Publicité
Publicité
Constructeurs - 04/10/2021

Hydrogène : les transporteurs conquis par la technologie, mais refroidis par les coûts

(AFP) - "C'est une technologie d'avenir, il n'y a qu'un problème de coût...", lance un transporteur routier au terme de deux journées d'essais d'un camion à hydrogène à l'invitation de plusieurs collectivités territoriales d'Occitanie.

Auteur : AFP

Partager cet article

Près d'une centaine de professionnels de 55 entreprises ont répondu fin septembre à la sollicitation de la ville d'Albi (qui compte développer des transports urbains avec cette technologie et qui abrite Safra, un acteur majeur de la filière), du département du Tarn et de la région Occitanie, qui a lancé en 2019 un ambitieux programme "hydrogène vert" doté de 150 millions d'euros.   

Après avoir bouclé quelques tours sur le circuit d'Albi à bord d'un "petit" poids lourd de 19 tonnes, les professionnels se disent conquis par les performances du camion H2 (hydrogène) présenté par la filiale néerlandaise du groupe américain Hyzon Motors.
"Ils nous disent tous +l'accélération est formidable, on apprécie le confort et le silence+", rapporte André Lagendijk, le directeur des ventes de cette marque, nouvelle sur le Vieux Continent, qui équipe des châssis Daf avec sa propre solution de pile à combustible.
   
Trop cher ?
Reste qu'être vertueux à un coût : le véhicule d'Hyzon Motors est proposé à "350.000 et 450.000 euros" pour un "petit camion porteur de 19 tonnes", précise le commercial.
"Pour un tracteur de semi-remorque", un véhicule super lourd pesant jusqu'à 44 tonnes, "il faut compter autour de 600.000 euros, soit six fois plus cher qu'un camion diesel Euro 6", la norme d'émissions de polluants la plus récente, déplorent les frères Maurel, des transporteurs intéressés par la technologie.
Ces trentenaires, "troisième génération à la tête de l'entreprise familiale" de transport tarnaise de pondéreux pour le BTP, ne sont pas complètement dissuadés par le prix, mais disent être à la recherche "de solutions" pour rentabiliser une "motorisation propre".   

"Aujourd'hui, en tant que transporteur, on a un rôle sociétal à jouer en allant vers les énergies vertes, mais pour ça la filière à besoin d'aide", souligne Romaric Maurel, le directeur commercial.
Outre le matériel, le carburant vert "est actuellement deux fois plus cher que le gasoil", relève Olivier Menu responsable du développement d'Hynamics, la filiale Hydrogène du groupe EDF, qui est candidate pour s'associer au projet pilote de la région Occitanie, "Corridor H2", pour équiper des stations-service de cette future route entre "la Méditerranée et la mer du Nord".
"Un kilo d'H2, l'équivalent de 6 litres de gasoil, vaut autour de 10-12 euros", explique l'énergéticien, qui pense pouvoir descendre ce prix à 7 euros d'ici trois à cinq ans.
   
"Donner une impulsion" 
Par ailleurs, certains chargeurs (donneurs d'ordre) ont bien compris qu'ils devaient accompagner les transporteurs routiers dans cette transition. Parmi eux, le cimentier Lafarge a fait le déplacement à Albi.
Dans le cadre d'une démarche globale en faveur de l'environnement, le cimentier propose à ses transporteurs "des contrats pluriannuels" pour sécuriser leurs investissements pour l'achat de véhicules H2, indique Thomas de Charette, le directeur des approvisionnements du groupe Lafarge. 
"Si tout le monde attend, ça ne donnera rien. Il faut donner une impulsion", affirme ce cadre dirigeant. 

Kevin Jimenez, directeur technique dans l'entreprise de messagerie du même nom fondée par son père, qui compte aujourd'hui pas moins de 400 camions, assure que la technologie H2 arrive "à maturité" et combine les avantages de l'électrique et du thermique: "zéro émission, un temps de recharge court et une bonne autonomie".
"L'électrique, c'est très bien pour les véhicules légers, mais l'hydrogène ça sera la solution pour le transport lourd", estime ce patron de 32 ans.

