Publicité
Publicité
Constructeurs - 10/09/2021

Après les SUV, des voitures plus aérodynamiques

(AFP) - Les SUV pourraient progressivement laisser leur place à des voitures plus aérodynamiques et moins gourmandes en énergie, mais leur domination mondiale risque de durer encore un moment, selon des experts interrogés par l'AFP au salon de Munich.

Après les SUV, des voitures plus aérodynamiques

Le concept Audi Grandsphere devrait inspirer la prochaine grande berline de la marque aux anneaux.

Auteur : AFP

Partager cet article

Lors du Salon de Munich, cette manifestation phare du secteur automobile, devenu salon de la "mobilité", plusieurs constructeurs proposent jusqu' à la fin de la semaine leur vision des voitures de demain, basses, effilées et équipées d'énormes roues.

L'Audi Grandsphere, longue, lumineuse, devrait par exemple inspirer la prochaine grande berline de la marque aux anneaux, selon sa direction.

Chez Hyundai, le concept Prophecy, très bas et rétro, doit inspirer la future grande électrique de la marque coréenne, la Ioniq 6.

Le marché mondial est pourtant dominé par les SUV et autres crossovers hauts sur roues: presque toutes les marques s'y sont mises et ils ont atteint une part de marché record de 46% du marché européen en juillet, selon le cabinet JATO Dynamics.

Erigés en symbole de l'absurdité automobile par les écologistes, qui manifestent près du salon de Munich, ces tout-terrains urbains sont gourmands en énergie et en place, avec leur silhouette large et dépassant parfois 1,8 mètre de hauteur.

Dans un rapport dénonçant fin 2020 "l'impact écrasant des SUV sur le climat", l'ONG environnementale WWF estimait qu'ils étaient devenus "la deuxième source de hausse des émissions de gaz à effet de serre en France de 2008 à 2018, juste derrière le secteur aérien".

"Les SUV ne vont pas disparaître : ils offrent une haute position de conduite, quatre roues motrices et permettent de loger les batteries sous le plancher", souligne Thomas Burckle, chef du design de Hyundai en Europe. "Mais ils vont s'alléger. La hausse du prix de l'essence poussera encore plus les motorisations électriques et à hydrogène, et ceux-ci s'allégeront".

Chez Hyundai, le concept Prophecy doit inspirer la future grande électrique de la marque coréenne, la Ioniq 6.

"Il y a toujours eu un design dominant à chaque période de l'histoire de l'automobile", explique Kevin Rice, le directeur créatif de l'agence italienne Pininfarina, citant  les berlines des années 60 et les compactes des années 80 et 90.

"A chaque fois, on a changé de style suite à des avancées techniques, sauf pour les SUV, où c'est psychologique. Ils se sont imposés à travers le monde dans les années 2010 avec leur position de conduite et leur look de durs, qui donnent un sentiment de sécurité, notamment face aux camions", souligne cet ancien de BMW et Mazda.

"Mais il y a déjà un mouvement vers des SUV au look plus sportif, un peu plus bas, avec un capot moins long".

"L'aérodynamisme est essentiel pour baisser les émissions de CO2 d'une voiture thermique, et augmenter l'autonomie d'une voiture électrique", souligne chez Renault Laurens van den Acker.

Le directeur du design du Losange cite en exemple sa nouvelle compacte électrique, la Mégane E-Tech. "Elle est plus haute qu'une berline, et plus basse qu'un SUV. On a essayé de tout faire pour la rendre la plus fine et la plus basse possible, malgré le skateboard (châssis intégrant les batteries) qui est en dessous".

Pininfarina, qui a conçu de nombreuses Ferrari, Peugeot, mais ausi plusieurs SUV asiatiques, a dévoilé en juillet la Teorema, un concept virtuel radical avec ses 5,40 mètres de longueur pour juste 1,40 mètre de hauteur.

