progressif à d’autres pays.

Marchés - 16/03/2023

Le Parlement adopte sa position sur le "Data Act"

Ce mardi 14 mars, le Parlement européen a adopté en plénière le règlement européen sur l’accès aux données, dit « Data Act ». Ce texte poussé par le Commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton, énonce clairement que c’est le client qui donne le consentement à l’utilisation des données. La prochaine étape est la négociation d’une version commune avec les Etats membres et la Commission dans le cadre du trilogue.

Marchés - 17/03/2023

Qui sont les intervenants du "Freedom of Mobility Forum" de Stellantis

Le cabinet conseil Wavestone organise pour le compte du "Freedom of Mobility Forum" de Stellantis deux heures de débat en format digital, le 29 mars, sur la question de la liberté de mouvement dans le contexte de la décarbonation du secteur automobile. La diversité d'origine des six intervenants montre l'ambition de Stellantis d'ouvrir le débat. Carlos Tavares représentera le monde de l'entreprise.