Equipementiers - 16/09/2020

Continental veut fermer son usine de pneus à Aix-la-Chapelle

(AFP) - L'équipementier automobile allemand Continental compte fermer d'ici fin 2021 son usine de pneus à Aix-la-Chapelle où 1.800 personnes sont employées, a expliqué mardi un porte-parole du groupe.

Auteur : AFP

Partagez cet article     

Le projet s'inscrit dans un vaste plan de restructuration en cours depuis septembre 2019 alors que le secteur automobile était déjà mal en point, et qui a été étendu en début du mois sur fond de pandémie de coronavirus.

Au total, près de 30.000 emplois sur 232.000 dans le monde seront "modifiés, délocalisés ou abandonnés" d'ici 2029, dont 13.000 en Allemagne, pour réaliser un milliard d'euros d'économies annuelles dès 2023.

"Nous avons trop de capacités dans la production de pneus" alors que le "marché baisse", a détaillé un porte-parole du deuxième équipementier mondial à l'AFP.

"C'est une évolution que nous voyons depuis des années" que "le virus a encore renforcée", a-t-il ajouté.

Le syndicat IG BCE fustige dans un communiqué "une gestion du siècle dernier", des "erreurs de management" et le "sacrifice" d'un site "profitable", qui n'est "justifié ni par la transformation de l'industrie automobile ni par la crise" du Covid-19.

Francesco Grioli, représentant du personnel qui siège également au conseil d'administration de Continental, promet "de la résistance à tous les niveaux".

Pilier de l'économie allemande, le secteur automobile est confronté, en plus de la chute sans précédent des ventes que la pandémie a entraînée, au virage complexe et coûteux vers la mobilité électrique mettant sous pression les constructeurs mais surtout les nombreux équipementiers dans le pays.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 16/09/2020

Le Garac a le vent en poupe

Entre des jeunes toujours attirés par les véhicules à moteur et des entreprises du secteur automobile en recherche continue de jeunes talents, le Garac affiche une rentrée record et de nouvelles formations.

Ressources Humaines

Les dernières évolutions dans les réseaux automobiles

Eden Auto a repris la distribution d'Opel à Mont-de-Marsan ; le groupe Hess a repris le panneau Opel à Nancy ; le groupe Car Avenue a réuni ses deux concessions Peugeot et Citroën de Metz sur un nouveau site ; Nissan a confié le secteur de Dunkerque au groupe Emil Frey ; et de nombreux déménagements de concessions ont été opéré en cette rentrée.

Réseaux

Catégorie Equipementiers

Mahle veut supprimer 7.600 emplois, soit 10% de ses effectifs

(AFP) - L'équipementier automobile allemand Mahle, secoué par le virage électrique de la branche et la pandémie de coronavirus, compte supprimer 7.600 emplois dans le monde, soit près de 10% de ses effectifs, dont 2.000 en Allemagne, a-t-il annoncé mercredi.

17/09/2020

Bridgestone qui ferme Béthune, une "trahison" pour le gouvernement

(AFP) - Le Japonais Bridgestone a annoncé mercredi la fermeture à l'horizon 2021 de son usine de Béthune (Pas-de-Calais) employant 863 personnes dans la fabrication de pneumatiques pour voitures, une "trahison" pour le gouvernement et le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand, qui entend "forcer" le groupe à définir un nouveau projet industriel.

17/09/2020

Hydrogène : Plastic Omnium va fournir des réservoir à VDL

(AFP) - L'équipementier automobile français Plastic Omnium a annoncé vendredi qu'il allait fournir des systèmes de stockage d'hydrogène au constructeur de poids lourds néerlandais VDL, dans le cadre d'un projet européen pour développer la mobilité propre.

14/09/2020

Débrayages sur le site corrézien de BorgWarner aux 368 emplois menacés

(AFP) - Plusieurs dizaines de salariés corréziens de BorgWarner, l'équipementier automobile américain, ont observé jeudi des "débrayages" d'ampleur variable, "première mobilisation" pour sauver 368 emplois menacés par la fermeture du site d'Eyrein près de Tulle, a-t-on appris de sources syndicales.

04/09/2020

Ford et Magna mettent fin à leur coentreprise GFT

(AFP) - L'américain Ford et le canadien Magna vont "dissoudre" leur coentreprise Getrag Ford Transmissions (GFT) et répartir entre eux les sites de production de boîtes de vitesse manuelles situées à Blanquefort près de Bordeaux, Cologne (Allemagne) et Halewood (Angleterre), a annoncé vendredi la direction de Ford Motor Company.

31/08/2020