Publicité
Réseaux - 10/12/2021

Légère perte annuelle pour Aramis Auto qui relève ses objectifs 2022

(AFP) - La plateforme internet de vente de véhicules Aramis, filiale de Stellantis, a enregistré une perte annuelle de 15,5 millions d'euros sur son exercice décalé 2021, notamment en raison des frais liés à son introduction en Bourse, mais a annoncé jeudi relever ses objectifs 2022.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Pour l'exercice 2022, Aramis Group entend poursuivre sa stratégie de croissance centrée sur le segment des voitures d'occasion reconditionnées, qui bénéficie d'une excellente dynamique", indique l'entreprise dans son communiqué.

Aramis revoit ses objectifs à la hausse avec une augmentation des ventes de voitures reconditionnées supérieure à 45% (contre 30% initialement prévu) et un chiffre d'affaires supérieur à 1,6 milliard d'euros (contre 1,5 milliard d'abord envisagé).

Sur l'exercice décalé 2021, le chiffre d'affaires pro forma du groupe s'est élevé à 1,361 milliard d'euros, au-dessus de ses objectifs et en hausse de 25,9% par rapport à l'exercice précédent.

En pondérant l'acquisition du site britannique CarSupermarket.com (données pro forma), Aramis a enregistré une perte de 15,5 millions d'euros sur son exercice décalé clôturé au 30 septembre, "montant qui comprend la charge non récurrente de 6,6 millions d'euros relative aux frais liés à l'introduction en Bourse", précise le groupe. En 2020, la plateforme avait enregistré une perte de 3,4 millions d'euros.

La marge brute par véhicule vendu a baissé, à 2.292 euros contre 2.322 l'année précédente, tout comme l'Ebitda ajusté, qui a atteint 37,2 millions d'euros en 2021 contre 47,6 millions en 2020.

"Dans un marché automobile affecté par des tensions importantes dans la production de véhicules neufs en Europe, le groupe a démontré son agilité dans l'approvisionnement de véhicules, qu'il a su accroître et diversifier", se sont félicités Nicolas Chartier et Guillaume Paoli, co-fondateurs d'Aramis Group, cités dans le communiqué.

"En 2022, cette dynamique va encore s'accélérer, portée par le développement des capacités de reconditionnement avec l'ouverture prévue de deux nouveaux centres, qui viendront s'ajouter à l'ouverture récente de celui d'Anvers", ont-ils ajouté.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

2300 balles par VO vendu !
La bonne nouvelle c'est que la marge de négociation est énorme...

Fred Et Rick, Le 10/12/2021 à 09:39

2300 balles c'est une marge brute ... Et si tous les groupes se sont largement investis sur le VO ces dernières années, c'est bien parce que la crétion de valeur est là à l'instar des marges de distribution constamment "rognées" par les constructeurs ...
...Sinon, à combien se sont donc élevés les frais d'introduction en bourse pour parvenir à un tel résultat ? ... Fallait qu'ils soient particulièrement "copieux" pour effacer un résultat positif sur une telle assiette de CA ...
Comme on le sait, le business VO est porteur et Aramis est un précurseur de son industrialisation à différents égards ... L'avenir, sauf gros accident externe, devrait donc être "radieux"
;0)

Ade Airix, Le 10/12/2021 à 11:14

PS : l'article mentionne un CA proforma ... Quelle est la cible en terme de résultat ?
;0)

Ade Airix, Le 10/12/2021 à 11:16

Oui Ade Airix, j'avais bien noté qu'il s'agissait de la marge brute. Mais en fonction des règles de calcul, cela laisse tout de même une juteuse marge nette... Car dans la brute, on déjà avoir tous les frais de remise en état, MO incluse. Il ne resterait donc qu'à déduire quelques frais externes indirect mais qui doivent être assez minimes. A moins que je ne me trompe...

Ce qui fait qu'aujourd'hui vous trouvez des VO au prix du neuf en mandataire comme ... Aramis lui-même !

Fred Et Rick, Le 10/12/2021 à 11:27

Ah, les occases en bourse..quelle surprise !
Tiens, j'avais déjà parlé de cela...mais les blagueurs étaient à la manœuvre et ne dormaient pas !! Ils sont fatigués ce matin...et je profite pour dire que le raisonnement des spécialistes est bon !!
Au fait et le "neuf" déjà immatriculé et avec zéro km dans les concessions...est-ce une bonne affaire ?? La bagnole est un business d'enfer !! Les boutiques vont être dévalisées.
Les jeunes comprennent déjà mieux que les vieux boomers fatigués !

Durand Pierre, Le 10/12/2021 à 12:20

Mais Pierre, cela fait bien longtemps (et je ne vous ai pas attendu) pour ne prendre que du véhicule sur stock. Vous arrivez à tirer presque le prix mandataire et full neuf avec la garantie qui ne coure pas depuis X mois.

Fred Et Rick, Le 10/12/2021 à 16:39

Je prend note !

Durand Pierre, Le 10/12/2021 à 16:55

Bravo Fred & Rick, çà c'est de l'achat bien négocié ... Sans les recommandations de totoplus
... en plusse ... Bon en ce moment, du véhicule sur stock (si c'est un modèle demandé bien sûr)
çà doit être plus délicat ...!
;0)

Ade Airix, Le 10/12/2021 à 17:02

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 10/12/2021

L’arroseur arrosé, la pression politique sur l’électrification est maintenant sur les gouvernants

En matière d’électrification du marché automobile, la technologie seule ne fait pas tout. Sans l’énergie, les ressources et l’infrastructure, les batteries pourraient vite apparaitre comme des technologies de transition avec un potentiel de développement bien plus limité que le public serait en droit de le penser. Pour éviter cela, les dirigeants politiques doivent investir rapidement l’argent du contribuable pour soutenir l’écosystème favorable au déploiement des véhicules électriques à batteries.

Analyse

Catégorie Réseaux