Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 11/05/2022 - #Volkswagen

Les incendies, cause majeure de perte de navires de fret, avertit Allianz

Par AFP

Les incendies, cause majeure de perte de navires de fret, avertit Allianz
Le cargo Felicity Ace, transportant 4.000 véhicules haut de gamme du groupe Volkswagen d'une valeur estimée entre 400 et 500 millions de dollars, a pris feu avant de sombrer au large de l'archipel des Açores.

(AFP) - Les incendies sur les porte-conteneurs et transporteurs géants de voitures causent des pertes importantes et plus fréquentes, un risque qui augmente avec le nombre de véhicules électriques à bord, selon une étude publiée mardi par Allianz.

"Les incendies à bord des grands navires demeurent le principal problème pour l'industrie du transport maritime", déclare le capitaine Rahul Khanna, expert maritime chez AGCS, la branche industrielle de l'assureur, cité dans l'étude.

Parmi les incendies majeurs qui frappent ces cargos géants naviguant en eaux profondes, "l'accent se déplace" vers les transporteurs de voitures et navires dits "roro", où les voitures entrent et sortent en roulant.

Dernier incident majeur intervenu cet hiver : le cargo Felicity Ace, transportant 4.000 véhicules haut de gamme du groupe Volkswagen d'une valeur estimée entre 400 et 500 millions de dollars, a pris feu avant de sombrer au large de l'archipel des Açores.

Le navire transportait notamment des véhicules électriques, ce qui soulève des inquiétudes quant aux risques de départ de feu associés aux batteries lithium-ion et la capacité des systèmes à bord de lutter contre de tels incendies, note l'étude.

La popularité démultipliée des véhicules électriques est source de nouveau défi "car leur croissance rapide signifie que des millions de modèles devront être transportés par voie maritime dans le futur", est-il souligné.

Les incendies sont ainsi en passe de devenir un facteur de perte constant pour les transporteurs de voitures, en plus des problèmes de stabilité.

"La taille et la conception des grands porte-conteneurs et porte-voitures rouliers navires rend la lutte contre les incendies extrêmement difficile", selon Randy Lund, consultant en risques maritimes chez AGCS.

Les incendies nécessitent un grand volume d'eau pour éteindre et refroidir la zone environnante, ce qui peut, à son tour, mettre en danger la stabilité du navire.

Cela amène à s'interroger sur la conception des navires, les capacités de détection et de lutte contre les incendies et les procédures de chargement de la cargaison, selon l'étude.

L'étude annuelle de l'AGCS a recensé 54 pertes totales de navires en 2021 dans le monde, contre 65 l'année précédente. Cela représente aussi une diminution de 57% sur 10 ans (127 en 2012).

Réactions

Même les pompiers n’arrivent pas à éteindre un bus en feu alors en mer….en Hollande ils plongent les VE dans une benne liquide pour pas que ça ……reprenne!

Que se passera-t-il quand un tel incendie se déclarera dans un parking souterrain du centre de Paris?? Mme Hidalgo serait bien avisée d'interdire ces parkings aux véhicules électriques.

Solution radicale : il faut couler les bateaux pour éteindre l'incendie si on manque d'eau...
Je plaisante...

C'est bizarre, nous lisions ici récemment une stat d'assurances, américaines si je me souviens bien, qui montrait que les VE ont 10 fois moins d'incendies que les thermiques ?
Faudrait que les assurances se mettent d'accord déjà ?
;0)

C'est le souci des statistiques.
Quand la mesure se fait sur une population de plus en plus grande, on augmente le facteur de risque.
Conclusion, on verra dans quelques années quand on aura plusieurs millions de voitures électriques en circulation sur nos routes...
Les chiffres risquent alors de ne plus être les mêmes qu'aujourd'hui sur la population des véhicules électriques...

Il est possible qu’elle flambe moins mais quand ça flambe …..c’est chaud

Mouais... pour éteindre un feu d'essence/E85 on ne peut pas utiliser d'eau non plus...
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Mitsubishi Motors optimiste pour son nouvel exercice

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors, troisième membre de l'Alliance Renault-Nissan, s'est affiché confiant mardi pour son nouvel exercice 2022/23 démarré le 1er avril, en pariant notamment sur un fort rebond de ses ventes au Japon et en Asie du Sud-Est.

Constructeurs

Mobilize s’appuiera sur une gamme dédiée pour "extraire plus de valeur" par véhicule

Renault a présenté ce mardi 10 mai sa stratégie de développement sur le créneau convoité du "vehicle as a service". Ces offres vont combiner des services de RCI Bank, de plusieurs filiales de l’univers des offres de mobilité et surtout une gamme de véhicules spécifiquement conçus pour ces usages. C’est ce qui doit permettre de maximiser le chiffre d’affaires par véhicule tout en baissant le coût d’usage pour les clients.

Autour de l'auto - 02/11/2022

Voitures électriques : l'UE juge le plan américain "inacceptable"

(AFP) - Le gigantesque plan d'investissement américain sur la transition climatique, qui établit des mesures "discriminatoires" pour les constructeurs automobiles européens, est "inacceptable" pour les Vingt-Sept, a estimé lundi le ministre tchèque de l'Industrie, dont le pays occupe la présidence tournante de l'UE.

Autour de l'auto - 17/10/2022

Bornes de recharge intelligentes et modules photovoltaïques parmi les finalistes des Trophées de l’INPI

L’INPI (*) a révélé les 15 finalistes de son concours annuel qui récompense, dans 5 catégories, les entreprises françaises "qui ont fait de l’innovation un pilier de leur croissance, en menant une politique de propriété industrielle volontaire et cohérente". Un jury composé d’une quinzaine d’experts de l’innovation désignera le 30 novembre prochain les 5 lauréats.