Selon le consortium H2Accelerate -réunissant plusieurs acteurs de la filière H2: IVECO, Daimler Truck, Volvo, Shell, OMV et TotalEnergies- le développement du marché des camions à pile à combustible entrera dans une la phase de "croissance durable" à partir de 2028.
Défendu par ses promoteurs comme une réponse aux impératifs de décarbonation, l'hydrogène est aujourd'hui majoritairement un "hydrogène gris" produit à partir d'hydrocarbures.
La filière "hydrogène vert", produit à partir d'énergies renouvelables, se développe à peine: en Occitanie, les premières unités de production d'hydrogène décarbonée, issue du plan lancé par la région, doivent voir le jour dans le courant de l'année. En Vendée, un industriel vient d'inaugurer une usine pour élaborer le précieux carburant à partir d'énergie éolienne.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Encore une fois le PB n'est pas l'utilisation de l'hydrogène, mais sa production, car tant que c'est "gris" cela n'a aucun intérêt.
;0)

Lucos , Le 04/10/2021 à 04:10

De plus quand on sait chez les constructeurs, que la location d'une centaine de tracteurs se termine souvent à 20 centimes près, vers 15H, entre la poire et le fromage en implorant pour la douzième fois le gars de la captive de baisser ses taux, je vous bien mal comment il est possible de les vendre à ce prix en H2.
Mais si c'est une œuvre !
;0)

Lucos , Le 04/10/2021 à 04:18

Hydrogène gris…….Ben voyons, c’est craqué avec de l’électricité nucléaire qui n’est pas grise mais décarbonée ,voyons Lucos,je ne dirai pas la même chose en Europe du Nord Est!
Vous êtes pour l’électrique mais contre l’hydrogène ? C’est bien cela?

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 04:33

Pour l’AFP en France on dit Gazole (((

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 04:34

Un petit coup d’œil sur le site d’Air Liquide nous apprends beaucoup sur l’avenir de l’hydrogène et la promesse de nouvelles centrales Nucléaires à haute température est prometteuse de prix compétitif même …..Elon le dit rdv dans dix ans…si nous sommes là bien sûr.
Certes pour l’instant nous ne sommes qu’à 5/6% de production par électrolyse,mais ça pousse ,merci qui?

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 04:46

Boise le magicien comique ! On craque du pétrole avec de l'électricité nucléaire et on fait de l'hydrogène vert..
MDR.
;0))

Lucos , Le 04/10/2021 à 08:37

Selon moi le gazole est le carburant et le diesel est le type motorisation.
On peut aussi faire rouler un moteur diesel avec de l'huile végétale, du moins pour les anciennes génération...

Clerion , Le 04/10/2021 à 08:57

Pour une fois que Lucos et Alain disent "presque" la même chose.
Ils ne regardent juste pas le pb sous le même angle.
Le premier dit qu'aujourd'hui c'est assez gris (même très gris) et très cher.
Le second dit que demain cela ira mieux.
Les 2 ont raison.
C'est bien le souci d'une technologie qui commence à devenir mature techniquement. Il faut que tout l'écosystème se mette en route. Et c'est en le poussant (peut-être même en le subventionnant) qu'on y arrivera. Car quand on aura tout ce petit en ordre de marche avec un hydrogène vert, produit à mois 7€/l, soit pour un VP 7€/100km c'est à dire peu ou prou le cout d'un ICE, qu'on aura diviser par 10 (oui je dis bien par 10) le cout du système global, alors on aura une vraie solution intéressante. Mais pour cela il faut démarrer et il faut aider un peu tout ce beau monde à se mettre en mouvement.

Fred Et Rick, Le 04/10/2021 à 09:07

La différence c'est que je n'ai pas séché le cours de chimie !
;0))

Lucos , Le 04/10/2021 à 09:12

Et celui de l’électricité l’avez vous séché ?
Vous qui produisez la nuit avec vos panneaux solaires.
Oui le nucléaire est vert ,la preuve nous échappons à la taxe carbone grâce à .....lui,cqfd

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 09:23

Vous le faites exprès ou vous êtes vraiment --biiip--- ?
Le PB c'est la production de H² gris avec du pétrole, pas l'électricité avec laquelle on fait tout cela !
;0)

Lucos , Le 04/10/2021 à 09:29

Et ça va vous faire plaisir, on utilise même aussi du charbon pour produire de l'hydrogène !
;0)

Lucos , Le 04/10/2021 à 09:31

Je vous invite à regarder en replay sur France 5 une émission consacrée à la production du combustible nucléaire : à Arlit au Niger d'abord puis à Narbonne en France, plus grand centre d'enrichissement d'uranium civil en Europe.
Analyse des échantillons prélevés par le journaliste fournis à la CRIIRAD sur les taux de radioactivité.
Je ne vous en dit pas plus... (je ne suis pas un militant de Greenpeace).
Aucune énergie n'est propre, pas même le nucléaire (et je ne parle pas des déchets)...

