Publicité
Constructeurs - 29/04/2022 - #Geely , #Volvo Cars

Volvo Cars fait mieux que prévu malgré le Covid et l'Ukraine

(AFP) - Le constructeur automobile suédois Volvo Cars, propriété du chinois Geely, a publié jeudi des résultats en baisse mais supérieurs aux attentes sur fond de fortes turbulences allant des problèmes d'approvisionnement à la guerre en Ukraine en passant par le Covid.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le bénéfice net s'est élevé à 3,9 milliards de couronnes (380 millions d'euros) au premier trimestre contre 5,7 milliards de couronnes un an plus tôt.

Le résultat d'exploitation ressort cependant largement au-delà des attentes, à 6 milliards de couronnes, pour un chiffre d'affaires en hausse de 11%, à 15,7 milliards.

Affecté comme le reste du secteur automobile par la pénurie mondiale de semi-conducteurs, le groupe a dit continuer à ressentir les effets de la pandémie, avec de nouveaux confinements en Asie, auxquels s'est ajouté l'impact de la guerre en Ukraine.

"La (...) guerre a aussi propulsé une inflation déjà forte à de nouveaux sommets et interrompu davantage des chaînes d'approvisionnement qui étaient déjà fragiles", a commenté le directeur général, Jim Rowan, dans un communiqué.

Volvo a vendu plus de 148.000 voitures au cours des trois premiers mois, soit 37.000 de moins qu'il y a un an, mais le groupe évoque un allègement lent et graduel de ses problèmes d'approvisionnement.

Fin mars, il a cependant fait état d'une nouvelle pénurie passagère d'un type particulier de semi-conducteur qui a affecté sa production et continuera de le faire au deuxième trimestre.

"Volvo Cars considère qu'il s'agit d'un revers temporaire et s'attend à ce que les chaînes d'approvisionnement s'améliorent au second semestre", indique-t-il dans son rapport.

Les ventes ont nettement reculé sur tous les marchés principaux : -26% en Europe, -21% en Chine ou encore -16% aux Etats-Unis. Mais, assure Volvo, les prises de commande restent stables.

"L'entreprise table sur une croissance marginale des volumes de ventes pour l'ensemble de l'année 2022, par rapport à 2021, bien que l'incertitude soit forte", précise-t-elle.

Volvo Cars, qui ambitionne de sortir du moteur à combustion et veut être tout-électrique d'ici 2030, a par ailleurs indiqué que la part des véhicules rechargeables dans ses ventes totales continuaient d'augmenter.

Ils ont représenté 34% des volumes vendus au premier trimestre, dont 8% de tout-électrique.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 29/04/2022

Schneider Electric va céder ses activités en Russie

(Reuters) - Schneider Electric a annoncé mercredi avoir signé une lettre d'intention pour céder ses activités en Russie à son équipe de direction locale, opération qui devrait se traduire dans ses comptes par une dépréciation pouvant aller jusqu'à 300 millions d'euros.

Equipementiers

Les représailles économiques contre la Russie vont-elles impacter durablement l’automobile ?

L’invasion de l’Ukraine par la Russie dévoile son cortège de complications sur le plan industriel. Constructeurs et équipementiers tentent de trouver des parades mais il semble que le marché européen s’enfonce inexorablement dans un ralentissement de longue durée. Les difficultés sur les plans de l’approvisionnement et de l’énergie pénalisent l’industrie automobile d’autant que toutes les solutions n’ont pas encore été trouvées.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Le groupe Renault a remboursé la moitié de son PGE

Le prêt garanti par l’Etat souscrit par le groupe Renault a été remboursé par anticipation à hauteur de 2 milliards d’euros et Renault a annoncé la semaine dernière qu’il en remboursera la totalité "au plus tard fin 2023".

04/08/2022