Publicité
Publicité
Marchés - 18/05/2022

Djebbari écarte les accusations après l'annonce de son départ dans le privé

Par Reuters

Djebbari écarte les accusations après l'annonce de son départ dans le privé

(Reuters) - Jean-Baptiste Djebbari, chargé des Transports dans le gouvernement sortant et dont la nomination en tant qu'administrateur de la start-up Hopium a été annoncée lundi avant même la démission de l'exécutif, a évoqué mardi un "hasard de calendrier" et assuré avoir respecté les règles pour ce départ dans le privé.

"Ça ne me met pas du tout mal à l'aise, c'est normal de retrouver une activité entre guillemets normale après la politique", a-t-il déclaré sur RMC. 

"J'ai fait les choses absolument dans les règles et j'ai été totalement respectueux de mon mandat", a-t-il expliqué en soulignant avoir "été pleinement au travail" et se sentir "absolument serein sur l'activité très dense qu'(il a) menée au ministère des Transports". "Je pense que ça fait partie d'une forme aussi de revitalisation de la démocratie parce qu'on fait des passages en politique (...) et on a vocation à retrouver" la société civile, a-t-il souligné. 

La start-up française Hopium, spécialisée dans les voitures propulsées à l'hydrogène, a annoncé lundi matin proposer la nomination de Jean-Baptiste Djebbari, avant même l'annonce en fin d'après-midi de la démission de Jean Castex et la nomination d'Elisabeth Borne comme Première ministre. Cette annonce - et notamment son calendrier, alors que le ministre était toujours en fonctions - a été critiquée par une partie de l'opposition ainsi que par l'ONG Transparency France, sur Twitter. 

Jean-Baptiste Djebbari a évoqué un "hasard de calendrier", lié au fait que l'entreprise Hopium, cotée, est légalement tenue de diffuser la convocation à son assemblée générale, prévue le 20 juin, 35 jours avant la réunion. 

"Il s'est trouvé que ces 35 jours ont coïncidé avec la date du remaniement (...) qui a pris quelques jours de retard", a expliqué Jean-Baptiste Djebbari, qui reste comme les autres ministres du gouvernement Castex chargé de la gestion des affaires courantes dans l'attente de la nomination du prochain gouvernement. 

L'ancien pilote de ligne, élu député en 2017 sous l'étiquette LaRem, a rejoint le gouvernement en octobre 2019. Il a expliqué avoir saisi la Haute autorité pour la Transparence de la vie publique (HATVP) fin janvier après avoir été sollicité par Hopium. "J'ai été auditionné devant 22 membres d'un collège, j’ai présenté un projet qui a été jugé compatible mais la Haute autorité a émis des réserves", a-t-il expliqué. 

Dans son avis daté du 22 mars, la HATVP souligne que Jean-Baptiste Djebbari devra s'abstenir pendant une durée de trois ans "de toute démarche, y compris de représentation d'intérêts" auprès de ses anciens collègues du gouvernement, notamment.

Réactions

Bravo belle aventure ,soutenue …..par beaucoup de subventions ,tout doit être repeint en vert rapidement,il faut Ripoliner (Macron 2 ,3 ieme gouv page 4)

Les choses sont bien claires. Fin du match.
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

T&E se méfie du double discours des constructeurs et demande le ban des thermiques en 2035

L’organisation T&E a coordonné la signature d’une lettre commune de 26 entreprises demandant aux membres du parlement européen et représentants des gouvernements européens de "faire preuve de leadership" et de voter le ban des moteurs thermiques y compris hybrides pour 2035. Trois "prises de guerre" du secteur automobile l’ont signé : Volvo, Ford et Lease Plan. T&E estime que les constructeurs ont un "double discours" et en veut pour preuve la lettre de Zipse à Macron.

Marchés - 30/11/2022

Le grand plan climat de Biden nourrit les tensions entre l'Europe et les Etats-Unis

(AFP) - Le grand plan climat arraché par Joe Biden au Congrès américain est devenu un sujet de tension entre les Etats-Unis et l'Union européenne (UE), qui craint de voir certaines mesures affaiblir son industrie, au point d'en faire l'un des principaux sujets lors de la visite d'Etat du président français Emmanuel Macron, qui débute mercredi.

Marchés - 29/11/2022

La station hydrogène de la Porte de St-Cloud va bientôt ouvrir

La plus grande station de production et de distribution d’hydrogène en Europe va bientôt être mise en service à la Porte de St-Cloud. Elle sera capable de fournir une tonne d’hydrogène par jour, soit plus du double de la capacité des trois stations déjà ouvertes par HysetCo.

Marchés - 22/11/2022

Mexique : à Guanajuato, tueries, théâtre, tourisme et usines Mazda

(AFP) - Bibiana Mendoza assistait à la découverte d'une fosse commune clandestine quand, à quelques dizaines de kilomètres, le public applaudissait les derniers spectacles d'un festival du Guanajuato, l'Etat le plus violent du Mexique, et l'un des moteurs industriels et touristiques du pays.

Marchés - 17/11/2022

Les Etats-Unis virent au protectionnisme, juge Roland Lescure

(AFP) - Les Etats-Unis "sont en train de basculer du mauvais côté" du protectionnisme avec son plan privilégiant l'aide à l'achat de véhicules fabriqués localement, a regretté mercredi le ministre de l'Industrie Roland Lescure, disant craindre "un repli sur soi généralisé".

Marchés - 15/11/2022

La Bourgogne-Franche-Comté mise sur l’hydrogène

Région la plus industrielle de France (avec 20% de ses emplois dans l’industrie), la Bourgogne-Franche-Comté mise sur la filière hydrogène pour créer de nouveaux emplois. Engagée depuis 20 ans dans ce qui n’était alors qu’un pari un peu fou, la région accueille aujourd’hui une cinquantaine d’entreprises de la filière, attirées par l’écosystème favorable qui a été mis en place.