Clerion , Le 04/10/2021 à 09:38

Voyons Clerion, c’est un reportage militant ,la Criad regardez qui c’est,
L’uranium c’est en Australie que lon se fournit,soyez pas dupe comme l’autre du dessus!

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 09:42

Voyons Clerion, c’est un reportage militant ,la Criad regardez qui c’est,
L’uranium c’est en Australie que lon se fournit,soyez pas dupe comme l’autre du dessus!

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 09:42

Mais tabarnak pourquoi parle t’on d’hydrogene vert alors !!!!

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 09:50

Produite par électrolyse de l'eau par exemple.
Les PAC produisant de l'eau le cycle complet est OK dans ce cas.
A noter qu'aujourd'hui nous sommes toujours dans le délire du pétrole car concernant l'hydrogène, on distille le pétrole pour en utiliser certains composants comme le méthane pour fabrique du H² et en France 60% du H² produit sert à distiller du pétrole !!
On marche sur la tête.
;0)

Lucos , Le 04/10/2021 à 10:08

Enfin après avoir été traité de plouc voilà Lucos et l’ectrolyse,faut dire qu’à votre âge ça n’existait pas dans les cours ,reprenez votre place et soufflez sur votre Eolienne

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 10:21

Il y a un "autre" lecteur/commentateur d'Autoactu qui nous dit et répète que l'Hydrogène est sans avenir.
Alors, on ne va pas se disputer.

Bruno Haas, Le 04/10/2021 à 10:22

Et pourtant si, l'H² c'est un peu l'avenir.
Certes il ne faut le produire en distillant ou en vapocraquant du pétrole car sinon on tourne rond et même pire le bilan énergétique est négatif.
Mais le produire par hydrolyse de l'eau à partir d'énergie renouvelable voire même intermittente cela a du sens. L'H² doit être vu comme un réservoir d'énergie.
Je l'ai déjà ici, l'énergie est très difficilement stockable.
On peut la stocker sous forme mécanique : ce que faisait PSA avec son Hybrid'air, ou en remontant l'eau au dessus des barrages avec l'énergie résiduelle des centrales nucléaires la nuit pour la récupérer le lendemain. Et bien d'autres.
On peut la stocker dans des batteries, mais on sait tous que le rendement n'est pas des meilleurs et qu'en plus la fabrication de batteries est assez catastrophique d'un point de vue
environnemental.
On peut la stocker sous forme de chaleur : ce que font les Espagnols avec leur "Torre del Sol" entre Cordoue et Séville et qui restitue cette énergie solaire la nuit (oui Alain, on supprime l'effet d'intermittence). Cette expérience est d'ailleurs de faire des petits dans des pays fortement ensoleillé en Afrique par ex.
Et on peut aussi la stocker sous forme d'hydrogène par hydrolyse. Dans ce cas on respecte le cycle de l'eau et à condition d'avoir de l'énergie électrique issue du renouvelable (éolien, solaire, hydraulique, géothermique), même si le bilan Electricité + eau --> H² --> Electricité + eau n'est pas des meilleurs, il est au moins neutre en terme de CO². Ensuite l'hydrogène peut être stocké sou forme de gaz, liquide ou en absorption dans des métaux hydrures qui le relâcheront plus tard à la demande. Ces solutions existent, pas encore optimales, mais ont l'avantage d'exister.
C'est vers cette solution qu'il faut aller sur les années / décennies à venir.
L'énergie "gratuite" n'existe pas. L'énergie "logique" elle existe. Alors tentons de faire de notre mieux pour l'utiliser.

