Constructeurs - 07/09/2020

La navette autonome Navya quitte la ville pour les campagnes

(AFP) - Une navette autonome de transport de voyageurs va être testée à compter de lundi en milieu rural entre Crest (Drôme) et un parc d'activités situé cinq kilomètres plus loin. C’est une première mondiale, affirment ses promoteurs.

Auteur : AFP

Partager cet article

"C'est peut-être contre-intuitif, mais il est beaucoup plus facile de faire circuler une navette en milieu urbain qu'à la campagne", a souligné vendredi lors de la cérémonie officielle de lancement le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez (LR), qui a largement financé cette expérimentation.
Jusqu'à présent, ces mini-bus sans chauffeur ont été testés en ville, sur des distances très courtes, de l'ordre du kilomètre. Avec parfois des résultats décevants, comme à La Défense, où l'expérience a été interrompue en dépit d'un bon accueil initial du public.
"Je suis convaincu qu'il y a beaucoup plus de possibilités de développement des navettes autonomes en zones rurales que dans les villes qui sont saturées d'offres de transport", a expliqué à la presse M. Wauquiez.

Les aménagements nécessaires à la circulation de la navette n'ont pas dépassé 280.000 euros, dont 220.000 apportés par la région. Un investissement "frugal", explique-t-on chez le constructeur routier Eurovia (groupe Vinci), clef d'un développement de cette technologie dans un monde rural sans grands moyens financiers.
"C'est un des défis de cette expérimentation: faire rouler les navettes sur le revêtement existant, tel qu'il est, avec ses trous", a relevé M. Wauquiez.

Une navette autonome a besoin de se géolocaliser, explique Pauline Dalicier, responsable de l'innovation chez Eurovia. "Or, sur une route on est dans un tunnel de végétation avec des repères qui changent avec les saisons". Eurovia pense avoir résolu le problème à l'aide de panneaux routiers "classiques" et de marquages au sol.
Si l'expérience devait être concluante, elle pourrait être la solution, en raison de son coût modique, pour des petites villes comme Crest où la demande de mobilité est en forte hausse, a relevé son maire Hervé Mariton (LR).

Depuis la gare de Crest, qui dessert une agglomération de 12.000 habitants, la nouvelle ligne desservira des administrations, des zones d'habitations et commerciales, avant d'arriver à la zone d'activité Biovallée.
Le véhicule lui même, fabriqué par la start-up lyonnaise Navya, a été acquis par l'exploitant, l'autocariste local Bertolami. Cette PME familiale, qui compte 120 salariés et réalise un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros, est particulièrement engagée dans le développement de véhicules autonomes.

La réglementation impose la présence d'un agent à bord de la navette, dont la vitesse maximale est bridée à 25 kilomètres/heure. Mais celle-ci évolue et la "supervision déportée" du véhicule devrait être possible dès 2021, a souligné Benjamin Beaudet, directeur général de Bertolami.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Bonjour cher Grumly
Désolé pour mon silence et pour ma non réponse à votre invitation Linkedin.
D’une par je suis SDF en région parisienne car les travaux dans notre nouvelle baraque ne sont pas terminés, je passe mon temps entre Sèvres et Duingt (j’aime bien conduire mais ya des limites), mon fils américain est revenu en France et je suis allé lui chercher une bécane, je n’ai plus accès à Internet qu’à travers mon iphone, et, depuis que Florence veut que je paie pour lire les articles, je vais doucement quitter cet espace que j’ai énormément aimé.
See you guys

Bruno Haas, Le 07/09/2020 à 10:51

Quand vous dites monsieur Haas "see you guys" je le prends pour moi aussi, et je suis sur que vous allez vous en sortir à merveille et je suis avec vous sur certaines préoccupations car j'ai aussi un fils américain...
L'industrie automobile mondiale ne va pas bien, mais nous n'y pouvons rien, et nous constatons que certains constructeurs n'ont rien compris et mènent un combat (un peu dangereux à mon sens) d'arrière garde comme par exemple Mercedes qui présente des produits totalement ridicules comme sa "nouvelle" classe S...qui n'est plus une voiture qui sers à rouler !
Une fois que vous rentrez dedans vous êtes complétement hors sol... sauf quand cette chère usine à gaz va se mettre à déconner dans les pannes absurdes !! Les simples terriens n'en sauront rien heureusement !
A propos de Honda dont on parle ici ce matin, je viens de constater que Madame Hidalgo n'achète pour la ville de Paris et pour sillonner (je dirais papillonner) sur le canal de la Villette (mon lieu de prédilection) que des superbes bateaux pneumatiques de belle longueur et avec forte motorisation essence Honda et je me me suis amusé à faire l’addition et j'arrive (avec belle accastillage chromée et électronique incluse) à 100000 euros pièce.
Bravo Madame...c'est le prix d'une classe S entrée de gamme et là je loue sa sagesse !!

