Publicité
Publicité
Réseaux - 02/06/2021

La belle histoire du groupe Mary ne fait que commencer...

Simple vendeur, puis chef des ventes et enfin investisseur prospère, François Mary est aujourd'hui à la tête d'un groupe de 1.500 salariés qui franchira bientôt la barre du milliard d'euros de chiffre d'affaires. Pour réaliser ce parcours, il a su s'entourer de talents qui ont évolué avec le groupe et qui forment aujourd'hui son équipe de direction.

La belle histoire du groupe Mary ne fait que commencer...

Il y a 25 ans, François Mary réalisait son premier investissement dans la distribution automobile en acquérant 20% des concessions Peugeot de Deauville et Lisieux auprès de Jean-Philippe Jonquard.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partager cet article

Quel parcours ! En 1992, à l’âge de 30 ans, François Mary était embauché comme chef des ventes de la concession Peugeot de Lisieux et aujourd’hui, à la veille de ses 60 ans, il est à la tête d’un groupe de distribution qui emploie 1.500 salariés et réalise plus de 900 millions d’euros de chiffre d’affaires !

Il est devenu investisseur en 1996, lorsque le concessionnaire qui l'emploie, Jean-Philippe Jonquard, commence à lui céder chaque année 20% de ses parts jusqu’en 2001, date à laquelle François Mary devient 100% propriétaire des concessions Peugeot de Lisieux et de Deauville.

Son développement en Normandie, par le rachat de concessions, va être exponentiel : d’abord chez Peugeot, avec en point d’orgue, le rachat de la filiale de Caen en 2007. Puis à partir de 2014, Citroën lui ouvre les portes : il rachète plusieurs concessions et la filiale de Caen.

Parallèlement, il se diversifie avec la création d’une des toutes premières plateformes PR Peugeot en 2007, l'ouverture d’un pôle moto à Caen en 2009, d’un magasin PR multimarque sous enseigne API à Caen en 2012, et d'un magasin de cycles à Deauville en 2020.

Ces trois dernières années ont été les plus riches : prise de contrôle à 51% du groupe Tuppin dans les Hauts-de-France en 2018 ; création d’un centre de préparation VO à Caen en 2019 ; rachat des concession Opel du groupe Urbaniak en 2020 ; et enfin, intégration à 100% du groupe Tuppin en 2021.

Parallèlement, François Mary est engagé depuis 2016 dans la défense des intérêts de ses pairs. Il a entamé en décembre dernier son troisième mandat à la présidence du groupement des concessionnaires Peugeot (GCAP). L’un des chantiers qu’il souhaite faire avancer, c’est le développement des synergies entre les différents groupements des marques du groupe Stellantis en France et en Europe.

"Le début d'une belle histoire"

Si le chemin qu’il a parcouru est déjà exceptionnel, les prochaines années promettent d’être encore très riches, dans le cadre de la fusion avec le groupe FCA. "Nous ne sommes qu’au début d’une belle histoire", dit-il.

La résiliation des contrats des 8 marques du groupe Stellantis ouvre une période de deux ans qui va temporiser les investissements des réseaux mais qui va obliger les concessionnaires des différentes marques à discuter entre eux. "Le constructeur va redistribuer les territoires et ne renouvellera les contrats que d’une partie du réseau. L’objectif est de rationaliser les surfaces et de réunir les marques dans des concessions communes, comme nous avons commencé à le faire avec les marques de PSA", constate Victor Mary, 28 ans, le seul des 4 enfants de François Mary à avoir rejoint le groupe (*). "Pour ceux qui ne distribuent pas les PR, ce sera plus compliqué", estime-t-il, sachant que le groupe Mary compte pour sa part deux plateformes Distrigo, à Caen et St-Quentin (villes où il possède aussi des centres de préparation VO).

L’avenir est aussi plein d’incertitudes avec la digitalisation croissante du processus de vente. "En tant que distributeur, notre valeur ajoutée c’est le service, le contact physique, l’humain. Ce n’est pas nous qui allons inciter nos clients à recourir à l’achat sur Internet. Bien sûr, pour se faire connaître, pour vendre un VO à l’autre bout de la France, c’est nécessaire mais nous nous refusons à proposer un parcours 100% digital, sans contact avec nos clients", dit-il.

