Publicité
Constructeurs - 15/06/2022 - #Volkswagen

Brésil : Volkswagen entendu sur des accusations d'esclavage datant des années 1970 et 80

(AFP) - Le constructeur automobile allemand Volkswagen est entendu mardi par la justice prudhommale à Brasilia, lors d'une audience sur des accusations de pratiques esclavagistes et autres atrocités commises dans une ferme en Amazonie durant la dictature militaire au Brésil.

Auteur : AFP

Partager cet article

L'audience à huis clos qui doit s'ouvrir à 14H00 (17H00 GMT) est une première étape "pour évaluer s'il est possible de trouver un accord" financier afin d'éviter des poursuites judiciaires, a expliqué à l'AFP Rafael Garcia, procureur en charge du dossier.

"Il y a eu de graves violations des droits de l'Homme et Volkswagen était directement responsable", a-t-il ajouté.

Les enquêteurs ont rédigé un dossier de 90 pages avec des témoignages sur les atrocités commises par des dirigeants de Volkswagen et des gardes armés dans un ranch de bétail dont l'entreprise allemande était propriétaire dans le bassin amazonien, dans les années 70 et 80.

Selon ces témoignages, les ouvriers, embauchés notamment pour des travaux de déforestation, travaillaient dans des conditions proches de l'esclavage, forcés à dépenser presque tout leur maigre salaire pour acheter de la nourriture vendue à des prix exorbitants.

"Ceux qui tentaient de s'échapper étaient frappés, attachés à des arbres et laissés sur place des jours durant", explique par ailleurs le procureur R. Garcia. D'autres témoignages font état de disparitions suspectes et de viols.

Le constructeur automobile a assuré dans un courriel envoyé à l'AFP être disposé "à contribuer très sérieusement à l'enquête".

En 2020, le groupe avait payé 36 millions de réais (5,5 millions d'euros) pour indemniser des familles d'ex-ouvriers torturés ou assassinés durant la dictature militaire (1964-1985).

L'audience de mardi porte plus précisément sur la période 1974-1986. À l'époque, le groupe avait bâti un grand site agricole au bord du bassin amazonien, la "Companhia Vale do Rio Cristalino", qui est devenu le plus grand ranch de bétail de l'Etat du Para (nord).

Les atrocités ont été dénoncées dans un premier temps par Ricardo Rezende, prêtre catholique qui a passé des années à compiler des témoignages de victimes après s'être installé dans le Para en 1977.

Le fait qu'un constructeur automobile décide de se lancer dans l'exploitation agricole peut sembler incongru, mais cela en dit long sur la politique environnementale du régime militaire, qui offrait des aides à des agriculteurs, mais aussi à des entreprises, avec des abattements fiscaux et des prêts sans intérêt pour développer la région amazonienne à marche forcée, à grands coups de déforestation.

"D'une part, Volkswagen adorait la dictature, d'autre part (le ranch) était très lucratif, avec près de 6.000 personnes travaillant presque gratuitement", estime le père Rezende.

Selon lui, le paiement d'indemnités permettrait une "réparation symbolique et nécessaire", même si cela "ne suffirait en aucun cas à compenser" la douleur des victimes.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Merci au Père Rezende.
Tout cela s’est passé hier,Volkswagen devrait avoir honte,que dire de l’esclavage actuel dans certains pays .
Au lieu de nous attaquer dans un devoir de mémoire vieux de deux siècles les associations devraient faire flèche de tout bois contre ces nouveaux négriers .
A rapprocher aussi des sévices sexuels pratiqués en ce moment par les troupes Russes qui se comportent comme des chiens,allo les Pussy riots

Alain Boise, Le 15/06/2022 à 07:46

Merci Autoactu

Alain Boise, Le 15/06/2022 à 08:25

Les délais des Prudhommes brésiliens sont impressionnants !
;0))

