Publicité
Publicité
Constructeurs - 16/05/2022 - #Tesla

Tesla suspend ses projets en Inde face à l'impasse sur les droits de douane, selon des sources

(Reuters) - Tesla a mis en suspens ses projets de vente de véhicules électriques en Inde, abandonné la recherche de locaux et réaffecté une partie de son équipe sur place, n'ayant pas obtenu des droits de douane moins élevées, ont déclaré à Reuters trois source connaissant le dossier.

Tesla suspend ses projets en Inde face à l'impasse sur les droits de douane, selon des sources

Auteur : Reuters

Partager cet article

Cette décision met fin à plus d'un an de discussions sans issue avec les représentants du gouvernement indien, Tesla cherchant d'abord à tester la demande en vendant des véhicules électriques importés de ses centres de production aux États-Unis et en Chine, à des tarifs inférieurs.

Mais le gouvernement indien pousse Tesla à s'engager à fabriquer localement avant de baisser les droits de douane, qui peuvent atteindre 100% sur les véhicules importés.

Tesla a mis en pause ses projets d'importation de voitures en Inde après la non proposition de concessions par le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi, lors de la présentation de son budget et de sa politique fiscale le 1er février, ont ajouté les sources, qui ont requis l'anonymat car les délibérations ont eu lieu en privé.

Tesla et un porte-parole du gouvernement indien n'ont pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire.

Pendant des mois, Tesla a cherché des locaux pour ouvrir des salles d'exposition et des centres de service dans les villes de New Delhi, Bombay et Bangalore, mais ce projet est également en suspens, ont déclaré deux des sources.

Tesla a également confié des responsabilités supplémentaires sur d'autres marchés à certains membres de son équipe locale. Son responsable de la politique et du développement en Inde, Manuj Khurana, assume une responsabilité "produit" à San Francisco depuis mars, comme le montre son profil LinkedIn.

Narendra Modi a cherché à attirer les fabricants dans le cadre de sa campagne "Make in India", mais son ministre des Transports, Nitin Gadkari, a déclaré en avril que ce ne serait pas une "bonne proposition" pour Tesla d'importer des voitures de Chine en Inde.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Hé bien les Indiens ne rouleront pas en Tesla jusqu'à nouvel ordre.
Je prends le pari que le gouvernement indien va revoir sa copie.

Bruno Haas, Le 16/05/2022 à 10:28

Ou protectionnisme le temps que les constructeurs nationaux aient fini leurs usines... ?
;0)

Lucos , Le 16/05/2022 à 10:31

Oui Lucos, c'est sûr.

Bruno Haas, Le 16/05/2022 à 10:42

… C'est sûr le protectionnisme çà va pas dans le sens du libre échange … Mais lorsque l'on voit la doctrine dominante (l'idéologie ?) de la communauté européenne qui fait de l'espace européen un marché ouvert à tous les autres au mépris de l'emploi local, je me garderai bien de jeter la pierre à Modi et tous ses amis … Z'auront pas de Tesla là !
;0)

Ade Airix, Le 16/05/2022 à 11:58

Y’a Tesla et …….rien,si des Spring a 20k€(((((

Alain Boise, Le 16/05/2022 à 15:05

C'est pas gentils pour les Coréens...
;0)

Lucos , Le 16/05/2022 à 15:22

Avec mon "accès touriste" je n'ai pas pu lire ce qui se dit ici aujourd'hui dans les 2 articles au sujet du VBER. Dommage.
Parce que tout ce que je lis est étonnement très Bizounours de la distrib' en ce moment...
;0)

Lucos , Le 16/05/2022 à 15:27

@ Boise … La Tesla pour "l'élitre" … La Spring pour les "zaisés" … reste le bus pour les zautres ...
Cà préfigure assez bien la "nouvelle" société (écolohygiènoégalitaire) qui se dessine …
Vous verrez … Si le prophète le veut bien …!
(…)

Ade Airix, Le 16/05/2022 à 16:47

Lucos, je ne vais pas copier-coller l'article VBER -Florence ne serait pas très contente- mais je peux copier-coller mon commentaire sur l'article nouveau règlement d'exemption qui illustre pas mal la folie du législateur :

