Publicité
Publicité
Marchés - 14/01/2022 - #Renault , #Stellantis

Va-t-on ouvrir des mines de lithium en Europe ?

(AFP) - Lithium, cobalt ou nickel, ces métaux essentiels à la fabrication des batteries électriques qui vont remplacer les moteurs thermiques automobiles contribuant au réchauffement climatique, sont tellement recherchés que l'Europe prépare l'ouverture de mines et de raffineries pour tenter de réduire sa dépendance aux importations.

Auteur : AFP

Partager cet article

Même "s'il y a beaucoup de projets de mines en Europe", il n'y a "quasiment aucune production de lithium" d'un niveau de qualité adapté aux batteries actuellement, constate pour l'AFP Robert Colbourn, analyste à Benchmark Mineral Intelligence à Londres, spécialisé sur les métaux de la transition énergétique.

"L'Europe n'est pas sur la carte du lithium, ni pour les mines ni pour la transformation", ajoute-t-il.

Le premier producteur mondial est l'Australie (plus de 50%), et la Chine raffine plus de la moitié (60%) de "l'or blanc" de la transition énergétique, en le transformant en carbonate ou hydroxyde de lithium.

Au total, en incluant nickel et cobalt, un rapport français remis lundi estime que l'Europe ne dépassera pas 30% d'autosuffisance en 2030 sur ces métaux qui permettent de stocker et transporter l'électricité.

Et, alors qu'une trentaine de projets d'usines de batteries sont annoncés en Europe, leur approvisionnement en métaux est loin d'être résolu.

Le sujet sera sur la table des ministres européens de l'Industrie lors d'une réunion les 31 janvier et 1er février à Lens, et d'une conférence européenne jeudi à Bercy.

"L'idée pour les 27 est de ne pas passer d'une dépendance au pétrole à une dépendance aux métaux (...) nous dépendons beaucoup trop de puissances extérieures et notamment de la Chine", souligne une source au ministère français de l'Economie.

L'Europe peut compter sur des gisements sur son territoire : en Serbie, au Portugal, en Allemagne, en République tchèque, mais aussi en France sous forme minérale dans le Massif Central et Armoricain, et sous forme géothermale en Alsace, selon le Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM).

Mais toute exploitation de mines ou de carrières d'extraction devra se faire en minimisant les impacts environnementaux, et dans la transparence, préviennent ONG et scientifiques.

"Ne s'interdire rien"

En décembre, le géant minier anglo-australien Rio Tinto, qui a financé depuis 2004 les études d'exploration à Jadar en Serbie a subi des manifestations d'opposants réclamant la publication des rapports d'impact environnemental.

En France, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a dit récemment que le pays ne devait "s'interdire rien" en matière d'extraction, à condition d'avoir les feux verts environnementaux.

Le gouvernement vient de lancer un appel à projets auprès d'industriels porteurs d'initiatives pour extraire ou raffiner du lithium, du cobalt, du nickel ou encore de l'iridium.

Il y a urgence. Le lithium vient d'être inclus dans la liste des métaux critiques de l'UE. Pour l'Agence Internationale de l'Energie, la demande mondiale sera multipliée par 40 d'ici 2040.

"D'ici 2030, les seuls besoins européens en lithium - pour les batteries - vont dépasser les 500.000 tonnes par an, soit plus que l'actuelle production mondiale", qui s'est élevée à quelque 475.000 tonnes en 2021, complète M. Colbourn.

En Argentine, le groupe minier français Eramet a annoncé l'ouverture en 2024 d'une usine avec le chinois Tsingshan qui devrait produire "15% des besoins européens de lithium" selon sa PDG Christel Bories.

Eramet est aussi parvenu à extraire du lithium à partir de saumure géothermale en Alsace (est de la France). Une première qui ouvre des perspectives industrielles dans le fossé rhénan.

En Allemagne, un groupe minier australien vante son lithium "à bilan carbone nul" commercialisé sous la marque Vulcan, auquel sont associés Renault et Stellantis.

