Publicité
Publicité
Constructeurs - 18/01/2023 - #Renault , #Volkswagen , #Chrysler , #Opel , #Fiat , #Stellantis

Allemagne : Stellantis veut alimenter l'usine historique d'Opel en énergie géothermique

Par AFP

Allemagne : Stellantis veut alimenter l'usine historique d'Opel en énergie géothermique

(AFP) - Le géant de l'automobile Stellantis a annoncé mardi sa volonté d'alimenter en énergie géothermique son usine de Rüsselsheim en Allemagne, site historique de la marque Opel, dans le cadre d'un partenariat avec la start-up Vulcan, spécialiste du lithium, pour réduire le bilan carbone de la fabrication automobile.

Les deux entreprises "ont signé une lettre d'intention engageante pour la première étape d'un projet visant à développer l'utilisation de la géothermie" pour l'usine, où sont fabriqués la DS 4 et l'Opel Astra, selon un communiqué.

La géothermie consiste à forer le sol et à y puiser de l'énergie calorique pour le chauffage ou la production d'électricité. Il s'agit du premier déploiement potentiel de géothermie par Stellantis, né de la fusion de PSA et Fiat-Chrysler, pour un site industriel.

La start-up australienne Vulcan Energy est à la tête du plus grand projet européen d'extraction de lithium: celui-ci vise à utiliser les eaux géothermales riches en lithium du fossé rhénan pour en extraire le précieux composant clé des batteries de voitures électriques. L'entreprise veut faire d'une pierre deux coups: de la géothermie en même temps que du lithium.

"Selon les estimations actuelles", la géothermie pourrait fournir "une part importante des besoins énergétiques annuels" du site de Stellantis "dès 2025", explique le constructeur automobile franco-italo-américain.
Stellantis "prévoit de financer 50% de la conception du projet, qui est également soutenu par les autorités locales".

Au-delà du chauffage des locaux, les deux entreprises "ont pour but de produire et fournir une électricité propre au réseau pour un usage interne et externe", précise le communiqué.

Outre Stellantis, qui en est un des principaux actionnaires de Vulcan, les concurrents Renault et Volkswagen ont également conclu des contrats d'approvisionnement en lithium avec la start-up.

Pour Vulcan Energy, le partenariat avec Stellantis permet d'élargir ses activités de forage vers des "zones plus périphériques" même si "nous continuons à privilégier la production de lithium et d'énergie géothermique dans notre gisement de saumure de la Haute Vallée du Rhin", selon son directeur général, Francis Wedin.

L'entreprise a annoncé fin 2022 son projet d'également étendre ses activités vers la France, en région Alsace: une première demande d'exploration dans la région alsacienne "Les Cigognes", sur 155 km2 à l'est de la ville d'Haguenau, a été déposée fin octobre.

Là aussi, Vulcan compte approvisionner industriels et municipalités locales en énergie renouvelable grâce à la géothermie.

Réactions

Avec toutes ces matière premières en Alsace je crains que l'Allemagne veuille nous la reprendre.

Nous piquer notre eau chaude ???
Surtout que Vulcan vient d'inventer à nouveau l’eau chaude (au lithium).
Vous allez voir que Stellantis un jour ne va plus fabriquer une seule voiture...sauf en Amérique !
Bye bye, veaux, vaches et cochons !! Sacrés matières premières de l'Alsace !
Ces satanés de teutons avaient déjà le monopole des saucisses, de la bière et du charbon, plus le monopole des tableaux de bord bien ajustés (et super bling bling chez Merco) ...et voilà que Greta veut qu'ils relancent les centrales nuc en plus !!

Euh ??
Il n'y avait pas eu plusieurs séismes du côté de Strasbourg provoqués par l'entreprise Fonroche spécialiste de la géothermie profonde (5km) ??
Séisme de relaxation qu'ils appellent cela !
Bon courage aux Alsacos et aux Allemands plus haut, leur faille géologique va devenir Rock& Roll !
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Publi-rédactionnel

293 groupes de distribution à la loupe dans l'annuaire 2023

La quatorzième édition de l’Annuaire des groupes, publiée par Autoactu.com, s’est enrichie de 20 nouveaux groupes, compensant ainsi l’absorption de 19 groupes au cours de l’année. Elle présente pour la première fois un classement des groupes en fonction de leur volume de vente VO, en complément des classements par chiffre d’affaires et volume VN.

Marchés

ZFE : L’Etat tente de calmer la grogne avec la nomination d’un interlocuteur national ZFE, Edouard Manini

Si personne (élus locaux y compris) ne comprend rien aux ZFE, c’est normal. Cette réglementation qui aura des conséquences majeures sur le quotidien de nombreux Français est en effet le résultat d’une construction baroque avec trois niveaux de textes législatifs. Sans parler de la verbalisation… Edouard Manini, le Monsieur ZFE qui vient d’être nommé doit ramener un peu d’harmonie et de coordination.

Constructeurs - 27/01/2023

Suzuki prend à son tour le virage de l'électrique

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Suzuki a dévoilé jeudi une stratégie à horizon 2030 faisant la part belle à l'électrification, épousant ainsi une tendance mondiale de plus en plus forte dans son secteur, y compris chez ses concurrents nippons.

Constructeurs - 26/01/2023

Suzuki : une gamme bien placée et une politique commerciale lisible

En 2022, Suzuki France aura souffert d’un déficit de production qui a quasiment divisé ses volumes d’immatriculations par deux. La marque démarre l’année avec un portefeuille de 12.000 commandes fermes et sur une tendance "habituelle" de 2.000 commandes par mois. Les explications de Stéphane Magnin, directeur de l’activité automobile de Suzuki France.

Constructeurs - 25/01/2023

Lionel French Keogh, président de Hyundai France : "Pérenniser notre performance sur la durée"

Hyundai France a poursuivi sa croissance pérenne en 2022, augmentant ses ventes aux particuliers et aux entreprises de 18% et fidélisant 62% de ses clients. Son réseau de distribution, qui a sorti 2% de rentabilité cette année, devra gérer la fin de cycle de nombreux produits en 2023, à commencer par le Kona dont la nouvelle génération arrivera au second trimestre.