Publicité
Publicité
Constructeurs - 10/02/2022 - #Volkswagen , #Honda , #Lexus , #Nissan , #Toyota

Toyota prudent à cause d'une production toujours perturbée, Honda plus confiant

Par AFP

(AFP) - Les deux premiers constructeurs automobiles japonais Toyota et Honda ont tous deux publié mercredi des résultats supérieurs aux attentes sur leur troisième trimestre 2021/22, mais Toyota a laissé ses prévisions de bénéfices inchangées tandis que Honda les a fortement augmentées.

Malgré des difficultés persistantes de production liées au Covid-19 et à la pénurie de semi-conducteurs, ainsi que le renchérissement des matières premières, Toyota a généré un bénéfice net de 791,7 milliards de yens (6 milliards d'euros) entre octobre et fin décembre, un recul de 5,6% sur un an mais une performance meilleure que prévu.

Soutenu par la baisse du yen par rapport au dollar et à l'euro, qui gonfle artificiellement ses revenus à l'étranger, son bénéfice opérationnel sur la période a aussi dépassé les attentes, à 784,3 milliards de yens, même s'il s'agit d'une forte baisse sur un an (-20,6%).

Ses ventes trimestrielles ont reculé de 4,5% sur un an à 7.785,7 milliards de yens (59 milliards d'euros).

La demande est là

Mais "il y a une demande solide" pour Toyota, qui est toujours "capable de proposer des modèles attractifs" pour chacun de ses marchés, a rappelé Satoru Takada, expert automobile du cabinet d'études japonais TIW interrogé par l'AFP en amont des résultats du groupe.

Le colosse japonais, resté numéro un mondial des ventes automobiles en 2021 devant le groupe allemand Volkswagen pour une deuxième année consécutive, vise toujours un bénéfice net de 2.490 milliards de yens (18,9 milliards d'euros au cours actuel) pour son exercice annuel s'achevant le 31 mars, ce qui représenterait une hausse de près de 11% sur un an.

Il a aussi conservé sa prévision d'un bénéfice opérationnel de 2.800 milliards de yens (+27,4% sur un an). Cependant il a abaissé sa perspective de chiffre d'affaires annuel, désormais fixée à 29.500 milliards de yens (223,6 milliards d'euros), soit 500 milliards de yens (3,8 milliards d'euros) de moins qu'auparavant.

Cela resterait une hausse honorable par rapport à son exercice précédent (+8,4%).

En volume, Toyota compte toujours écouler 10,29 millions de véhicules sur l'ensemble de l'exercice (toutes marques confondues).

Instabilité et manque de visibilité

Mais en raison de "l'instabilité" qui perdure sur ses chaînes d'approvisionnement, le groupe prévoit de ne produire que 8,5 millions d'unités de ses marques Toyota et Lexus sur l'ensemble de l'exercice, contre un objectif de 9 millions d'unités qui avait été abandonné le mois dernier.

En novembre dernier, il avait déjà réduit cet objectif de 9,3 à 9 millions d'unités.

"Actuellement nos clients doivent attendre très longtemps pour recevoir nos produits (...). Etablir des prévisions reste très difficile à cause de la propagation du variant Omicron et la pénurie de semi-conducteurs", a commenté Toyota dans un communiqué.

L'abaissement de ses objectifs de ventes en valeur et en volume a un peu pesé mercredi sur l'action Toyota à la Bourse de Tokyo : bien orientée depuis le début de la séance, le titre a ralenti sa progression après la publication des résultats pour clôturer sur une hausse de 0,9%, sous-performant légèrement l'indice Nikkei (+1,1%).

Honda plus confiant

Jouissant également d'une demande mondiale solide et subissant les mêmes vents contraires que Toyota, ses compatriotes Nissan et Honda viennent, eux, de s'afficher plus confiants.

Après Nissan mardi, Honda a relevé mercredi sa prévision de bénéfice net 2021/22, passée de 555 à 670 milliards de yens (5 milliards d'euros), ce qui représenterait une petite hausse de 1,9% sur un an.

L'environnement de marché reste "compliqué", mais grâce à ses "efforts continus pour améliorer la rentabilité", comme le contrôle de ses frais commerciaux, marketing et administratifs, Honda a aussi rehaussé sa prévision de bénéfice opérationnel annuel à 800 milliards de yens contre 660 milliards de yens précédemment, ce qui serait un bond de plus de 21% sur un an.

Honda a en revanche légèrement abaissé de 50 milliards de yens son objectif de ventes annuelles, dorénavant fixé à 14.550 milliards de yens (110 milliards d'euros), visant ainsi une hausse de 10,5% sur un an.

Ses performances sur son troisième trimestre ont dépassé les attentes des analystes, avec un bénéfice net de 192,9 milliards de yens (1,5 milliard d'euros, -32% sur un an), un bénéfice opérationnel de 229,4 milliards de yens (-17%) et des ventes à hauteur de 3.688,7 milliards de yens (28 milliards d'euros, -2,2%).

Publicité

Réactions

Travail sur les charges fixes, préservation du bénéfice voire progression même si il y a une diminution sur les volumes vendus ...En tous cas, pour ces deux là, on pourrait presque dire " même pas mal" ... je pressens qu'ils ne sont pas seuls dans ce cas là... attendons les "publications" de résultat d'ici une dizaine de jours.
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

La Commission européenne revoit sa position sur l’échange d’informations en cas de ventes directes

Dans une nouvelle proposition de lignes directrices du projet de règlement sur la distribution (VBER), la Commission européenne revient en arrière sur les interdictions d’échanges d’informations entre le fournisseur et son réseau dans le cas de ventes directes. Cette nouvelle proposition précise les échanges d’informations qui seront autorisées et ceux qui ne le seront pas.