Publicité
Publicité
Equipementiers - 26/05/2021

Sursis pour la fonderie MBF de Saint-Claude, la région prête à monter au capital

(AFP) - Le tribunal de commerce de Dijon a accordé un délai supplémentaire aux candidats à la reprise de la fonderie MBF Aluminium de Saint-Claude (Jura), menacée de fermeture, a-t-on appris lundi auprès des représentants des salariés.

Auteur : AFP

Partager cet article

En parallèle, la région s'est dite prête à monter au capital de l'entreprise pour favoriser une nouvelle proposition de reprise après près de deux mois de mobilisation des salariés qui la semaine dernière ont menacé de faire sauter leur usine faute de solution.

"Le dossier va être rouvert jusqu'au 9 juin et de nouveaux repreneurs vont pouvoir prétendre acquérir MBF", a indiqué à la sortie de l'audience à huis-clos Koray Sukran, délégué syndical Sud.

L'unique offre du très discret entrepreneur Michaël Azoulay, qui proposait de conserver 229 salariés, soit une réduction de postes limitée à 42, n'a pas été officiellement écartée, d'après l'avocat du CSE Georges Meyer.

Alors que jusqu'à lundi, M. Azoulay indiquait ne disposer que de la moitié des fonds exigés pour la reprise (un million d'euros), "il a pu montrer à l'audience qu'il avait le soutien de banques régionales pour être l'acquéreur potentiel", a pour sa part rapporté Nail Yalcin, délégué CGT.

"Le dossier a été porté à haut niveau, tout le monde est au courant, la seule chose qui manque c'est une volonté de Renault et de l'Etat de soutenir cette offre-là", a encore affirmé M. Yalcin. Les groupes automobiles Renault et Stellantis (ex-PSA) sont les deux principaux clients de la fonderie, premier employeur privé du bassin d'emploi sinistré du sud du Jura.

Par ailleurs, dans un courrier obtenu par l'AFP avant l'audience, Marie-Guite Dufay, la présidente PS sortante de Bourgogne-Franche-Comté, a écrit souhaiter "ouvrir une ultime voie afin de permettre la continuité d'activité", à travers un montage public-privé, en demandant l'accompagnement de l'État "pour constituer un pool d'investisseurs".

Mme Dufay, candidate à un nouveau mandat en juin, affirme que la collectivité pourrait monter au capital de l'entreprise à hauteur de 33%, conduisant à une participation de la région qu'elle estime entre 300.000 et 600.000 euros.

"Les cartes sont rebattues, un nouveau sursis est donné. On espère que M. Azoulay parviendra d'ici à l'audience à reconquérir la confiance de l'Etat et qu'un plan B monté par la région émergera", a réagi Me Meyer.

Plusieurs dizaines de salariés avaient fait le déplacement mardi devant la cité judiciaire de Dijon, où ils ont déposé des carters de moteurs et les éléments de boîtes de vitesse qu'ils produisent.

La semaine dernière, quatre représentants syndicaux avaient observé une grève de la faim de plusieurs jours, et des employés ont placé des bouteilles de gaz et d'azote dans les murs de la fonderie, menaçant de la faire sauter faute de solution de reprise.

Le tribunal de commerce de Dijon examinera les offres de reprises le 15 juin prochain.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

...
L'on ne peut que souhaiter un bon aboutissement aux salariés de cette fonderie de Saint Claude ...soit avec la candidature envisagée...soit avec d'autres ...
Quant à la participation financière
de la région fort opportune, à différents titres (...), souhaitons pour l'argent public et les contribuables du "coin" que, pour une fois, l'attribution de ces subsides pas subsidiaires s'embarrasse de quelques garanties ... (?).

Reste le sujet principal ...Les commandes de nos constructeurs, à Bercy, semble-t-i le locataire dispose d'une ligne assez directe, qu'il en fassse bon usage (...) ...de nouveaux débouchés, pour la pérennité du site, ce serait bien aussi ... !
;0)

Ade Airix, Le 26/05/2021 à 09:04

Qui est Michaël Azoulay ?
;0)

Lucos , Le 26/05/2021 à 13:37

Trouver des nouveaux débouchés pour palier à la perte de "50%" - selon certains scénarios d'ici à la fin de la décennie - des composants provenant de la métallurgie pour véhicules thermiques , c'est à cela que doit s'atteler l'intelligence collective pour sauver cette industrie...

Emmanuel Buret, Le 26/05/2021 à 14:41

... En quelque sorte, j'apprécie que nous partagions la même vision, cher Emmanuel ...
Michaël Azoulay semble avoir des idées (vraisemblables) sur une possible diversification des applications produites par la fonderie ...

@ Lucos ...si c'etait une veritable question (?) ..c'est un entrepreneur lyonnais ... S'agit il du profil investi dans le secteur lyonnais du retail relié à la mode ... (?). D' un possible animateur d'un family office lyonnais, ce qui expliquerait l'extrême discrétion dont fait preuve l'intéressé...
Tout est possible ? ...tout est imaginable ?

Soyez donc un peu patient, l'AFP finira bien par faire son boulot et apportera donc quelques précisions sur le profil du seul candidat repreneur à cet instant ...
;0)

Ade Airix, Le 26/05/2021 à 15:20

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 26/05/2021

Catégorie Equipementiers

Equipements automobiles : la fonderie MBF fixée sur son sort le 22 juin

(AFP) - Le tribunal de commerce de Dijon se prononcera le 22 juin sur le devenir de la fonderie MBF Aluminium de Saint-Claude (Jura), ont annoncé mardi les syndicats de l'équipementier automobile, interpellant une nouvelle fois l'État pour éviter une liquidation pure et simple.

16/06/2021

La Souterraine: LSI (ex-GM&S) menacée de fermeture en 2022, selon la CGT

(AFP) - L'usine de l'équipementier automobile LSI (ex-GM&S) de La Souterraine, dans la Creuse, est menacée de fermeture en 2022, affirme la CGT dans une lettre ouverte, dont l'AFP a eu copie dimanche, où elle fait état de propos publics du directeur du site évoquant cette fermeture.

14/06/2021

Le sidérurgiste Voestalpine boucle son exercice dans le vert

(AFP) - Le sidérurgiste autrichien Voestalpine, spécialiste des aciers nobles, a conclu son exercice décalé 2020/21 dans le vert grâce à des réductions de coûts et à une reprise de la demande même si ses revenus ont souffert de la crise.

10/06/2021

Fonderies du Poitou Alu : nouveau délai pour trouver des repreneurs

(AFP) - Le tribunal de commerce de Paris a étendu jusqu'à fin octobre la période de redressement judiciaire de la branche aluminium des Fonderies du Poitou, se donnant plus de temps pour trouver un repreneur, a annoncé mardi à l'AFP Jean-Philippe Juin, délégué CGT.

09/06/2021

Vitesco Technologies mise sur l'électrification

Vitesco Technologies, la filiale Powertrain de Continental, prendra son autonomie en septembre prochain à l'occasion de son introduction en Bourse. L'équipementier veut devenir un partenaire majeur des constructeurs pour tous les composants qui équipent les motorisations électrifiées. Stéphane Fregosi, président de la filiale française nous en dit plus.

09/06/2021