Publicité
Publicité
Constructeurs - 18/05/2022 - #Renault , #Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi , #Mitsubishi , #Nissan

Pôle électrique de Renault : "La porte sera toujours ouverte à Nissan"

Par AFP

(AFP) - "La porte sera toujours ouverte à Nissan" pour investir dans le pôle électrique de Renault qui pourrait devenir une entité distincte, voire le rejoindre à terme, a déclaré lundi le directeur général du constructeur français, Luca de Meo.

En déplacement au Japon, Luca de Meo et Jean-Dominique Senard, le président de Renault et de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, font la promotion de ce projet auprès de leurs partenaires nippons, mais sans vouloir leur forcer la main.

Le sujet était notamment au menu d'un conseil de l'Alliance mardi au siège de Nissan à Yokohama, une réunion organisée en présentiel pour la première fois depuis plus de deux ans à cause de la pandémie.

De manière générale, Renault n'a pas l'intention de "forcer" Nissan et Mitsubishi Motors "à faire ce qu'ils n'ont pas envie de faire", ni d'imposer des "compromis qui créent des frustrations et ne sont pas des solutions optimales", a assuré M. de Meo devant quelques médias dont l'AFP.

S'agissant de la future structure de son pôle électrique, sur laquelle Renault prévoit d'apporter des précisions à l'automne 2022, le constructeur français prévoit donc de démarrer seul.

"Mais la façon dont nous avons construit le projet fait que la porte sera toujours ouverte à Nissan pour prendre le train en marche", selon M. de Meo.  "Ce sera à eux de décider".

Une combinaison de leurs actifs dans ce domaine "permettrait de créer le premier constructeur électrique au monde", a toutefois vanté l'Italien. 

"Rien n'est fermé"

Nissan a déjà dit ces derniers jours qu'il comprenait le bien-fondé du projet pour Renault, tout en expliquant qu'il lui serait difficile de scinder ses propres activités électriques, du fait de sa répartition géographique beaucoup plus large et des rythmes différents de ses principaux marchés (Etats-Unis, Chine et Japon) en matière d'électrification.

"Nous devons étudier soigneusement ce qui serait dans le meilleur intérêt de Nissan (...). Il y a des options variées et nous devons toutes les considérer", a déclaré lundi le directeur général du constructeur japonais Makoto Uchida lors d'un point presse à Yokohama, curieusement distinct de celui de Renault.

L'Alliance a subi des remous après la chute de son grand patron Carlos Ghosn, arrêté fin 2018 au Japon pour malversations financières présumées et qui a fui par la suite au Liban.

Mais les nombreux vents contraires qui ont déferlé ensuite sur le secteur automobile, de la pandémie à la pénurie de semi-conducteurs, ont rendu la coopération entre les trois constructeurs plus nécessaires que jamais, s'accordent à dire leurs dirigeants.

Des questions délicates restent néanmoins en suspens, comme le déséquilibre des participations croisées entre Renault et Nissan. Le premier détient plus de 43% du second, mais le groupe japonais ne possède que 15% du constructeur français et sans droits de vote, alors qu'il est beaucoup plus gros que lui.

Revoir les participations croisées "n'est pas le sujet (aujourd'hui, NDLR), nous devons d'abord consolider les bases de l'Alliance", a répété lundi M. Senard. Mais "rien n'est fermé" à terme, a-t-il glissé.

Réactions

La Bourse avait compris fusion…..on en est loin,qu’apporte Luca qu’Uchida n’a pas?
Premier constructeur mondial dans le VE?ferait mieux de racheter Tes avant que Mercos ne le fasse.
Nous verrons ce que; pense le marché avec ses algorithmes.

"permettrait de créer le premier constructeur électrique au monde"
Quelle est l'unité ?
;0)

"...la porte sera toujours ouverte.."
"..rien n'est fermé.."
Attention aux courants d'air quand même..
;0)

Porte ouverte sur le monde de l'électrique pour se tenir au courant ?
;-)

“There are things known and things unknown, and in between are the doors...”
Jim Morrison
Je ramasse dans 2H, à Boulogne..
;0))

Le courant passe entre nous, l'air de rien ?
;-)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

T&E se méfie du double discours des constructeurs et demande le ban des thermiques en 2035

L’organisation T&E a coordonné la signature d’une lettre commune de 26 entreprises demandant aux membres du parlement européen et représentants des gouvernements européens de "faire preuve de leadership" et de voter le ban des moteurs thermiques y compris hybrides pour 2035. Trois "prises de guerre" du secteur automobile l’ont signé : Volvo, Ford et Lease Plan. T&E estime que les constructeurs ont un "double discours" et en veut pour preuve la lettre de Zipse à Macron.

Constructeurs - 29/11/2022

Lancia révèle sa nouvelle identité de marque

Lancia organisait hier "the Lancia Design Day", un événement qui pouvait être l’occasion de révéler, espérait-on, le concept-car de la future Ypsilon qui sera commercialisée "début 2024". C’est malheureusement un peu trop tôt pour la future "marque de l’élégance italienne" du groupe Stellantis, qui a en revanche révélé son nouveau logo et sa nouvelle identité de marque.

Constructeurs - 24/11/2022

Pièces de rechange Renault et PSA : quand Mediapart dénonçait une fraude qui n’existait pas…

Dans un article publié en mai 2018 et largement relayé par de "grands médias", Mediapart dénonçait des hausses de tarifs "en violation des règles de la concurrence" des pièces de carrosserie de Renault et PSA. Le quotidien relayait en réalité une action en justice dans laquelle la cour d’appel de Paris vient de conclure qu’aucune violation des règles n’avait été démontrée…

Constructeurs - 23/11/2022

Pierre-Paul Mattei, responsable design Peugeot 408 : "Pousser le curseur loin sans oublier qu’une Peugeot doit avoir de l’allure et rester élégante"

Peugeot organisait hier en avant-première pour les journalistes du jury Car of the Year, les essais de la nouvelle 408 dont les premières livraisons sont prévues en mars 2023. Nous y avons rencontré le responsable design de la voiture, Pierre-Paul Mattei, qui nous explique les spécificités et les défis de cette nouvelle silhouette positionnée entre une berline et un SUV. Cette Peugeot 408 s’inscrit dans le même programme que les 308 et 308 SW avec qui elle partage de nombreux composants.

Constructeurs - 22/11/2022

Horse, Ampere et autres entités : quelles conséquences pour les salariés français du groupe Renault

Les conséquences sociales de la stratégie annoncée par Luca de Meo lors du Capital Market Day du 8 novembre dernier seront détaillées aux organisations syndicales lors d’un comité central social et économique (CCSE) le 2 décembre prochain. La répartition des salariés dans plusieurs entités dont deux nouvelles, Horse et Ampere, intervient au moment où se négocie avec les syndicats l'application de la nouvelle convention collective de la métallurgie ainsi que l’ensemble des droits "maison". Cela fait beaucoup de changements…