Constructeurs - 07/09/2020

GM et Honda vont faire cause commune en Amérique du Nord

(AFP) - General Motors et Honda ont annoncé jeudi une future alliance stratégique en Amérique du Nord pour partager les plateformes de véhicules et les coûts de développement, renforçant ainsi leurs liens de coopération déjà existants dans les nouvelles technologies automobiles.

Auteur : AFP

Partagez cet article     

Cet accord préliminaire intervient alors que les constructeurs automobiles mondiaux sont sous pression pour développer des voitures autonomes ainsi que d'autres technologies avancées, dans un contexte de demande incertaine en raison de la récession économique mondiale provoquée par la pandémie de Covid-19.
Ce partenariat concernera tant les véhicules à essence que les véhicules électrifiés (hybrides ou 100% électriques) et permettra aux deux groupes de faire des économies grâce à des achats en commun, le partage de plateformes de véhicules et de dépenses de recherche et développement, ont-ils détaillé dans un communiqué commun. Le travail d'ingénierie démarrera début 2021, ont-ils précisé.

Compte tenu de leur collaboration de longue date, les deux groupes "vont réaliser des synergies significatives", a promis Mark Reuss, président de GM, cité dans le communiqué. Le vice-président exécutif de Honda, Seiji Kuraishi, a évoqué pour sa part un accord "gagnant-gagnant" qui permettra aux deux constructeurs de faire des économies tout en maintenant "une offre distincte et compétitive".

"Potentiellement très rémunérateur"

Honda est déjà actionnaire depuis 2018 de Cruise, la société de développement de véhicules autonomes de GM, dans laquelle le groupe japonais a prévu d'investir 2,75 milliards de dollars sur 12 ans.
Les deux groupes travaillent également déjà dans les moteurs à hydrogène, ainsi que dans le développement de véhicules à batteries électriques.
GM et Honda n'ont cependant pas de liens capitalistiques pour l'heure, hormis l'investissement de Honda dans Cruise. 

Les deux groupes n'ont pas divulgué pour l'heure de détails financiers de leur future alliance, ni quantifié leurs objectifs d'économies ou de synergies. Cependant "l'alliance peut avoir un sens" si Honda progresse sur les pick-up ou les 4x4 urbains (SUV) où le groupe japonais est à la traîne, tandis que GM bénéficie de l'expertise de Honda pour les voitures de plus petite taille, a estimé l'analyste de Morningstar David Whiston.
"Nous considérons l'accord comme un mouvement à faible risque et potentiellement très rémunérateur pour les deux entreprises, et leurs antécédents réduisent le risque de tension et de mauvaise coopération", a ajouté M. Whiston.
"C'est une première étape importante" pour vérifier si la coopération entre les deux groupes pourra générer davantage de synergies, a complété Takeshi Miyao, un analyste automobile de Carnorama à Tokyo, cité par l'agence Bloomberg.

Numéro deux japonais de l'automobile, Honda avait soigneusement évité jusqu'à présent des partenariats stratégiques étroits, alors que le géant Toyota étoffe ses liens avec d'autres constructeurs nippons (Mazda, Subaru, Suzuki) et que Nissan est allié à Renault et Mitsubishi Motors.
Mais Honda est fragilisé comme ses concurrents par la crise du coronavirus, qui favorise la tendance aux grands rapprochements, déjà à l'oeuvre auparavant dans une industrie automobile en plein bouleversement.
Le groupe a prévu de rester dans le vert sur son exercice 2020/21, mais a subi une perte nette de 80,8 milliards de yens (650 millions d'euros) sur son premier trimestre avril-juin, selon des résultats publiés début août.

GM est aussi tombé dans le rouge sur la même période, ayant accusé une perte nette similaire à celle de Honda. 
Le rival américain de GM, Ford, s'est lui associé au géant allemand Volkswagen pour développer conjointement des véhicules électriques et autonomes, et une méga-fusion en cours entre Fiat Chrysler et Peugeot vise également à réduire les coûts. Renault, Nissan et Mitsubishi Motors, qui connaissent tous les trois de grandes difficultés, tentent aussi actuellement de rendre leur alliance plus efficace pour renouer aussi vite que possible avec la rentabilité.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Mecanno ou Lego ?
... Voilà qui étanchera (?) les regrets d'un lecteur d'autoactu qui aurait bien vu une alliance Honda/Psa au lieu de cette fusion entre "égaux" avec FCA ... Comme disait Coluche : "y en a qui sont plus égaux que les zautres" ...
... En tous cas, assurément une nouvelle importante pour le secteur auto ...
Si cette alliance semble quelque peu singulière (de mon point de vue) , elle est moins étonnante compte tenu du précédent que constitue "Cruise" ... Probablement, Bertrand Rakoto nous en dira-t-il plus prochainement (?).
On se souviendra de " l'alliance " entre Ford et Mazda née au début des années 80 (en fait 1979) ...Elle donna naissance à plusieurs modèles à plateformes communes quand ils n'étaient pas tout simplement rebadgés ...On connait la suite ... Ford se désengagea progressivement du capital de Mazda quand la firme Us connut différentes difficultés, financières notamment ...Une alliance prometteuse qui prit fin au début des années 2010 ... Toyota n'a pas laissé passer l'opportunité stratégique en "montant" au capital de Mazda qui doit profiter de la techno Toy sur de futurs modèles...