L'exemple même de l'invasion nuisible du législateur qui pond des lois au kilomètre sans aucune connaissance de ce qui se passe sur le terrain.
La "DG Competition" est un état dans l'état parmi les commissions européennes. Des milliers de technocrates stupides n'ont jamais vendu ni réparé une bagnole de leur vie. Ont-ils seulement leur permis de conduire ? Ca me fait penser à Mélenchon qui ne l'a pas mais qui prétend dicter notre conduite !
Le niveau de concurrence intrinsèque du "produit automobile" est un des plus élevés qui soit. Je suis certain que l'absence totale de règlement ne modifierait pas d'un iota cette concurrence acharnée, non seulement entre les constructeurs mais aussi (surtout) entre les distributeurs d'une même marque. Evidemment ça mettrait immédiatement une quantité de juristes au chômage donc nous ne sommes pas près de voir disparaître les textes abscons qui nous polluent la vie. Bien plus dangereux que le CO2 !
Je hais l'UE !

Bruno Haas, Le 16/05/2022 à 17:01

Merci bien Bruno pour ce commentaire. Il est vrai que je pourrais prendre encore un ènième abonnement sur le net...
Ce que je notais est surtout que les distributeurs/concessionnaires pensent que tout va bien avec ce règlement, alors qu'il va permettre à terme aux constructeurs de se passer d'eux, ce qu'ils sont TOUS en train d'organiser avec les ventes en direct sur le net aux clients avec une petite com pour les "agences" en passant et qui ne sera pas forcément la même qu'avant puisque le règlement permet cette différence. Les concessionnaires de marque sont une race en voie de disparition, les pays du nord ont déjà commencé le Job...
;0))

Lucos , Le 16/05/2022 à 21:32

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 16/05/2022

Le nouveau règlement d’exemption : le compromis de qualité de la maturité

Le débat règlementaire reste crucial en matière de distribution automobile mais il est aujourd’hui plus dépassionné qu’il ne le fût. Cela clarifie les termes du dialogue et/ou de la concertation et tout indique que les quatre années qui viennent de s’écouler entre le début du processus de renégociation de l’exemption et aujourd’hui ont été utiles et ont permis de produire un texte équilibré dans lequel les distributeurs, en acceptant une forme de technicisation des débats, sont parvenus à se faire entendre sur les points essentiels.

Analyse

Coronavirus : Shanghaï espère entamer bientôt la levée des restrictions

(Reuters) - Les autorités municipales de la mégalopole chinoise de Shanghaï visent une situation "zéro Covid" à l'échelle communautaire dans les prochains jours et commenceront ensuite à progressivement lever les restrictions de déplacement et à rouvrir les magasins, a déclaré vendredi Wu Qing, maire-adjoint de la ville.

Marchés

Michelin perturbé par les hoquets de l'industrie mondiale

(AFP) - Michelin a indiqué vendredi que sa production était perturbée depuis le début de l'année 2022 par les effets de la guerre en Ukraine, qui est venue s'ajouter à pandémie de Covid, à la hausse des coûts de matières premières et de l'énergie, et aux problèmes logistiques.

Equipementiers

Catégorie Constructeurs

Le groupe Volkswagen paie une amende en Suisse pour dépassement de CO2

L’application de la règlementation européenne à l’échelle de la Suisse concernant les limites d’émissions de CO2 coûte 104 francs suisse par gramme de dépassement. Avec une moyenne (remises comprises) à 123,6 g/km en 2021 le groupe Volkswagen dépasse son objectif individuel a révélé hier Schmidt Automotive Research.

24/06/2022

Citroën vend 50 Ami en 17 minutes et fait un clin d'oeil à Elon Musk

(Reuters) - Stellantis s'est targué mercredi d'avoir vendu les 50 exemplaires de l'édition limitée "My Ami Buggy" de sa voiturette électrique en 17 minutes et 28 secondes, et a profité de ce résultat pour adresser un clin d'oeil à Elon Musk par publicité interposée.

23/06/2022

De la voiture connectée à la voiture autonome

La Fiev a réuni vendredi dernier de multiples experts pour parler du futur de "l’intelligence automobile" qui sera à la fois embarquée à bord, à travers de nouveaux systèmes d’exploitation, ou "débarquée", dans le Cloud, et ouvrira la porte au business de la voiture connectée et rendra possible la voiture autonome. Extraits…

22/06/2022