Publicité
Publicité
Marchés - 30/09/2022 - #Suzuki , #Tata

L'Inde repousse d'un an, à octobre 2023, l'obligation d'équiper les voitures de six airbags

Par Reuters

(Reuters) - L'Inde exigera que toutes les voitures particulières soient équipées d'un minimum de six airbags à partir du 1er octobre 2023, soit un an plus tard que prévu initialement, a déclaré jeudi le ministre des Transports routiers, Nitin Gadkari.

Cette mesure, qui vise à améliorer la sécurité dans un pays où les routes sont les plus meurtrières du monde, était initialement prévue pour le 1er octobre 2022, mais a rencontré la résistance de certains constructeurs automobiles.

"Compte tenu des contraintes de la chaîne d'approvisionnement mondiale auxquelles est confrontée l'industrie automobile et de son impact sur le scénario macroéconomique, les règles seront mises en œuvre à partir d'octobre 2023", a déclaré Nitin Gadkari.

Le projet de règles sur les airbags a été rendu public en janvier et devait être finalisé un mois plus tard, mais il s'est heurté à la résistance des constructeurs automobiles, dont Maruti Suzuki, le premier constrrcuteru en Inde.

Maruti a déclaré que cette mesure augmenterait le prix des véhicules et ferait fuir une grande partie des acheteurs.

En Inde, le quatrième plus grand marché automobile du monde, la majorité des voitures vendues coûtent moins de 15.000 dollars.

Deux airbags - un pour le conducteur et un pour le passager avant - sont déjà obligatoires. Le gouvernement estime que l'ajout de quatre coussins supplémentaires ne coûterait pas plus de 75 dollars. Le fournisseur de données sur le marché de l'automobile JATO Dynamics estime cependant que cela pourrait augmenter les coûts d'au moins 231 dollars.

Plusieurs constructeurs automobiles proposent généralement six coussins gonflables dans les versions supérieures et plus chères, mais pas dans le modèle de base.

"La sécurité de tous les passagers voyageant dans des véhicules à moteur, indépendamment de leur coût et de leurs variantes, est la priorité absolue", a déclaré M. Gadkari.

L'obligation d'utiliser six airbags s'inscrit dans le cadre des efforts renouvelés du ministère des transports routiers pour améliorer la sécurité après le décès de Cyrus Mistry, l'ancien président du conglomérat indien Tata Sons, dans un récent accident de voiture.

Selon la Banque mondiale, l'Inde enregistre un décès sur ses routes toutes les quatre minutes.

M. Gadkari a déclaré à Reuters, plus tôt en septembre, qu'il espérait que les efforts visant à améliorer la sécurité routière permettraient de réduire de moitié le nombre d'accidents et de décès sur les routes d'ici à la fin de 2024.

Réactions

Nous aurons finalement compris pourquoi l'Inde n'a nullement besoin de faire une guerre...car tous les quatre minutes un indien fini par conduire les pieds devant ! Faites le comptes !
En Russie il est vraiment con ce Poutine...mais il n'a plus d'industrie auto...gros problème !!
Il faut qu'il enlève les panneaux stop dans toute la Russie à tous les carrefours et il fera mieux que les indiens !

Accident de deux taxis en Inde : 18 morts.

Regardez les vidéo de crash auto en Russie ! Hallucinant...et ils arrêtent les vidéo avant de ramasser les morts et les estropiés !

C'est sûr qu'il vaudrait mieux leur apprendre à conduire !
il y a quelques années, je suis allé en INDE pour former des Contrôleurs Techniques. Au bout de 3 jours, n'arrivant à rien avec eux j'ai découvert qu'aucun n'avait le Permis de conduire Voiture !!!

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

L’hydrogène, une technologie incontournable pour atteindre le net-zéro carbone

Un consensus se dessine autour d’un potentiel de 20 à 25% de véhicules électriques pour les trois principaux marchés mondiaux. Face aux normes de décarbonation, l’industrie s’investit de plus en plus dans les autres technologies qui doivent permettre d’atteindre les objectifs d’émissions fixées par les différents gouvernements. Parmi ces solutions, l’hydrogène semble émerger comme offrant le meilleur compromis.

Moto

Zero Motorcycles lève 107 millions de dollars

(AFP) - La marque de motos électriques Zero Motorcycles a annoncé jeudi avoir levé 107 millions de dollars pour financer son développement, quelques jours après l'entrée en Bourse de LiveWire, la filiale dédiée à l'électrique de Harley-Davidson.