Publicité
Publicité
Constructeurs - 04/10/2021

Daimler : les actionnaires plébiscitent une réorganisation "historique"

(AFP) - Les actionnaires de Daimler ont plébiscité vendredi par leur vote le projet de scission "historique" du groupe, qui prévoit l'introduction en Bourse de la branche poids-lourds Daimler Truck et le changement de nom du constructeur de berlines en Mercedes-Benz.

Auteur : AFP

Partager cet article

Au terme d'une assemblée générale extraordinaire tenue en ligne, les actionnaires du groupe de Stuttgart ont approuvé les deux mesures à 99,9%, a annoncé le président du conseil de surveillance, Bernd Pischetsrieder.
La cotation de Daimler Truck, devenu complètement autonome, doit avoir lieu avant la fin de l'année et le changement du nom de la branche automobile sera effectif le 1er février 2022.
"Aujourd'hui est vraiment une journée historique pour notre entreprise", a jugé devant les actionnaires Martin Daum, directeur désigné de Daimler Truck.

Selon cette réorganisation, la plus importante depuis la vente de Chrysler en 2007, 65% des parts de Daimler Truck seront transférés aux actionnaires actuels de Daimler, qui recevront un titre de la nouvelle société par action détenue de Daimler.
Le nouveau Mercedes-Benz détiendra 35% du capital, dont 5% reviendront au fonds de pension, et il sera représenté au conseil de surveillance des poids-lourds.
"A l'avenir, l'étoile brillera deux fois", a lancé Ola Källenius, patron de Daimler, qui restera à la tête de Mercedes-Benz.   

La séparation des deux entreprises doit permettre à chacune de mieux affronter les défis liés à la fin des moteurs à combustion.
"Trucks et voitures sont des activités complètement différentes" avec "des différences technologiques", a fait valoir M. Källenius.
Les batteries sont au coeur de l'électrification des voitures tandis que "l'hydrogène joue également un rôle important pour les camions", a expliqué le patron du constructeur de berlines basé à Stuttgart (sud-ouest).   

Le groupe compte comme actionnaire de référence l'entrepreneur chinois Li Shufu, propriétaire du groupe automobile Geely, investi à plus de 10%, devant le fonds souverain du Koweït (7%) et un autre constructeur chinois, BAIC (5%).
Daimler Truck a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 35 milliards d'euros contre 44 milliards en 2019 pour un bénéfice opérationnel de 525 millions (2,7 milliards en 2019).
Il vise une marge d'au moins 6% à 7% "dans des conditions de marché défavorables", entre 8% et 9% en temps normal et "plus de 10%" dans le meilleur cas, a indiqué M. Daum.
Sa valorisation devrait en faire un candidat pour entrer dans la composition de l'indice Dax des 40 plus grosses valeurs allemands.   

Avant Daimler, son rival Volkswagen a vendu fin juin 2019 une partie minoritaire du capital de sa division poids lourds Traton, pour faciliter son expansion mondiale et lui donner plus d'autonomie.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Le nom Mercedes va-t-il disparaître des camions et apparaître maintenant sur les voitures ?
;0)

Lucos , Le 04/10/2021 à 03:53

Cela voudrait t'il dire qu'au regard du virage technologique des voitures vers un quasi tout électrique (inapplicable pour les camions à grande échelle pour le moment ?), la scission des activités VL et PL est inévitable pour les grands constructeurs ?
Quid de Volvo ?

Clerion , Le 04/10/2021 à 09:02

Volvo cars c'est Geely et Volvo trucks c'est Volvo group.

Lucos , Le 04/10/2021 à 09:24

@ Lucos : je parlais de la scission division autos / PL chez Volvo...
Donc d'après ce que je comprends, la scission est déjà faite alors ?

Clerion , Le 04/10/2021 à 09:41

Oui.
;0)

Lucos , Le 04/10/2021 à 10:09

Le 0,1% qui n'a pas approuvé cette scission a dû se sentir bien seul.

Bruno Haas, Le 04/10/2021 à 10:25

Déjà plus de Taxis .....que va t’il rester A L’étoile ?

Alain Boise, Le 04/10/2021 à 10:31

Merco va faire de plus en plus de la petite came (ils ont raison il faut faire du volume) pour pauvres car les pauvres veulent du statutaire comme les riches !!
L’avenir va être grandiose… se battre à coups de fusil dans quelques années au pied des bornes et faire la queue !
Mieux, un super business, négocier son tour pour charger sur son VE obsolète contre de la monnaie !!
Même si Merco dit qu’ils électrifient toutes les gammes …vous pourrez aller chercher un diesel neuf dans l’Europe du sud et leste !!
Pour les amateurs de V8 biturbo… le péché mignon va coûter une blinde !!
Prenez le coupé SLS à portes papillon … c’est la classe !!
Moi j’aurais mieux et moins cher avec une BMW i8 … un des rares coup de génie de BMW !!

Durand Pierre, Le 04/10/2021 à 12:17

Ca va être quoi une VE sportive ?
Bibatteries ?
Bisupraconducteur ?
Bisupercondensateur ?
Bichargeur ?
Bizarre...
;0))

Lucos , Le 04/10/2021 à 16:15

C'est Bibi qui va être content...
;-)

Clerion , Le 04/10/2021 à 16:44

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 04/10/2021

Le come-back des nouvelles mobilités se dessine

Les 15 années qui se sont écoulées ont conduit à voir monter et redescendre des convictions fortes quant à la nécessité pour l’automobile mondiale de changer profondément. Le véhicule connecté, le véhicule autonome, le véhicule électrique ou les nouvelles mobilités ont ainsi acquis puis perdu aux yeux des uns et des autres le statut d’évidente obligation de faire la révolution. Le véhicule électrique a ainsi connu une vague très ascendante pendant la crise de 2008 puis le reflux a été très net avant que la vague ne remonte après 2015 pour finalement emporter l’industrie. Les "nouvelles mobilités" avaient elles aussi paru aptes à changer profondément cette industrie il y a 10 ans et étaient assez clairement au creux de la vague ces dernières années. Elles pourraient bien imiter le véhicule électrique et réussir leur come-back.

Analyse

Ivan Segal, DCF Renault : "Nous pouvons annoncer des délais fiables"

Sur le mois de septembre, la marque Renault a repris la tête du marché VP devant Peugeot sur le marché total, comme sur le canal des particuliers. Les délais de livraisons sont très longs mais ils sont fiables et la France a obtenu des "volumes de production additionnels sur Clio". Le point sur la situation de la marque en France avec son directeur commercial, Ivan Segal.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Crash d'une Tesla au Texas : le conducteur était bien au volant

(AFP) - Une personne était bien au volant lors de la collision mortelle d'une Tesla au Texas en avril, contrairement à ce qu'avait initialement annoncé la police locale, a indiqué jeudi dans un rapport préliminaire l'agence américaine de sécurité routière.

22/10/2021

Le gouvernement français favorable aux "zones franches" automobiles, selon Luc Chatel

La baisse du prix de revient de fabrication automobile en France reste un enjeu majeur pour la filière automobile pour atteindre 2 millions de véhicules électriques produits, a dit Luc Chatel, Président de la PFA lors d’un point presse. Il a annoncé que le gouvernement était favorable à son idée de création de "zones franches".

20/10/2021

Toyota va construire une usine de batteries aux Etats-Unis

(AFP) - Le géant automobile japonais Toyota a annoncé lundi qu'il allait investir 3,4 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros) d'ici 2030 aux Etats-Unis dans les batteries électriques, notamment dans la construction d'une usine dédiée à cette production dans le pays.

19/10/2021