Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 06/10/2022

L’Allemagne va subventionner l’achat d’électricité à hauteur de 13 milliards d’euros

Par Reuters

(Reuters) - L'Allemagne subventionnera les factures d'électricité l'année prochaine en versant un peu moins de 13 milliards d'euros pour les redevances facturés par les quatre sociétés de réseau de transport à haute tension, a déclaré mercredi le ministre de l'économie, Robert Habeck.

Ces frais d’utilisation font partie de la facture d'électricité et représentent environ 10% des coûts globaux pour les clients de détail et environ un tiers pour les entreprises industrielles dans des secteurs tels que l'acier ou la chimie.

Les subventions de l’Etat vont stabiliser les redevances, qui auraient sinon été multipliées par trois en raison de la flambée des prix de gros de l'électricité et de l'augmentation des coûts opérationnels des réseaux, a déclaré M. Habeck.

"Nous veillons à ce que ces augmentations de coûts soient absorbées, évitant ainsi une charge supplémentaire pour les entreprises industrielles, les petites et moyennes entreprises et les consommateurs", a-t-il déclaré. "Nous allons utiliser près de 13 milliards d'euros pour limiter les coûts".

Les quatre sociétés de réseau de transport à haute tension, Amprion, 50Hertz, TransnetBW et Tennet, ont ensuite publié une déclaration indiquant que la redevance unifiée serait fixée à 3,12 cents par kWh, soit à peine plus que la moyenne de 3,08 cents/kWh de l'année dernière.

La hausse des coûts de ces sociétés résulte des interventions visant à gérer les flux du réseau et à stabiliser les systèmes en Europe, où l'Allemagne est le plus grand marché de l'électricité et le plus grand pays de transit.

La France a connu des problèmes techniques sur son parc de réacteurs nucléaires, tandis que les sécheresses ont freiné le transport fluvial du charbon vers les centrales électriques, réduit l'approvisionnement en eau des centrales fluviales et abaissé le taux de fonctionnement des centrales hydroélectriques.

On observe également des fluctuations croissantes dans l'alimentation en énergie éolienne et solaire, le nombre d'unités de production augmentant dans le cadre d'un déploiement à long terme de l'énergie verte, même si l'Allemagne réactive également certaines centrales électriques conventionnelles en réponse à la baisse des importations de combustible russe.

Tous ces facteurs entraînent des flux de réseau plus erratiques que la normale, que les réseaux doivent équilibrer à un moment où les coûts des équipements et de la main-d'œuvre augmentent.

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

Restau à la mod(e)

Aujourd’hui, je vous parle de mes troubles de la personnalité, et de comment ils ont impacté ma perception de l’automobile ancienne. Ou pas.

Services

Etats-Unis : les transporteurs de voitures demandent une hausse de 10% de la limite de poids pour pouvoir livrer les véhicules électriques

(Reuters) - Les transporteurs automobiles font pression sur l'administration Biden pour qu'ils augmentent les limites de poids des camions sur les autoroutes américaines afin qu'ils puissent transporter davantage de véhicules électriques, ce à quoi s'opposent farouchement l'industrie ferroviaire et les défenseurs de la sécurité qui affirment que les charges plus lourdes sont nettement plus dangereuses.

Autour de l'auto - 02/11/2022

Voitures électriques : l'UE juge le plan américain "inacceptable"

(AFP) - Le gigantesque plan d'investissement américain sur la transition climatique, qui établit des mesures "discriminatoires" pour les constructeurs automobiles européens, est "inacceptable" pour les Vingt-Sept, a estimé lundi le ministre tchèque de l'Industrie, dont le pays occupe la présidence tournante de l'UE.