Publicité
Publicité
Constructeurs - 13/01/2021

Une "Renaulution" très attendue chez le constructeur français

(AFP) - Une nouvelle R5 électrique, des plans pour Alpine et des Renault vendues plus cher : le constructeur français doit dévoiler jeudi sa feuille de route pour affronter la révolution du secteur automobile.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le groupe Renault a présenté mardi des chiffres de ventes pour 2020 en dessous du niveau du marché, avec une chute de 21,3% au niveau mondial "principalement due à sa forte exposition dans les pays ayant subi un confinement strict".

La crise a frappé un groupe qui était déjà en difficulté. La firme au Losange a annoncé fin mai un plan d'économies de plus de 2 milliards d'euros sur trois ans, prévoyant quelques 15.000 suppressions de postes dans le monde, dont 4.600 en France. 

Après un mariage raté avec Fiat-Chrysler, qui a finalement choisi le groupe PSA, Renault sort également du scandale provoqué par l'arrestation et l'évasion au Japon de son ex-directeur général Carlos Ghosn, accusé de malversations financières. 

Le scandale a fait tanguer l'alliance de Renault avec Nissan et Mitsubishi. Les alliés tentent depuis de se relancer et prévoient de développer et produire en commun près de 50% de leurs modèles à horizon 2025.

Une R5 électrifiée
Outre l'alliance et la chasse aux coûts, le nouveau directeur général Luca De Meo, arrivé en juillet, a déjà annoncé que le groupe Renault allait privilégier "la profitabilité aux volumes", c'est-à-dire vendre moins de voitures mais les vendre plus cher. Une volte-face stratégique, qui fait passer Renault du modèle de Carlos Ghosn à celui de Carlos Tavares chez PSA.

Le groupe est désormais structuré autour de quatre marques: le navire amiral Renault, les Dacia à petit prix, les sportives Alpine et la nouvelle marque de mobilité Mobilize.

Pionnier dans l'électrique avec la ZOE, le groupe a multiplié les annonces ces derniers mois avec une Twingo électrique, une Dacia à batterie qui veut se positionner comme l'offre électrique la moins chère du marché et une nouvelle Mégane électrique, basée sur une plateforme développée avec Nissan. 

Le groupe Renault a également dopé en 2020 son offre de véhicules hybrides et hybrides rechargeables. Mardi, il a annoncé un premier volet de la "Renaulution" : il va se renforcer dans les utilitaires à hydrogène dès la fin 2021, via une coentreprise avec l'Américain Plug Power.

Pour marquer davantage son virage vers le futur, Renault pourrait présenter jeudi une version électrique de la R5, la star des années 1970, mais aussi de la 4L, autre icône légère et fiable de Renault, selon une source au sein de l'entreprise.  

Le directeur général de Renault devrait également préciser jeudi ses projets pour Alpine, qui regroupe désormais toutes les activités sportives du groupe. Il a donné lundi une nouvelle tête à la marque : Laurent Rossi, ex-directeur de la stratégie du groupe, a remplacé Cyril Abiteboul, figure de Renault en Formule 1.

Selon la même source dans le groupe, il pourrait y avoir trois modèles Alpine : "la remplaçante de la 110 actuelle, un modèle un peu SUV" et une Mégane estampillée Alpine qui remplacerait la Mégane RS, chouchou des amateurs de circuit.

Tensions sociales
"La seule information qu'on a, c'est qu'il (Luca De Meo) souhaite lancer un petit véhicule qu'on pourrait fabriquer en France", souligne Jean-François Pibouleau de la CGT. "Pour nous, ce qui est important, c'est l'emploi et que Renault sorte de la salle des urgences", explique Mariette Rih, de FO. 

Luca de Meo a déjà cherché à rassurer sur l'avenir de l'usine historique de Flins (Yvelines) qui, quand elle cessera de fabriquer des véhicules neufs en 2024, se consacrera au reconditionnement de véhicules récents, au recyclage de véhicules hors d'usage, à la réparation et la réutilisation de batteries. 

Un comité central social et économique (CCSE), puis un conseil d'administration (CA), sont convoqués mercredi soir, à la veille de la présentation de L. De Meo, selon plusieurs sources syndicales. 