Comme la Prophecy de Hyundai, avec son ambiance de salon sur roues, le concept de Pininfarina vise d'abord le confort des passagers et du conducteur, qui peut laisser la main à l'ordinateur.

Dans ce projet, un châssis électrique compressé au maximum a permis de concevoir un espace modulable, où les sièges s'inclinent ou se tournent les uns vers les autres. "On veut que les trajets, notamment les plus longs, deviennent un vrai plaisir pour les gens, un moment de partage", souligne Kevin Rice.

"D'autres types de voitures vont apparaître, poussés par la technologie", conclut M. van den Acker chez Renault, "mais la mode des SUV va continuer".

Pininfarina a dévoilé en juillet la Teorema, un concept virtuel radical.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Comment leurs faire comprendre une fois pour toute que le marché est fait par les clients et que si les "SUV" se vendent si bien et en nombre, c'est qu'ils correspondent parfaitement à la demande actuelle des clients !
Les constructeurs ne font que suivre pour vendre.
;0)

Lucos , Le 10/09/2021 à 10:19

Pas tout à fait d'accord avec vous Lucos.
Bien souvent le client achète le produit proposé par le fabricant, que ce soit des bagnoles ou autres produits de consommation.
Avant le téléphone portable, il n'y avait pas de téléphone portable !!! Apple, entre autres, a sur proposé un produit que les clients se sont arrachés.
Pareille pour les bagnoles, dans chaque catégorie, les constructeurs proposent des produits qui cartonnent ou qui restent aux abonnés absents.
L'exemple du roadster Mazda MX5 est parlant. Succès mondial dans la catégorie.

Bruno Haas, Le 10/09/2021 à 10:43

Un entre deux ?
Mais tout d’abord, pour rendre à César … Apple est surtout à l'origine du "smartphone" sans faire injure à son concepteur initial (IBM) …Le smartphone sorte de couteau suisse digne des inventions de M dans les James Bond des sixties …
Mais c’est plutôt Nokia qui est à l'origine du développement ou du déploiement massique du "téléphone portable" (juste un téléphone portatif) sans faire injure à Motorola …
En l'occurrence, Apple est à l'origine de la satisfaction d'un besoin caché de la clientèle qui explique le succès "phénoménal" du "smartphone" avec ses fonctionnalités liées à l’image dans toutes ses applications, particulièrement…

… Quand Guédon après différents voyages aux USA s'inspirent des Vans pour proposer l'Espace (au passage quand même une sorte de revisitation du concept de "taxi" d'Heuliez sur base Peugeot 204) il ne sait pas encore que le véhicule va devenir un véritable phénomène de société pour les classes moyennes … je ne reviens pas sur la vision de Pierre Dreyfus avec la 4L, au tout début des sixties … Pouquoi je parle de tout çà ?

Simplement, parce que le succès des SUV, après celui des monospaces, a correspondu à la satisfaction de besoins non exprimés véritablement par la clientèle et pourtant manifestement bien réels … Parmi ceux-là, on peut citer sans faire de la psychologie de "comptoir" le besoin d'être ou de sembler être en sécurité par une position haute de conduite (j'ose pas dire « dominante » et pourtant ..) … De même, concernant une habitabilité probablement supérieure pour une même empreinte au sol que la berline équivalente … Quant à la capacité de franchissement de ces véhicules (les SUVes), un des arguments de la catégorie à la base, il faut reconnaître que la plupart ne connaissent durant leur temps d’utilisation que la capacité « à monter les trottoirs » voire, très subsidiairement, à franchir l’obstacle des vitrines (…).
Si l’on se place sur le terrain des rejets de CO2, il ne faut pas être un grand spécialiste pour savoir qu’avec une même motorisation, la silhouette « berline ou break » est plus aérodynamique que son homologue dans la gamme présentant une silhouette de SUV ..
Ceci pour dire que la "mode des SUV" n'est peut-être pas prêt de passer sauf si la règlementation devient tellement contraignante et pénalisante pour ses utilisateurs … Pour l'instant, il y a juste une tendance certes bien prégnante mais non réellement dissuasive …

