Publicité
Publicité
Constructeurs - 26/10/2020

La taxe au poids est "inutile", selon le Président de Renault

(AFP) - La taxe sur le poids des véhicules est "inutile" et il ne faut pas "culpabiliser" les clients, a déclaré le Président de Renault Jean-Dominique Senard dans une interview parue vendredi dans Le Monde.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Je considère que la taxe sur le poids est complètement inutile. La demande se porte sur des véhicules plus gros. Or, le client est roi. Je ne vois pas pourquoi on devrait le culpabiliser ainsi", a lancé le président du constructeur français.

Le gouvernement a décidé d'instaurer un "malus poids" pour véhicules les plus lourds, l'une des revendications de la Convention citoyenne pour le climat. Les contours de ce nouveau malus, limité pour le moment aux rares voitures de plus de 1,8 tonne, seront examinés lors de la deuxième partie du vote du budget.

"On veut préserver les emplois dans la filière automobile? Commençons par alléger la fiscalité sur la mobilité", a poursuivi Jean-Dominique Senard. 
"C'est sympathique de parler de moteur électrique, mais des milliers d'emplois étaient concentrés sur les moteurs thermiques. Nous (les constructeurs) nous retrouvons brutalement dans une situation où il faut régler ces questions sociales sans avoir pu les anticiper", a-t-il expliqué.

Selon M. Senard, "nous avons commis une erreur collective. On a le droit de nous demander d'évoluer, de restructurer, d'innover, mais il faut aussi nous donner les moyens d'anticiper".
Le constructeur va "tout faire pour augmenter la production en France", a assuré son Président, après avoir "interrompu des projets d'extension à l'étranger, au Maroc en particulier et en Europe de l'Est".
"Nous voulons concentrer sur la France nos productions à valeur ajoutée dans l'électrique. Il faut nous en donner les moyens. Le coût de production est un sujet. Etre aidé avec des primes à l'acquisition de véhicules électriques, c'est bien. Ce sera encore mieux si les constructeurs obtiennent un soutien pour baisser les coûts de production", a proposé Jean-Dominique Senard.

La reprise des ventes d'automobiles en Europe a permis au constructeur de limiter la baisse de son chiffre d'affaires à 8,2% au troisième trimestre 2020. Mais le groupe français reste prudent pour la suite.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Inutile oui ...abusive surtout ...

Sinon concernant son très miséricordieux "nous avons commis une erreur collective" ?
Il y va fort "JDS" sur le terrain de l'acte de contrition ..." ilnapluka " aller faire pénitence "mon fils" !
;0)


..

Ade Airix, Le 26/10/2020 à 07:59

Non à la grossophobie !
;0))

Lucos , Le 26/10/2020 à 08:29

Seuls des idéologues sectaires peuvent défendre la malus sur le poids.
Malheureusement l'abstention aux élections municipales a profité aux Verts qui sont en effet idéologues et sectaires.

Bruno Haas, Le 26/10/2020 à 08:50

"La demande se porte sur des véhicules plus gros. Or, le client est roi."
"dans une situation où il faut régler ces questions sociales sans avoir pu les anticiper"
Laissez moi rire. Si ce n'était pour des normes contraignantes (pollution bruit sécurité etc), le fameux "client roi" roulerait toujours en R16 Euro -6. La fin du pétrole abondant,respirer un air respirable, pouvoir dormir la nuit, ne pas forcément mourir au moindre choc, ca vous dit qqch Mr Sénard?
Le client roi sait tout juste évaluer ses besoins de mobilité (entre effets de mode et concours de b*te avec le voisin) et ce que lui coûte sa solution. C'est le même client roi qui achète un monstrosaure et ensuite se plaint qu'il n'y a pas de place pour se garer.
Le marché n'est ni rationnel ni raisonnable, le régulateur doit intervenir pour le faire évoluer au rythme et dans la direction où il doit évoluer.