Durand Pierre, Le 07/09/2020 à 11:59

Je suis impardonnable je n'ai pas pensé aux pauvres de par le monde qui aurait voulu accéder à un statut digne et tenir un rang extérieur acceptable en public.
Mercedes y a pensé aux pauvres et une version bien sur est disponible en diesel et ceci a fin de ne pas gréver les dépenses des pauvres en mal de trésorerie de fin de mois et en utilisant un carburant gras au prix le plus accessible.
A moins que les vieux moteurs essence de Mercedes soient tellement gloutons que le budget carburant soit difficile à tenir même pour les riches sur cette classe S.
La notion de richesse est toute relative.
En ces temps de charges salariales lourdes d’impôts et taxes, nous voyons de moins en moins de chauffeur privés au service exclusif de leurs maitres, qui d'une simple constatation marketing, au fait les gens de Mercedes sont très futés...car en doublant le prix de leur caisse en options payantes, ils évitent l’ennui de leurs acheteurs, qui n'ont plus besoin de se déplacer ni de rouler tellement ils seront occupés sur place!
Il y a une clientèle qu'ils vont rater...la clientèle des jeux vidéo !
Ils ne peuvent pas penser à tout...c'est leur faiblesse dans la communication moderne.
Par contre coté design boursouflé et obèse ...Mercedes n'a pas raté leur mode char d'assaut Panzer chromé !
Il vous reste la classe G (boite à savon et antiquité d'homme de Cro-Magnon) qui est ridiculisé en ce moment par le dernier Defender 110 châssis long.
Voilà des gens chez Land pas du tout blonds mais extrêmement doués qui ridiculisent des vulgaires fabricants de bière !

Durand Pierre, Le 07/09/2020 à 12:46

J'acquiesce le fait que de payer l'information pour des articles non strictement réservés aux professionnels (statistiques de vente par exemple), soit de mon sens un peu exagéré.
Je travaille dans le milieu automobile depuis 28 ans (déjà !) et lisait avec plaisir des articles intéressants rédigés par des spécialistes du thème, qui avaient l'intérêt de nous permettre de lever le nez du guidon et avoir un esprit d'analyse un peu plus large sur notre thématique préférée.
Tant pis.
Donc bon vent aux lecteurs choisis et au revoir !
;-(

Clerion , Le 07/09/2020 à 13:32

... Il m'intéresserait de savoir en quoi une pme familiale réalisant un CA de 12 M€ avec la contribution de 120 salariés est "particulièrement engagée dans le développement de véhicules autonomes" ... belles perspectives pour les salariés (!) ...
Pour Navya, on savait déjà "un peu"
;0)

Ade Airix, Le 07/09/2020 à 17:21

Pour en revenir à l'article en objet, savez-vous combien de places-passagers y seront disponibles ?
Est-ce vraiment un véhicule autonome si "La réglementation impose la présence d'un agent à bord de la navette", donc, pourquoi pas l'occuper à en être bêtement son chauffeur plutôt que le laisser lamentablement "s'ennuyer" tout au long de ses très lents trajets ? De plus "dont la vitesse maximale est bridée à 25 kilomètres/heure", alors là on n'est pas encore arrivé à la zone d'activité Biovallée, surtout si on y travaille aux heures de pointe et avec les petits à déposer à l'école auparavant ! Ou alors cette navette autonome n'est proposée qu'aux heures creuses (pour limiter les risques liés à l'autonomie intégrale) et principalement réservée aux passagers peu pressés, désirant plutôt simplement se balader au chaud, surtout par temps de pluie... et si, en plus, c'est gratuit grâce au financement intégral de la part du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes !
Bref, un démonstrateur "tout à fait innovant" (si, si !) et absolument plein d'avenir, me rappelant les tout premiers tours de roues du "fardier de Cugnot" (1769)...