Au reste, l'impact de l'aérodynamisme n'est réellement significatif que pour des véhicules d'utilisation polyvalente, les familiales et les routières, principalement … Pour les citadines, c'est moins évident … A ce propos, l'exemple le plus démonstratif est donné par les Kei cars japonaises qui cherchent l’optimisation maximale de l’empreinte au sol en approchant la silhouette du cube (sauf exceptions ludiques) … Certains n’en font pas mystère et en font la désignation commerciale …
Sur le » goût des consommateurs », en cette période de rentrée pas que scolaire, il sera intéressant de suivre l’audience que connaîtront deux nouveaux modèles sur le marché …
Je pense, notamment, à Peugeot avec sa 308 SW et sa silhouette aérodynamique de break « sportif » …. Ce véhicule prendra t il des ventes aux propositions de SUV « Citadin » et compact que sont les 2008 et 3008 dans le même catalogue … C’est à voir …
Chez la boutique d’en face, Renault donc, « on » a choisi de transformer la berline compacte de la gamme, soit la Megane, en Crossover sinon en SUV … Le résultat est d’ailleurs plutôt réussi me semble-t-il … Reste à mesurer l’accueil du public … Dans ce cas, il est vrai, Les dés pour ce modèle seront un peu pipés puisque les têtes pensantes du losange ont choisi de proposer cette voiture, uniquement, en traction électrique , ce qui l’on en conviendra est un choix encore un peu « clivant » pour différentes raisons.

Donc tendances à suivre dans les prochains mois … Qui de l'œuf ou de la poule … ?
;0)

Ade Airix, Le 10/09/2021 à 12:27

En 2007 et en parlant du lancement du Qashqai, le patron d'une concession Nissan historique me disait : "Depuis le temps qu'on vous dit que les clients veulent des voitures haute !"
Exact donc dans les analyses ci-dessus, réalisation d'un besoin inassouvi qui correspond ensuite à une demande concrète quand le produit existe...
;0)

Lucos , Le 10/09/2021 à 12:59

Oui Lucos ...
heureusement que de temps en temps certains best sellers partent de constats remontant du terrain !
… J'en en ai cité deux … vous parlez du Quashqai où Nissan a fait une sorte de pari en remplaçant l'austère Primera dont les ventes s'essoufflaient au début des années 2000 par ce fameux crossover …

Heureusement, que cela découle d'intuitions heureuses fondées sur l'observation des tendances de la société (cas de Guédon et de Dreyfus, au moins) au delà des arides études de marché chères à "tous directeurs de marketing qui se respectent" qui sont devenues désormais incontournables (…). Ces "fulgurances (je ne suis pas tout à fait dupe du story telling, quand même, quand le "truc" est réussi c'est toujours facile de raconter l'histoire après) …
De temps en temps, aussi, ces intuitions donnent aussi de formidables flops commerciaux …
J'ai parlé du Citroën Cactus l'autre jour … On pourrait évoquer différents cas … La Renault Wind (le mythe de la voiture des "copains" chère à Lagardère en son temps), la Peugeot 1007 avec ses portes coulissantes ou l'"intelligente" Toyota IQ, une sorte de revisitation du véhicule urbain pourtant plus aboutie que la Smart … Dans tous ces cas, de bonnes idées à la racine mais qui pour différentes raisons n'ont pas rencontré une "bonne" audience (trop moche, trop lourde, trop chère, trop novatrice, trop quelque chose ... ?).
;0)
.0)

Ade Airix, Le 10/09/2021 à 14:00

C'est vrai que la liste des supers bonnes idées est très très longue. Je pense au Rancho de Matra-Simca qui était un SUV qui s'ignore. Il serait sorti il y a 5 ans il faisait un tabac.

De même, pourquoi la Citroën Méhari est recherchée encore de nos jours - le MCC en propose à 20 000 balles !! - tandis que la Renault Rodéo ne l'est pas du tout ?