En pleine crise du Covid, les dispositifs d'activité partielle ont été maintenus sur certains sites. "Les gens sont débordés de travail, ce qui est plutôt bon signe, mais sur quatre jours" au lieu de cinq, explique le représentant CGT.

Au technocentre de Guyancourt, "la charge de travail est énorme", explique Franck Daoût, délégué CFDT. "Il y a danger, ça commence à être tendu".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Bof!
Une 4L et une R5 dans les nouveautés........

Alain Boise, Le 13/01/2021 à 08:34

Pour vendre plus cher un véhicule, il faut que le client soit prêt mais également que le produit soit en phase avec le prix.
Le positionnement plus haut de gamme de Renault n'est pas pour l'instant convainquant au vu des ventes de l'Espace (qui n'aura pas de remplaçant) et de la Talisman, qui sont néanmoins des bons véhicules mais qui souffrent de l'image Renault en haut de gamme.
La vente de produits Dacia en Europe vendus Renault en Russie ou en Amérique du Sud n'est pas non plus de nature à clarifier le positionnement de la marque.
Même la nouvelle Kwid de Dacia est un véhicule Renault à l'origine.
Elle va être une sérieuse concurrente à la ZOE et à la Twingo électriques, plus chères.
Les double enseignes Dacia/Renault ne sont pas non plus de nature à clarifier l'esprit d'un acheteur qui pousse la porte d'une concession des deux marques qui sont sous un même toit.
Pendant que Dacia voit ses ventes progresser plus que jamais en France et en Europe, les ventes de Renault stagnent, et les remises s'appliquent pour les véhicules au losange pour détourner le client désireux d'acheter une Dacia.
Une R5 ou 4L new look, pourquoi pas. Mais en tout électrique ?
Pour quels clients, pour quels prix ?
Avec la Kwid, la ZOE et la Twingo, cela ne ferait-il pas de trop dans la gamme ?
Quant à Alpine, je suis ravi que la marque envisage de poursuivre le développement d'un second véhicule.
J'y vois aussi ce que fais Fiat avec Abarth, une gamme parallèle de la gamme Renault en version sportive.
A suivre...

Clerion , Le 13/01/2021 à 08:44

Sortie de télé réunion.....bon les gars on vend plus cher ! Ok?
Les gars ....ok chef
Le client.....combien vous me faites?....de remise.
Allô LDM!

Alain Boise, Le 13/01/2021 à 08:49

... Le passé a de l'avenir ... avec donc une new 4L et une new R5 électrique ... Pourquoi pas ... A voir
Assemblées en France de surcroît.
...pour le coup (et le coût), c'est déjà presque "Renaulutionnaire".

Par ailleurs, s'agissant d'Alpine, Clerion cite Abarth qui ne possède plus aujourd'hui que la 500 (certes avec plusieurs déclinaisons et pour combient de temps, la e500 Abarth devant voir le jour un jour ?) ...
il aurait pu très bien faire référence à Cupra (création Mkg qui doit beaucoup à LDM), comme chacun sait, plus ou moins la gamme SEAT en survêtement de sport très récemment promue au rang de marque, en PHEV le cas échéant ...

Attendons demain voir vendredi pour les d'éventuels détails de ces annonces sans compter la vraisemblable chronique de l'expert du losange ...
;0)

Ade Airix, Le 13/01/2021 à 09:30

La R5 OK, mais première version avec le manche de parapluie pour changer les vitesses...
Enfin, changer le sens des électrons aujourd'hui..
;0)

Lucos , Le 13/01/2021 à 10:31

Plutôt que Renaulution j'aurai préféré "push or trespass.." plus à la mode en France..
;0))

Lucos , Le 13/01/2021 à 10:55

Si Renault sort une 4L et une R5 électrique (vivement), ils vont se prendre un procès des rétrofiteurs.

Bruno Haas, Le 13/01/2021 à 11:50

Toute la différence entre procès owner et process owner...
;-)

Clerion , Le 13/01/2021 à 12:47

Une 4L l'R de rien.
L'R de rien sans 4L...
;-)

Clerion , Le 13/01/2021 à 12:48

Bien vu la galéjade … Bruno !