Lucos , Le 15/06/2022 à 08:58

Toutes les turpitudes de ce constructeur finissent par se savoir et se voir, et encore récemment chez eux eux ils voulaient que les ouvriers portugais travaillent le samedi et le dimanche pour assembler le T Rock au diesel qui pue...
Les nouvelles générations ont raison de ne pas vouloir travailler à la mine chez ces négriers.
Un autre négrier faux écrivain technique de la banque BPI qui sors un bouquin a eu le culot de venir dire à la télé que l'industrie est propre et qu'il y a plus de 300000 emplois vacants...et qu'il aille voir du coté des industries de traitement de métaux en France (que je connais bien) si c'est propre et comment on s’abîme la santé là bas !!
Le menteur vient nous dire que l'ordinateur quantique et autres saloperies techniques que c'est l'avenir et que leur industrie est propre comme une salle d'hôpital...sans se rendre compte que des spécialiste de l'informatique l'écoutent.
Ce sale type joue de la situation de crise actuel comme tous les criminels pollueurs (voire le patron de Total qui est au Qatar en train de jouer au plus fin en raflant des contrats de milliards avec ses combustibles fossiles). On ne va pas le rater celui là. Il a une spécialité en plus dans son sac...le greenwashing !!
Les écolos sont des faibles sans compétence technique hélas !!
Une débile de journaliste ignorante à la radio ce matin en parlant avec un météorologiste posait une question provoc s'il était permis de venir faire des conférences aux députés à l’Assemblée Nationale pour les instruire sur les conséquences de phénomènes climatiques et les catastrophes à venir gravissimes avec la perte de milliards en dégâts !

On ne va pas avoir besoin de pétrole ou presque pour se chauffer...et ce matin dans une ville espagnole du centre c'est 47 dégrées une grande partie de la journée chez eux...et pas d'eau. Voilà ce qui nous attend....en France sous dix ans.
Tiens, manque d'eau pour refroidir les centrales que nous avons ...et celles à venir à coté de celles-ci !!
Les bretons vont nous attendre à la pointe du fusil, là bas...le seul endroit ou il fera frais en France d'ici dix ans !! Hi, hi ...

Durand Pierre, Le 15/06/2022 à 11:44

En effet il va falloir réfléchir à la désalinisation et nos futurs EPR en bord de Mer,on y mets bien des éoliennes),avec l’arrivée des VE et climatiseurs géants il va falloir en sortir des électrons ton ton

Alain Boise, Le 15/06/2022 à 12:21

EDF va être le plus grand installateur sur terre et en mer de vos éoliennes chéries !!
Miam, miam...il va sortir du bon sel...des grosses usines de désalinisation à venir !!

Durand Pierre, Le 15/06/2022 à 12:48

Comme c'est le bac philo aujourd'hui je vous pose un sujet :
Comment la pensée humaine peut-elle passer directement de l'esclavage au gros sel ?
Je ramasse pas..
;0))

Lucos , Le 15/06/2022 à 13:41

Manque pas de sel la question !

Alain Boise, Le 15/06/2022 à 15:07

Quelque soit la situation dans l'avenir...les notes seront toujours salées !!

Durand Pierre, Le 15/06/2022 à 21:09

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 15/06/2022

Londres met fin aux aides à l'achat de voitures électriques

(AFP) - Le gouvernement britannique a annoncé mardi mettre un terme à une subvention de 1.500 livres (plus de 1.700 euros) versée aux acquéreurs de certaines voitures électriques neuves pour se focaliser sur d'autres véhicules, s'attirant les foudres de l'industrie automobile.

Marchés

Catégorie Constructeurs

Tesla : les livraisons chutent avec la fermeture de l'usine chinoise

(AFP) - Les livraisons du constructeur américain de véhicules électriques Tesla ont reculé par rapport au trimestre précédent pour la première fois en plus de deux ans au deuxième trimestre, freinées notamment par la fermeture de son usine chinoise pendant plusieurs semaines.

04/07/2022

Nissan divulgue des détails de son accord avec Renault

(Reuters) - Nissan Motor a dévoilé jeudi certains termes de l'accord détaillant son alliance avec Renault, révélant que le constructeur français ne peut pas accroître unilatéralement sa participation au capital de Nissan au-delà de 44,4%.

01/07/2022