Publicité
Publicité
Equipementiers - 17/07/2023

Autoliv réduit la voilure en Allemagne et au Royaume-Uni

Par AFP

Autoliv, numéro un mondial des airbags et ceintures de sécurité, a annoncé la fermeture prochaine d'une usine en Allemagne et celle, possible, d'une autre au Royaume-Uni afin de réduire ses coûts face à l'inflation.

Le site d'Autoliv à Elmshorn, dans le nord de l'Allemagne, fermera d'ici "début 2025". "Le centre technique et la plupart des activités liées à la clientèle" seront regroupés dans son établissement de Dachau, a indiqué l'équipementier.

Cette fermeture affectera 500 employés, a-t-il précisé.

Le groupe évalue aussi "la possibilité de fermer" son usine de textile à Congleton, au Royame-Uni, et de délocaliser la production d'ici fin 2025. Cela affecterait 250 emplois.

"Conformément à notre précédente annonce, il s'agit des premières mesures de réduction de notre effectif total", a déclaré Mikael Bratt, PDG d'Autoliv, dans un communiqué.

Début juin, le groupe avait annoncé la suppression de 8.000 postes dans le monde, soit 11% de ses effectifs totaux, particulièrement en Europe.

Autoliv est confronté à une forte inflation qui pèse sur ses coûts de production qu'il peine à répercuter sur ses clients, les constructeurs automobiles.

En Europe, le groupe est très présent en Roumanie (10.500 employés), mais a également une importante présence en Pologne (2.500), en Hongrie (2.000) et en France (2.000). Il emploie également 3.000 personnes en Turquie.

Hors d'Europe, les principaux pays sont le Mexique (15.000), la Chine (9.000) et la Thaïlande (4.000).

Au premier trimestre de 2023, le chiffre d'affaires d'Autoliv avait augmenté de 17% pour atteindre 2,5 milliards de dollars, mais son bénéfice net avait chuté de 11% pour s'établir à 74 millions de dollars.

A la Bourse de Stockholm, l'action Autoliv gagnait 2,63%, à 957 couronnes, dans un marché en hausse.

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

Distribution : les principales ouvertures et reprises du mois de juin

Parmi les groupes actifs au mois de juin, By My Car a étendu sa couverture Mercedes à Toulon et Fréjus ; Bodemer a finalisé la reprise de la filiale RRG de Caen ; Chopard a entériné la reprise des concessions Peugeot de Fréjus et Draguignan ; JMJ a ouvert un "village des mobilités" à Pontarlier…

Analyse

Pièces issues de l'économie circulaire (PIEC) : le meilleur des deux mondes

A l’occasion de la conférence organisée par Autoactu le 10 juillet sur le dossier des PIEC (Pièces issues de l’économie circulaire), les échanges ont montré que les mondes autrefois antagonistes des constructeurs et des indépendants ont sur un tel dossier tout avantage à jouer la complémentarité dans la parité. Les constructeurs ont pris conscience depuis longtemps de la nécessité de ne pas abandonner les véhicules dès qu’ils sortent des usines et ne cessent de voir se confirmer l’obligation dans laquelle ils sont d’exercer ce "droit de suite". Les acteurs qui le faisaient déjà ont de leur côté progressé considérablement techniquement et organisationnellement. Un soupçon de complexe de supériorité demeure d’un côté alors que, symétriquement, on a souvent tendance de l’autre à vouloir rattraper l’autre là où il faudrait affirmer plus fermement son identité. Il ne manque toutefois plus grand-chose pour que l’hybridation des deux mondes s’opère et que l’économie circulaire se nourrisse du meilleur des deux mondes.