Pourquoi les Français qui détestaient les voitures deux portes, en les accusant d'être des cercueils pour les passagers arrière, se sont rués sur la R5 pendant que la "4 portes la plus courte d'Europe", j'ai nommé la 104 de Peugeot, a fait piètre mesure à côté de sa rivale ?

Pourquoi la Saab 900 a fait un tabac chez les Happy few nouyorkais, en particulier parmi les Golden Boys puis s'est arrêtée brutalement sans scrupule, sans pitié ?

Offre / Demande ; Œuf / Poule, les (merveilleux) mystères d'un succès ou d'un échec.

Bruno Haas, Le 10/09/2021 à 15:09

Ok n'en jetez plus ....la cour est pleine de bonnes réflexions de vrais spécialistes...et (pour rigoler) il en a un qui a oublié le SUV Opel Frontera....et Honda...tout en sachant tout cela bien sur !!
Le désir (d'avoir) un belle bagnole c'est toujours fait par segments et par classes...le jeune avec un peu d'argent (de ses parents) à un certain âge veut un MX5 et chez nous en Europe la même chose en roadster italien ou autre. Les familles c'est un autre besoin.
La mobilité américaine des personnes (qui n'est pas la même qu'en Europe) invente le pick-up. Par nécessité nous inventons chez nous la 4CV à la sortie de la guerre !!
Même sous un totalitarisme en Allemagne ils inventent la coccinelle, et les anglais en allant au pub la Mini !! Que des formidables rapport qualité-prix-espace -encombrement adaptés à l'infrastructure routière existante. Les quarante heures finissent par faire rouler les classes pauvres (qui deviennent de plus en moyennes) sur le Nationale 7 vers la mer !!
Les constructeurs auto ont fini par comprendre qu'il fallait avoir des segments différents pour faire du business et satisfaire tout le monde. La demande se jette sur l'offre et vice-versa !
Nous avons eu la chance d'échapper au colonialisme auto américain dû à la différence de réseau routier des deux continents et nous nous sommes mis au boulot !
Depuis nous avons merdé, car dans les années 50/70 les classes moyenne pauvres avaient les moyenne de se payer du 4L/100 km et aujourd'hui elles pestent quand cela dépasse le 7L/100 km !!
Je sais que vous connaissez tous la réponse du pourquoi et du comment !
Je suis retourné en arrière en achetant très cher une caisse (avec un très bon Cx et en plus je peut la garder 6 ans sans pannes) qui fait du 4L/100 km avec en plus une prise d'aspirateur...mais je ne fait pas plus de consommation que par le passé !!
Je fais le malin c'est tout !!
Si vous pouvez faire mieux, tant mieux pour vous !!
Au fait quel Cx tous ces SUV armoires carrés et tous ces nouveaux SUV-VE pareils teutons, ricans, japs et coréens ???
L'industrie auto actuelle marche sur la tête...en fabricant de la surenchère lourde, mauvais CX, encombrante, pas fiable et pas durable et bientôt pas plus de puissance que le 130/160 en vitesse max sur les autoroutes et pour beaucoup plus d'argent à sortir à crédit car poches vides du peuple !!
Voyez c'est nouveau chez moi...nous sommes quatre à avoir besoin de faire l'A/R Paris -Marseille...le TGV en promo est beaucoup mois cher !
Chantez tous en choeur...vive la bagnole...pour aller chercher le pain !!
Sinon une voiture sers aujourd'hui qu'à stationner, c'est tout !!

Durand Pierre, Le 11/09/2021 à 12:05

Les gars...le futur sera...une voiture qui ne sers qu'à stationner mais avec l'obligation d'avoir en permanence une prise électrique branchée collé aux fesses !!
C'est la modernité !!
PS
La mienne m’engueule déjà tous les matins quand je prends le volant en me disant...et connard t'as une trappe ouverte avec une prise branché dessus, au cas ou je démarre en dormant !!