Attendons de connaître plus de détails sur les modalités financières de cette alliance GM/ Honda annoncée comme très "prometteuse" par les deux parties.
;0)

Ade Airix, Le 07/09/2020 à 09:51

@Bruno,
je vous ai renvoyé une invitation sous Linkedin semaine dernière mais pas sous mon nom de scène ;)

Grumly Ours, Le 07/09/2020 à 10:15

Bonjour cher Grumly
Désolé pour mon silence et pour ma non réponse à votre invitation Linkedin.
D’une par je suis SDF en région parisienne car les travaux dans notre nouvelle baraque ne sont pas terminés, je passe mon temps entre Sèvres et Duingt (j’aime bien conduire mais ya des limites), mon fils américain est revenu en France et je suis allé lui chercher une bécane, je n’ai plus accès à Internet qu’à travers mon iphone, et, depuis que Florence veut que je paie pour lire les articles, je vais doucement quitter cet espace que j’ai énormément aimé.
See you guys

Bruno Haas, Le 07/09/2020 à 10:53

Je me rends compte ce matin que nous n'appartenons pas tous au même monde.
Voilà qu'il y en a qui n'ont même "pas mal" car ils sont riches et bien portants !
Pour parler des "mondes auto", je me demande si au patron de Honda lui est venu à l'idée que PSA existe !
C'est injuste, je crois, car ce même patron va croiser bientôt le fer avec PSA dans la formule 1 !
Ne nous arrêtons pas à des broutilles comme fiabiliser chez PSA la gamme (et la renouveler) des moteurs maison et à penser à mettre en sourdine les moteurs diesel qui ne vont plus rapporter grande chose, et pensons plutôt à faire la fête en Formule 1 (moribonde) !
PSA nous promets de faire beaucoup mieux que faire de vulgaires voitures dites sportives comme la Honda Civic type R qui monte sans difficulté avec un moteur quelconque de 2 litres et non moins vulgaires 320CV jusqu'à 274 km/h en pointe sur le Nurburgring, pour un prix public dérisoire de 3008 avec quelques options !!
Honda n'ira pas très loin parce qu'ils n'ont pas les designers de génie de PSA.
Quelques coups sporadiques chez eux comme la NSX et autres Corvettes de ses nouveaux copains, mais rien de spectaculaire comme les coupés de Pininfarina de PSA.
Les modalités financières de PSA-FCA sont claires comme l'eau de roche et portées par un bon vent exempte de toute infection biologique et mentale.
Il y a déjà distribution magique d'argent à tous les actionnaires des deux parties avant toute collaboration et production commune industrielle ou pas.

Durand Pierre, Le 07/09/2020 à 11:13

@Bruno,
nous sommes vous et moi dans la même situation vis à vis de Autoactu.
A l'occasion de votre prochain passage sur Linkedin, on pourra peut être renouer le dialogue et se programmer une sortie bière et bielles :)
PS: Plus de moto pour moi non plus, elle est vendue et je ne suis toujours pas décidé sur sa remplaçante.

Grumly Ours, Le 07/09/2020 à 14:11

Avec plaisir pour une formule Bière / Bielle (très bonne formule !
On se recontacte sur Linkedin dè que j’ai un accès Internet plus facile.

Bruno Haas, Le 07/09/2020 à 14:21

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 07/09/2020

Le plan de relance et sa méthode permet de nourrir quelques espoirs pour l’automobile française

Autant que par son contenu, le plan de relance annoncé le 3 septembre est intéressant par la méthode qu’il promeut. Il fait en effet tout pour se prémunir contre les problèmes d’exécution et pour devenir un outil de mobilisation express et collective. En se prémunissant contre les inerties bureaucratiques lors de la mobilisation des fonds et en promouvant une animation et une évaluation paritaire des dispositifs pour les dépenser, il permet de fonder quelques espoirs dans la revitalisation de la filière automobile française.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Deux vrais hybrides pour Suzuki avant la fin de l’année

Un break hybride et un SUV hybride rechargeable, assemblés par Toyota, arriveront en novembre prochain dans le réseau Suzuki. Et, au printemps 2021, le séduisant petit 4x4 Jimny arrivera en version utilitaire léger, sans son malus de 3.331 euros !

21/09/2020

Usine Smart : le projet de reprise par Ineos "paraît de bonne tenue"

(AFP) - Le projet de vente de l'usine Smart d'Hambach (Moselle) par Daimler au groupe Ineos "paraît de bonne tenue", a estimé jeudi Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée à l'Industrie, confirmant que la production de Smart se prolongerait "jusqu'en 2024".

18/09/2020

Luciano Biondo, nouveau joueur vedette dans l’équipe de Luca de Meo

Renault a annoncé la nomination de Luciano Biondo au poste de directeur industriel du pôle électrique et véhicules utilitaires légers du Nord de la France qui comprend les usines de Douai, Maubeuge et aussi celle de Ruitz. S’il accepte le challenge c’est pour "le projet que porte Luca de Meo", nous a-t-il dit.

17/09/2020