… Sinon des 4L et R5 élec en OEM … Une manière de concurrence déloyale pour les "rétrofiteurs", dans le cas de vraies répliques, seulement, et encore ?
Jaguar l'a fait sur la Type E (good gracious !) avec sa division Classic pour le mariage du Prince Harry … Il est vrai que nous sommes en France, quasiment sur une autre planète règlementaire en somme ...

En l'occurrence, comme le soulignait opportunément Clerion, cette nouvelle offre aux côtés de la Twingo et la Dacia Spring (alias Kwid élec) çà va finir par klaxonner beaucoup sur les segments A et B de Rino … Même si Zoé ne tardera pas à tirer sa révérence … Pour "tirer l'image vers le haut" ???
Quant à la possibilité de "pricer", ils peuvent toujours essayé chez Renault, mais en lien avec des icônes "populaires" et non classieuses, çà ne semble pas gagné, l'affaire ... !

Une suggestion quand même pour Lucas De Meo qui "veut faire mousser le bordereau" ...
Une version "Parisienne" avec un délicieux covering "canné" pour la future e4L ...
Pour le coup, côté "classieux", çà pourrait être une tentative (?) … Idem pour la new R5 …

"A ce tarif", ils pourraient presque ressortir le concept de revival de la 4CV, aussi ...
;0)

Ade Airix, Le 13/01/2021 à 12:58

"le concept de revival de la 4CV"
Avec le moteur électrique en porte à faux arrière alors !
Quand je pense qu'on faisait le plein en ouvrant le bouchon de réservoir juste au-dessus du moteur encore brûlant. On était loin du foutu principe de précaution.
Les batteries, dans le coffre à l'avant, comme ça, en cas de choc, du lithium plein le parebrise !

Bruno Haas, Le 13/01/2021 à 14:34

Oui, effectivement, sur la 4CV, le bouchon externe entre la vitre arrière et le capot moteur était l'orifice du circuit de refroidissement.
Pour faire le plein d'essence, il fallait ouvrir le capot moteur.
En ces temps là, on se faisait servir de l'essence et on avait le temps...
;-)

Clerion , Le 13/01/2021 à 15:24

je n'essaye pas de savoir si l'idée d'une 4L ou R5 électrique est bonne ou pas mais d'essayer de sauvegarder une marque et les emplois oui à l'heure ou les véhicules chinois arrivent sur le marché avec des offres agressives

Frédéric Becerra, Le 13/01/2021 à 15:35

Cher Frederic ...vous avez bien raison pour la sauvegarde de la marque et des emplois ....
En économie non collectiviste, il vaut mieux que les produits auxquels "vous" avez pensé sans arrière pensées se vendent ...c'est mieux pour l'emploi notamment...
Attendons patiemment plus de détails...
;0)

Ade Airix, Le 13/01/2021 à 16:01

Oui Clerion, dans la précipitation j'ai confondu le petit bouchon à oreille du circuit de refroidissement avec le plein d'essence capot moteur ouvert.

Petite anecdote à ce propos : le puits de jauge à huile du 4 cylindres de la Saab 99 (origine Triumph) qui était côté échappement est passé côté admission quand un turbo a été greffé sur le berlingot. Pourquoi ? Parce que les ingénieurs se sont fait peur plusieurs fois en "tirant la jauge" avec la gougoutte qui tombait systématiquement sur le turbo encore rougeoyant avec une jolie flamme immédiate. Les Suédois n'ont jamais badiné avec la sécurité.

Bruno Haas, Le 13/01/2021 à 16:26

Peu de gens parlent d'une des conditions hyper importantes qui ont fait le succès de la ZOE, et que pour moi, on permis sa réussite et du fait d'être là encore, et de se vendre encore !! le DESIGN intérieur et extérieur !!
La "laideur" pour moi ou le design raté de la citron C4...ne me fait pas croire qu'elle aura un franc succès !!

Durand Pierre, Le 13/01/2021 à 21:26

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 13/01/2021

Catégorie Constructeurs

Hyundai : hausse de 78% du bénéfice net au 4e trimestre

(AFP) - Hyundai a affiché un bénéfice net en hausse de 78% au quatrième trimestre, le premier constructeur automobile sud-coréen a ainsi résisté aux conséquences de la pandémie grâce de solides ventes intérieures qui ont compensé la faible demande étrangère.

27/01/2021