Fred Et Rick, Le 04/10/2021 à 10:52

Seule l’hydrogène par électrolyse nucléaire est viable et decarboné!!
L’urgence c’est le climat,halte aux énergies intermittentes et gare à l’économie verte qui est au bord de l’explosion,la bulle est pleine et le temps du quoi qu’il en coûte se termine !
Attachez les ceintures les volets deux crans!

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 10:57

Et comme on le dit souvent ici, il ne faut pas mettre tous ces œufs dans le même panier : le mix énergétique devrait être la devise. Utiliser toutes les sources possible au mieux (par forcément en terme de facilité ou de rendement visible mais en terme de logique) de ses capacités.
Petit rappel : la quantité d'énergie que le soleil apporte à la terre sur une journée est équivalent à la consommation électrique mondiale sur 1 an. Donc en se débrouillant bien et en récupérant quelques % on devrait arriver à baisser la conso d 'énergie fossile (pétrole / gaz / charbon / nucléaire).

Fred Et Rick, Le 04/10/2021 à 10:59

Je me sens moins ignare après lecture du post de Fred&Rick.
Merci à lui (à eux).

Bruno Haas, Le 04/10/2021 à 10:59

A vous deux savez vous la part de production De l’éolien et solaire dans notre consommation d’électricité ?
Rien Peanuts qq % c’est tout.
Seul le Lucosland est alimenté par les moulins et le panneau du toit comme chez Cochet!

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 11:00

@Fred et son concubin
Le bilan n'est pas seulement neutre en CO² mais aussi en polluants divers zet variés.
Alain n'a pas compris la suppression de l'effet d'intermittence par le stockage sous forme de H², mais bon ! Vous aurez vous aussi essayé...
;0))

Lucos , Le 04/10/2021 à 11:03

Six semaines sans vent en Angleterre !!!!
Calice ,c’est dur avec les non comprenants.
Rappelez vous le titre de la voix du Bird en Janvier 20!
Qui a volé le soleil ? 3 heures en un mois !!!!Tabarnak

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 11:11

Six semaines sans vent en Angleterre !!!!
Calice ,c’est dur avec les non comprenants.
Rappelez vous le titre de la voix du Bird en Janvier 20!
Qui a volé le soleil ? 3 heures en un mois !!!!Tabarnak

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 11:11

Voix du Nord,saloperie de téléphone !

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 11:12

Voix du Nord,saloperie de téléphone !

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 11:12

Voix du Nord,saloperie de téléphone !

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 11:12

Plaise à la rédaction de supprimer les doublons,merci Mesdames

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 11:13

Comme vous savez je porte le même maillot que le spécialiste de la spécialité… et à court et moyen terme il a raison sur toute la ligne… (et à long terme nous verrons) c’est niet pour l’ensemble de la population… personne roulera même dans dix ans en carrosse à hydrogène ( sauf des taxis assis sur des caisses à bonbonnes ) !
J’ai déjà trimballé des bonbonnes à GPL… et ce n’est pas demain la veille que je vais m’y mettre à coucher avec Air Liquide !
Jamais je mettrais un centime pour subventionner des aigrefins en France et Allemagne ( Air Liquide et Linde) et rien à foutre de leur échappement qui fait de l’eau !!
Le jour où les prises de courant vont disparaître nous aviserons !!

Durand Pierre, Le 04/10/2021 à 11:34

@ Pierre : c'est marrant vous ne voulez pas être maqué avec AL ou Linde, mais vous l'êtes avec Total, BP, Shell et consorts si vous roulez en Hybride, et avec LG, CATL ou encore Samsung si vous roulez au 100% électrique avec la surcouche de ERDF pour le réseau de distribution.
Un peu de cohérence, quelque soit votre source d'énergie, vous êtes forcément maqué avec quelqu'un... sauf si vous ne roulez qu'en vélo sans batterie !
@Lucos : oui je n'ai cité que le CO² car on parlait de ça, mais vous avez tout à fait raison. Zéro polluant ni au roulage, ni à la fabrication. Juste un peu pour fabriquer l'usine d'électrolyse et aussi un peu pour les batteries mais qui sont bien plus petites que sur une BEV. Et 3 min pour faire le plein !

