Constructeurs - 05/01/2021

Gruau sort de sa procédure de sauvegarde

(AFP) - Le groupe familial Gruau, spécialisé dans le véhicule utilitaire et qui emploie 1.550 personnes, est sorti de la procédure de sauvegarde, un an après son déclenchement, a-t-il annoncé lundi.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partager cet article

Le groupe, qui se revendique "leader européen de la carrosserie sur véhicule utilitaire" a vu "son plan de sauvegarde adopté par le tribunal de commerce de Nantes dans son jugement du 30 décembre 2020", a-t-il indiqué dans un communiqué de presse.

Créé en 1889 et basé en Mayenne, le groupe avait sollicité la protection du tribunal le 23 décembre 2019, "pour faire face à plusieurs événements dont un majeur et inattendu, à savoir la réduction significative et brutale d'un engagement de commande constructeurs qui dégradait sa trésorerie".

Il s'agissait de la perte d'une commande de 40 millions d'euros pour des navettes au Royaume-Uni. "Gruau est aujourd'hui réorganisé et durablement rentable", souligne le groupe.

La société a enregistré un chiffre d'affaires de 215 millions d'euros en 2020, en baisse de 22,9% par rapport aux 279 millions d'euros dégagés en 2019.

Deux sites ont été fermés en Espagne et à Corbeil-Essonnes (Essonne) et une centaine de postes ont été supprimés, dont 27 à l'occasion d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) sur le site de Laval.

Gruau, qui avait sollicité un prêt garanti par l'Etat (PGE) dans le cadre de la crise sanitaire, n'a pas pu en bénéficier en raison de la procédure de sauvegarde.

"La période d'observation dont Gruau a bénéficié, lui a permis de repenser son modèle économique, d'améliorer son agilité et de retrouver une bonne trésorerie", indique la société dans son communiqué.

"Gruau a prouvé sa capacité d'endurance dans un contexte de grande incertitude", s'est félicité Patrick Gruau, président du groupe.

Principal fournisseur des véhicules des forces de l'ordre et des pompiers, Gruau réalise 80% de son chiffre d'affaires en France.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Je souhaite vraiment que Gruau puisse repartir car ses transformations de véhicules sont vraiment qualitatives.

Clerion , Le 05/01/2021 à 13:30

Gruau "convalescent" ?
"On" suppose que la BPI et "Bercy" suivent avec la plus grande attention ce dossier …
;0)

Ade Airix, Le 05/01/2021 à 17:40

Bravo ! Pleine réussite pour la suite de la reprise.

Alexandre Parot, Le 05/01/2021 à 18:58

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 05/01/2021

Les groupes Lempereur et DMD signent avec MG

Le déploiement de la marque MG se poursuit en France avec la nomination de deux nouveaux investisseurs, les groupes DMD et Lempereur. Ce dernier ouvre une concession MG à Douai mais se développe aussi avec d'autres marques : Mazda à Courrières, Seat-Cupra à Liévin et BMW Motorrad à Arras.

Réseaux

A quel prix les promesses de synergies de Stellantis pourront-elles être tenues ?

Les histoires de fusion acquisition sont un peu comme les histoires d’amour, elles sont beaucoup plus belles et faciles à conter avant qu’elles ne se concrétisent. La suite dure plus longtemps, se déroule plus loin des regards, permet de tenir certaines promesses et conduit à en oublier d’autres. Ainsi, dans la corbeille de mariage du marié Stellantis, il y a, nous assure-t-on, 5 milliards d’euros annuels de synergie qui constituent la justification fondamentale de l’union. Dès que l’on s’inquiète de savoir comment ces milliards seront trouvés, l’histoire change fatalement de nature. Le roman rose l’est un peu moins. Nous y sommes dès 2021 et les suivantes ont peu de chance de nous permettre de retrouver la romance que n’on nous chantait jusqu’à hier.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Dacia/Lada : un potentiel de croissance et de marge important

Le rapprochement des marques Dacia et Lada est un projet industriel qui vise à produire l’ensemble de leurs modèles sur une plateforme commune, la CMF-B. Bien que conçu pour le B cette même plateforme permettra à Dacia d’entrer sur le segment C. Les explications de Denis Le Vot, directeur Dacia et Lada.

19/01/2021

Stellantis : les syndicats italiens décrochent un rendez-vous avec Tavares

(AFP) - Carlos Tavares, directeur général du nouveau groupe Stellantis, issu du mariage des constructeurs PSA et Fiat Chrysler, s'entretiendra mercredi avec les syndicats du secteur automobile italien, inquiets de l'impact de la fusion sur l'emploi, a-t-on appris lundi de sources syndicales.

19/01/2021

Kia veut rafraîchir son image avec ses électriques

(AFP) - Kia veut rafraîchir son image pour mieux aborder le virage de l'industrie automobile vers les moteurs électriques et les solutions de mobilité, a annoncé vendredi le constructeur sud-coréen.

18/01/2021