Arnaud C., Le 26/10/2020 à 10:35

Tout le monde se trompe au niveau de ce débat, demandez à des commerciaux ce que les clients veulent, ce ne sont pas des grosses voitures, ni des voitures lourdes mais des voitures hautes !
D'où le succès des soi-disant SUV et la disparition des breaks alors que c'est à la base la même bagnole.
Et les khmers verts oublient aussi tous qu'avant les "Suves" il fallait acheter un monospace ou un 4x4 bien plus lourds pour avoir ces voitures hautes..
;0)

Lucos , Le 26/10/2020 à 12:12

Sans tomber dans la SUV bêtattitude...
Quand vous êtes en berline ultrabasse et que vous voulez voir ce qui se passe devant, vous n'avez qu'une seule envie... acheter un véhicule aussi haut que les autres...
Non ?

Clerion , Le 26/10/2020 à 15:01

Après le poids des taxes...
Les taxes au poids pour certains...
Les taxes aux petits pois (TVA) pour tout le monde...
;-)

Clerion , Le 26/10/2020 à 15:03

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 26/10/2020

L’éclaircie du troisième trimestre pour Renault

La présentation des résultats commerciaux de Renault a rassuré les observateurs : bien avant d’avoir reconstruit une gamme C à la hauteur de celles de la concurrence, le management très serré du commerce et des usines semble dessiner déjà un horizon moins sombre en termes de profitabilité. De ce point de vue si, en Europe, les lancements réussis semblent rendre l’objectif compatible avec un maintien des volumes et de la part de marché, tel n’est pas le cas au Brésil par exemple. Cela pose la question de la gestion par Renault et son nouveau patron de son inter-continentalisation.

Analyse

Michelin avale 100% du Fooding

(AFP) - Le groupe Michelin a finalisé l'acquisition de 100% du guide Fooding, jeune concurrent de l'emblématique guide gastronomique rouge, dont il détenait déjà 40%, a indiqué le groupe Michelin dans un communiqué.

Autour de l'auto

Tesla va rappeler 30.000 voitures en Chine

(AFP) - Le fabricant américain de voitures électriques Tesla va rappeler près de 30.000 véhicules en Chine en raison d'imperfections au niveau des suspensions, a annoncé vendredi l'autorité de régulation chinoise.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Le fondateur de Nikola inculpé pour avoir menti aux investisseurs

(AFP) - Le fondateur et ancien patron du concepteur de camions électriques et à hydrogène Nikola, Trevor Milton, a été inculpé jeudi par les autorités américaines pour avoir embelli l'activité de la start-up lors de multiples interventions publiques dans le but de faire monter l'action.

30/07/2021

Le groupe Volkswagen relève ses perspectives de rentabilité pour 2021

Après avoir réalisé une marge de 8,8% au premier semestre, le groupe Volkswagen a relevé de 0,5 point ses prévisions de rentabilité pour l’année 2021, tablant désormais sur une fourchette comprise entre 6 et 7,5%, tenant compte des difficultés d’approvisionnement liés aux semi-conducteurs.

30/07/2021

Europcar va se remarier à Volkswagen

(AFP) - Un an après avoir frôlé la faillite, le loueur de voitures Europcar va être de nouveau racheté par Volkswagen 15 ans après leur séparation en bons termes, alors que le groupe allemand souhaite se renforcer dans les services de mobilité.

30/07/2021

Aston Martin ralentit ses pertes, la demande accélère

(AFP) - Le constructeur de voitures de luxe Aston Martin a annoncé mercredi avoir limité ses pertes au deuxième trimestre, grâce à la forte reprise de la demande depuis le début de l'année avec le déconfinement.

29/07/2021

Covid-19 et pénurie de puces maintiennent Tata Motors dans le rouge

(AFP) - Le constructeur automobile indien Tata Motors a réduit ses pertes au premier trimestre de son exercice décalé 2021/2022, porté par un bond de 108% de son chiffre d'affaires, même si ses résultats continuent d'être affectés par la pandémie et la pénurie de semi-conducteurs.

27/07/2021