Fred Et Rick, Le 04/10/2021 à 15:17

Demander de la cohérence à Jo (alias Durand) c'est un peu comme demander à Alain de prendre sa carte chez EELV...
;0))

Lucos , Le 04/10/2021 à 16:01

Ceux qui roulent en vélo électrique ne seront jamais cleans et seront aussi maqués avec les marchands de batteries !
Il faudra que Fred Et Rick nous prouve aussi sa totale cohérence… et qu’il envoie son CV à Air Liquide ou Linde … il aura des chances !!

Durand Pierre, Le 04/10/2021 à 20:50

À propos… quand ma famille depuis trois ou quatre générations était maqué avec les pétroliers… AL et Linde n’existait pas et ne sont pas venus demander des subventions aux français et aux européens pour un carburant de plus arnaque sous le prétexte que cela fait de l’eau au bout du tuyau … et les sites industriels à la clef super polluants et super coûteux à construire dans le monde entier développé !
Ma cohérence est de consommer le moins de carburant possible et d’avoir la caisse la plus durable possible et le moins de frais possible.

Durand Pierre, Le 04/10/2021 à 21:04

Air liquide et Linde existent depuis 1880 je crois ....

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 22:04

@Pierre : vous m'avez mal lu ou alors trop vite : j'ai bien dit écrit des vélo SANS batterie. Le carburant est donc vos mollets. Après à quoi vous alimentez, ça je ne sais pas.
Quant à travailler pour AL ou autre, pourquoi pas.
si jamais l'hydrogène vert vous intéresse, on commence à en produit dans l'ouest de la France et ce n'est pas AL ni Linde... Et c'est une première mondiale Française.
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/challans-85300/info-ouest-france-en-vendee-on-produit-de-l-hydrogene-vert-une-premiere-mondiale-2dc6a5d8-0cb6-11ec-8f66-1caeab7b63b1

Fred Et Rick, Le 05/10/2021 à 09:22

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 04/10/2021

Le come-back des nouvelles mobilités se dessine

Les 15 années qui se sont écoulées ont conduit à voir monter et redescendre des convictions fortes quant à la nécessité pour l’automobile mondiale de changer profondément. Le véhicule connecté, le véhicule autonome, le véhicule électrique ou les nouvelles mobilités ont ainsi acquis puis perdu aux yeux des uns et des autres le statut d’évidente obligation de faire la révolution. Le véhicule électrique a ainsi connu une vague très ascendante pendant la crise de 2008 puis le reflux a été très net avant que la vague ne remonte après 2015 pour finalement emporter l’industrie. Les "nouvelles mobilités" avaient elles aussi paru aptes à changer profondément cette industrie il y a 10 ans et étaient assez clairement au creux de la vague ces dernières années. Elles pourraient bien imiter le véhicule électrique et réussir leur come-back.

Analyse

Ivan Segal, DCF Renault : "Nous pouvons annoncer des délais fiables"

Sur le mois de septembre, la marque Renault a repris la tête du marché VP devant Peugeot sur le marché total, comme sur le canal des particuliers. Les délais de livraisons sont très longs mais ils sont fiables et la France a obtenu des "volumes de production additionnels sur Clio". Le point sur la situation de la marque en France avec son directeur commercial, Ivan Segal.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Crash d'une Tesla au Texas : le conducteur était bien au volant

(AFP) - Une personne était bien au volant lors de la collision mortelle d'une Tesla au Texas en avril, contrairement à ce qu'avait initialement annoncé la police locale, a indiqué jeudi dans un rapport préliminaire l'agence américaine de sécurité routière.

22/10/2021

Le gouvernement français favorable aux "zones franches" automobiles, selon Luc Chatel

La baisse du prix de revient de fabrication automobile en France reste un enjeu majeur pour la filière automobile pour atteindre 2 millions de véhicules électriques produits, a dit Luc Chatel, Président de la PFA lors d’un point presse. Il a annoncé que le gouvernement était favorable à son idée de création de "zones franches".

20/10/2021

Toyota va construire une usine de batteries aux Etats-Unis

(AFP) - Le géant automobile japonais Toyota a annoncé lundi qu'il allait investir 3,4 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros) d'ici 2030 aux Etats-Unis dans les batteries électriques, notamment dans la construction d'une usine dédiée à cette production dans le pays.

19/10/2021