Publicité
Publicité
Equipementiers - 12/08/2021

Thyssenkrupp : la reprise se poursuit au troisième trimestre

(AFP) - Le conglomérat allemand Thyssenkrupp a fait état mardi de résultats en hausse au troisième trimestre de son exercice décalé 2020/2021, grâce aux effets de sa restructuration, et à la reprise économique de ses activités, après le choc de la pandémie.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le groupe a enregistré entre avril et juin un bénéfice net part du groupe de 125 millions d'euros, après une perte de 678 millions d'euros à la même période, en 2020, a-t-il détaillé dans un communiqué de presse.
Son résultat opérationnel ajusté est lui aussi positif, à 266 millions d'euros, contre une perte de 445 millions d'euros au troisième trimestre 2019/2020.
Pour l'ensemble de l'exercice 2020/2021, Thyssenkrupp s'attend néanmoins encore à une "perte nette à plusieurs millions d'euros".
"L'environnement reste très difficile, mais nous tenons nos promesses", s'est félicité la PDG du groupe, Martina Merz, citée dans un communiqué.

Thyssenkrupp, qui produit aussi bien des tôles d'acier que des sous-marins, est porté par ses activités industrielles, qui se reprennent après le choc de la pandémie de coronavirus, malgré des problèmes d'approvisionnement.
Sa division "matérial services", spécialisée dans les services d'ingénierie, connaît la plus forte amélioration, avec un résultat opérationnel ajusté à 232 millions d'euros (-75 millions au 3 trimestre 2019/2020).

Son activité dédiée à l'industrie automobile a elle aussi connu une amélioration, à 51 millions d'euros, contre une perte de 91 millions d'euros l'an dernier.
Cette amélioration vient essentiellement de "la croissance soutenue de la demande en Chine", commente le groupe dans un communiqué.
La pénurie de semi-conducteurs, qui frappe l'industrie automobile depuis plusieurs mois, a toutefois eu un "impact", qui devrait se poursuivre au quatrième trimestre, avant une "normalisation" progressive, estime l'entreprise.

L'emblématique division acier voit elle aussi ses résultats s'améliorer sur un an, avec un Ebit de 19 millions d'euros, contre une perte de 309 millions l'an dernier.
Ces bonnes performances ont été "renforcées par les restructurations en cours", estime le groupe.

Thyssenkrupp, en lourdes difficultés depuis plusieurs années, a été frappé de plein fouet par la pandémie, connaissant une perte opérationnelle record de près d'un milliard d'euros en 2019//2020. 
Le groupe s'est donc lancé l'an dernier dans une vaste restructuration, qui doit le conduire à se séparer de plusieurs divisions, où travaillent au total 22.000 salariés.
L'Allemand a d'ailleurs vendu fin juillet sa division de construction minière au cimentier danois FLSmidth, pour 325 millions d'euros.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 12/08/2021

Conduire à Détroit

Cet été, nous vous proposons quatre chroniques sur deux thèmes partagés, rédigées à leur façon pas nos correspondants localisés à Detroit et à Rio de Janeiro. Aujourd’hui Bertrand Rakoto donne la réplique à Jean-Philippe Thery. La semaine prochaine Bertrand Rakoto vous éclairera sur ce qu’est aimer l’automobile à Detroit, Jean-Philippe Thery terminera cette série de l’été en décrivant ce même thème, mais à Rio comme vous l’aurez deviné.

Analyse

Catégorie Equipementiers

Semi-conducteurs : ArcelorMittal réduit sa production d'acier à Florange

(AFP) - Le groupe ArcelorMittal va mettre à l'arrêt pendant "une dizaine de jours" deux lignes de production d'acier du site de Florange (Moselle), conséquence du ralentissement de la production automobile lié à la pénurie de semi-conducteurs, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

27/10/2021

Les équipementiers de plus en plus inquiets sur leur avenir à court terme

A l’occasion de la Journée de la filière automobile, les équipementiers présents ont fait part aux constructeurs de leur besoin de visibilité sur la production à venir. Ils craignent pour leur trésorerie dans les mois à venir alors que d'autres risques de pénurie se font jour, avec l'arrêt de production de magnésium en Chine.

27/10/2021

L'équipementier Continental accuse le coup de la pénurie de puces

(AFP) - L'équipementier automobile allemand Continental a abaissé vendredi ses prévisions de ventes et de rentabilité pour 2021 en raison de "pénuries persistantes de semi-conducteurs et d'incertitudes sur les chaines d'approvisionnement", a-t-il annoncé dans un communiqué.

25/10/2021