Côté raffinage, l'Allemagne accueillera en 2024 une usine du groupe canadien Rock Tech Lithium.

Au Portugal, où un projet de raffinage entre le portugais Galp Energies et le constructeur de batteries suédois NorthVolt vient d'être annoncé, les autorités attendent le verdict de l'autorité environnementale sur un projet minier baptisé Savannah.

Dans le triangle "ABC" du lithium (Argentine, Bolivie, Chili), deuxième source d'or blanc du monde, le Chili, premier producteur mondial jusqu'en 2016, a annoncé jeudi l'attribution d'une concession d'exploration et production à une entreprise chinoise et une chilienne pour 80.000 tonnes de lithium chacune, dans l'espoir de "retrouver sa place sur la scène mondiale".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Content d'apprendre que l'Alsace est dans l'est de la France...
;0)

Lucos , Le 14/01/2022 à 07:33

Il ne faut pas déconner ...qu'est-ce que les états européens attendent pour sortir les milliards de leurs contribuables pour financer tous ces projets d'entreprises privées sur un lithium à l'extraction pas rentable sur toute l'Europe !
C'est un scandale et de de même pour faire de l'hydrogène propre !!
Pour faire avancer le schmilblick je lance l'idée de monter une usine de gilets jaunes, gris, et argent. Fluorescents pour le nucléaire et noirs pour le charbon !!

Durand Pierre, Le 14/01/2022 à 11:24

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 14/01/2022

La marque BMW a repris la tête du marché premium mondial

Mercedes ne sera pas leader du marché premium pour la 6e année consécutive. Avec un recul de ses ventes de 5%, la marque à l’étoile est devancée de 160.000 unités par BMW qui est parvenu à dépasser les 2,2 millions de véhicules vendues cette année. Tesla, dont les ventes ont bondi de 87%, à 936.000 unités, devance désormais Volvo, à près de 700.000 unités.

Marchés

ADS, AV, EV, SDV, les acronymes d’un CES en demi-teinte

Les constructeurs automobiles plébiscitent le salon CES de Las Vegas. L’assiduité de la presse et les démonstrations des ténors des nouvelles technologies font de cet événement un endroit propice pour dévoiler les dernières innovations. Malgré la nouvelle vague de Covid due au variant Omicron et l’absence de nombreux poids lourds, le salon était plutôt intéressant pour les visiteurs qui ont pu prendre le temps d’échanger avec les sociétés présentes sur place.

Analyse

"Des défis" retardent le projet de Tesla en Inde

(AFP) - Le patron multimilliardaire de Tesla, Elon Musk, a indiqué jeudi que son entreprise  "cherchait à surmonter" les nombreux défis rencontrés avec le gouvernement indien pour lancer ses véhicules électriques sur ce vaste marché d'Asie du Sud.

Constructeurs

Catégorie Marchés

Le marché automobile français sur un trend annuel à 1,43 million

Avec des immatriculations à -14% en juin, le marché automobile français finit le premier semestre à -16%. En l’absence d’amélioration de la disponibilité des semi-conducteurs, les marques privilégient les livraisons aux particuliers et aux entreprises dont le poids remonte légèrement.

01/07/2022

Face au casse-tête de la préservation de la mobilité des Français, les préconisations de Mobilians

Le "leasing social" du candidat Emmanuel Macron est très loin du compte pour traiter la question du renouvellement du parc automobile français. Le retour du réel pourrait être brutal. Xavier Horent, délégué général de Mobilians et Marc Bruschet, président de la branche concessionnaires de Mobilians ont présenté lors d’une conférence de presse une solution d’accompagnement qui tient compte des données réelles.

30/06/2022

Prolongation du bonus 6.000 euros confirmé, toujours pas de décret

Le bonus écologique versé à l'achat d'une voiture électrique restera fixé à 6.000 euros jusqu’à la fin de l’année a dit hier le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire en personne, lors d’une interview sur CNews. Pour autant, le décret n’est toujours pas paru et le site officiel pas à jour…

30/06/2022