François Georges, Le 07/09/2020 à 18:29

...Cher François Georges
Pour ma part, il m'avait semblé être pleinement dans le sujet ...
Mais bon !
...
;0)

;0)

Ade Airix, Le 07/09/2020 à 19:38

Si vous venez à Paris..il faut essayer les voitures Orlyval pour voyageurs et leurs bagages qui sont 100% autonomes et qui vont à plus de 100 km/h en pointe et ceci avec 100% de fiabilité dans le temps et ceci depuis son inauguration...et sans conducteur 24-24 heures 7/7 jours !!

Durand Pierre, Le 07/09/2020 à 20:35

Jo, ADRX, c'est fini Autoactu...
;0)

Lucos , Le 07/09/2020 à 22:12

... Votre commentaire donnera du baume au coeur à la rédaction ...
"Doble x" !
;0)

Ade Airix, Le 07/09/2020 à 23:09

Comme dit le chansonnier: "La vie est dure, pourvu que çà dure..."

Durand Pierre, Le 08/09/2020 à 12:19

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 07/09/2020

Le plan de relance et sa méthode permet de nourrir quelques espoirs pour l’automobile française

Autant que par son contenu, le plan de relance annoncé le 3 septembre est intéressant par la méthode qu’il promeut. Il fait en effet tout pour se prémunir contre les problèmes d’exécution et pour devenir un outil de mobilisation express et collective. En se prémunissant contre les inerties bureaucratiques lors de la mobilisation des fonds et en promouvant une animation et une évaluation paritaire des dispositifs pour les dépenser, il permet de fonder quelques espoirs dans la revitalisation de la filière automobile française.

Analyse

GM et Honda vont faire cause commune en Amérique du Nord

(AFP) - General Motors et Honda ont annoncé jeudi une future alliance stratégique en Amérique du Nord pour partager les plateformes de véhicules et les coûts de développement, renforçant ainsi leurs liens de coopération déjà existants dans les nouvelles technologies automobiles.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

General Motors renonce à devenir actionnaire de la start-up Nikola

(AFP) - Le constructeur automobile américain General Motors va bien coopérer avec le concepteur de camions électriques et à hydrogène Nikola mais ne prendra pas de participation dans son capital, contrairement à ce qui avait été annoncé début septembre.

01/12/2020

La Dacia électrique Spring en exclusivité chez E.Leclerc

Les agences de location E.Leclerc proposeront en exclusivité, dès le 1er mars 2021, des Dacia Spring. La voiture électrique "la moins chère du marché européen" sera proposée en location à "un prix d'accessibilité jamais encore atteint".

01/12/2020

Tesla rappelle 870 voitures en Chine pour des problèmes de toit

(AFP) - Le fabricant américain de voitures électriques Tesla va rappeler 870 véhicules en Chine en raison d'imperfections au niveau des toits, dont certaines parties pourraient se détacher, a annoncé vendredi l'autorité de régulation chinoise.

30/11/2020

Sandouville : première usine Renault à désigner un référent LGBT

Rendues publiques récemment, les menaces de mort sur un salarié homosexuel de l’usine Renault de Cléon, témoignent de la nécessité de prendre en compte les discriminations sexuelles dans les sites de production. Fabien Gloaguen, délégué FO de Sandouville se félicite de la nomination d’un référent LGBT dans l’usine.

30/11/2020

Seat inaugure l’hybride rechargeable avec la Leon

La nouvelle Leon, qui était déjà proposée avec des motorisations mild-hybride et au gaz naturel, inaugure le premier moteur hybride rechargeable de la gamme Seat. Il devrait peser un quart du mix de vente de la Leon.

30/11/2020

La C4 électrique va inaugurer le parcours client "sans couture" chez Citroën

Dans une dizaine de jour, il sera possible de configurer sa C4 électrique en ligne et de retrouver son projet en concession sur le configurateur de son vendeur, pour un parcours client "sans couture". Il faudra toutefois attendre deux ans pour que l'ensemble de la gamme bascule dans le nouveau système.

30/11/2020