Durand Pierre, Le 11/09/2021 à 12:18

Il faut quand même rappeler qu'électrique et silhouette basse ne sont pas super compatibles

Vincent R, Le 13/09/2021 à 08:50

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 10/09/2021

Fabrice Cambolive, directeur ventes et opérations Renault : "Nous avons mis le produit au cœur du processus de décision"

Dans la réorganisation du groupe Renault avec un patron par marque, Luca de Meo n’a laissé à personne le soin de diriger la marque éponyme. Il cumule la fonction de DG groupe avec celle de DG de la marque Renault, ce qui traduit dans les faits son implication sur le produit et le renouveau qu’il veut impulser sur la marque. Avec Fabrice Cambolive à la direction des ventes et des opérations, il a choisi un numéro 2 qui a fait toute sa carrière au sein du groupe Renault et qu’il connait bien : les deux hommes (tous les deux nés en 1967) ont démarré ensemble chez Renault en 1992. Nous avons rencontré Fabrice Cambolive au salon de Munich à l'occasion de la révélation de la Mégane E-Tech 100% électrique.

Constructeurs

Rentrée automobile 2021, entre concurrents, les hostilités reprennent

Les actualités se font nombreuses pour la rentrée automobile. Hyundai annonce sa charge pour l’hydrogène, Toyota investit dans les batteries et le groupe Volkswagen occupe l’espace médiatique à l’occasion du salon allemand qui se tient cette année à Munich. La reprise pousse les constructeurs à cesser de ruminer les pertes de volumes dues au Covid et à la pénurie de composants. A l’heure où les gouvernants prennent plus de décisions technologiques que les ingénieurs, il faut démontrer son agilité.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Les Smart de la coentreprise avec Geely seront distribués par un nouveau réseau

Smart France recevait hier matin à Paris les concessionnaires Mercedes pour leur présenter le concept qui préfigure la nouvelle gamme. Les futurs véhicules de la marque seront distribués par un nouveau réseau d’agents "commissionnaires" choisis dans le réseau Mercedes, tandis que les véhicules actuels resteront distribués dans le cadre des contrats actuels. Les explications de Cyril Bravard, président de Smart Automobile France.

24/09/2021

Le vietnamien VinFast part à la conquête du marché européen

(AFP) - Le design est italien, le PDG allemand et le constructeur vietnamien : VinFast, filiale du conglomérat Vingroup, s'apprête à partir à la conquête du marché européen très prometteur, mais disputé, des véhicules électriques.

24/09/2021

La piste légendaire de Fiat transformée en immense jardin suspendu

(AFP) - Le constructeur italien Fiat, qui fait partie du groupe Stellantis, a transformé sa légendaire piste d'essai sur le toit de son ancienne usine du Lingotto à Turin en immense jardin suspendu, tout un symbole pour une marque automobile décidée à prendre le virage électrique.

24/09/2021

Ivan Segal, DCF Renault : "Il faut que nous soyons logiques et que nous aidions notre réseau à baisser les coûts"

Depuis l’arrivée de Luca de Meo, la marque Renault a pris de nouvelles orientations dans plusieurs domaines qui commencent à être perceptibles : nouvelle image de marque, rationalisation de sa gamme, rééquilibrage de ses canaux de ventes. Le groupe gère la relation réseau dans un esprit constructif et le renouvellement des contrats se fait sans heurts avec des objectifs partagés de réduction des coûts, nous explique Ivan Segal, directeur commercial France que nous avons rencontré au salon de Munich, lors de la révélation de la Mégane E-Tech électrique.

23/09/2021

Europcar : Volkswagen et ses associés présentent leur offre d'achat

(AFP) - Volkswagen a présenté lundi son offre d'achat à 2,5 milliards d'euros pour le loueur français Europcar avec le fonds britannique Attestor et la plateforme de mobilité néerlandais Pon, déjà acceptée par son conseil d'administration mais soumise au feu vert de l'Autorité des marchés financiers.

21/09/2021