Dénicher et faire évoluer les talents

Parti de rien, François Mary souhaite aussi donner sa chance à chacune des personnes qui rejoignent son groupe. "Faire évoluer nos collaborateurs, cela fait partie de notre ADN, affirme Victor Mary. C’est aussi notre force de dénicher des talents, de les faire progresser et de les conserver. Ainsi, tous nos directeurs, à l’exception d’un seul, sont issus de la promotion interne. Nos deux directeurs généraux délégués, Vincent Estasse et Franck Cordier, nous ont rejoints en tant que vendeur et comptable. Notre directeur après-vente, Pierre Giard, a fait son alternance en tant que mécano chez nous. Notre responsable marketing pour la marque Peugeot a été recrutée il y a 7 ans comme standardiste. Comme beaucoup de nos collaborateurs, elle est passée par notre centre d’appel qui est un peu notre incubateur de talent. C’est une très bonne école pour apprendre la relation client. Les alternants, qui représentent 10% de nos effectifs, sont un vivier important. Il est essentiel de pouvoir leur offrir cette possibilité d’évoluer au sein du groupe mais ce n’est pas non plus une obligation, nous avons besoin de tous les métiers", explique-t-il.

(*) Après avoir fait ses classes chez Publicis dans le marketing digital, Victor Mary a pris la direction marketing du groupe en septembre 2020 et, en bon passionné de la petite reine, il dirige également le magasin de cycles de Deauville.

"Nous ne sommes qu’au début d’une belle histoire", estime François Mary, qui a recruté l'année dernière l'un de ses fils, Victor, au poste de directeur marketing.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Bravo voilà un parcours d’autodidacte qui a réussit aujourd’hui ce ne sera plus possible encore bravo

Guy Remy, Le 02/06/2021 à 08:55

"En tant que distributeur, notre valeur ajoutée c’est le service, le contact physique, l’humain"
Il a tellement raison !
Bravo.

Bruno Haas, Le 02/06/2021 à 10:04

… Oui, effectivement, un beau parcours (de beaux parcours ?) et une approche de la réussite où "l'humain" (les collaborateurs, les clients) ne semble pas qu'un concept formaté dans la bouche d'un marketeur propret ou dans celle d'un spécialiste RH ayant des "lectures" le soir …

A Xavier Champagne : "Petit Mary, je parle de toi" … ♪♫♪♫
C'est un peu capillotracté, d'accord, d'accord ...
;0)

Ade Airix, Le 02/06/2021 à 10:40

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 02/06/2021

Guillaume Couzy, directeur France Stellantis : "Nous devons avoir un mode de distribution plus frugal pour être pérenne et rentable"

Dans cet interview que nous a accordé Guillaume Couzy, le directeur des marques de Stellantis en France revient en détail sur les raisons qui ont poussé le groupe à résilier l’ensemble de ses concessionnaires. Il nous explique la logique qui va permettre de baisser le point mort des concessions qui passera aussi par un allègement des contraintes imposées par le constructeur. Quant à Internet, le dirigeant estime que la frontière entre les ventes digitales et physiques va disparaître.

Réseaux

Catégorie Réseaux

Saga Automobiles : Un concessionnaire Peugeot à l’heure des choix…

Principalement distributeur de pièces, à travers ses 14 magasins Autodistribution, Thierry Talbot est aussi un petit concessionnaire Peugeot qui va devoir faire des choix après la résiliation de ses contrats de distributeur VN et de distributeur PR (DPR2A). Grossir ou disparaître, là est la question…

16/06/2021

MG atteint son objectif de 80 points de vente en France

80 points de vente, c’était l’objectif que s’était fixé la marque MG pour la fin de cette année. Or, avec une trentaine de récentes nominations, l’objectif vient d’être atteint. Présentation des nouveaux investisseurs.

11/06/2021

Renault veut mettre l’essai au centre du parcours client

Le groupe Thivolle a profité de la rénovation de sa concession Renault de Saint-Etienne pour tester un nouveau parcours client qui fait la part belle à l'essai de la gamme - avec un parc de 30 voitures installé dans un espace couvert - et aux conseils, avec la création de la fonction d'Expert produits.

11/06/2021