Publicité
Publicité
Constructeurs - 11/05/2022 - #Stellantis

L'industrie automobile pourrait faire face à des pénuries de batteries dans les années à venir, dit Carlos Tavares

Par Reuters

L'industrie automobile pourrait faire face à des pénuries de batteries dans les années à venir, dit Carlos Tavares
L'industrie automobile devra faire face dans les années à venir à une pénurie de batteries et de matières premières dans le cadre de sa transition vers la mobilité électrique, a dit mardi le directeur général de Stellantis, Carlos Tavares. /Photo d'archives/REUTERS/Caitlin O'Hara

(Reuters) - L'industrie automobile devra faire face dans les années à venir à une pénurie de batteries et de matières premières dans le cadre de sa transition vers la mobilité électrique, a dit mardi le directeur général de Stellantis, Carlos Tavares.

S'exprimant lors de la conférence FT Future of the Car 2022, Carlos Tavares, directeur général de Stellantis, a dit que l'industrie pourrait connaître des problèmes d'approvisionnement en batteries vers 2025 et 2026.

"Et s'il n'y a pas de pénurie de batteries, alors il y aura une dépendance importante du monde occidental vis-à-vis de l'Asie. C'est quelque chose que nous pouvons facilement anticiper", a-t-il averti.

"La vitesse à laquelle tout le monde construit actuellement des capacités de production de batteries est peut-être à la limite de pouvoir soutenir les marchés à évolution rapide sur lesquels nous opérons", a-t-il ajouté.

Selon Carlos Tavares, l'approvisionnement en matières premières pourrait également poser des problèmes structurels dans les années à venir, les véhicules électriques pesant en moyenne 500 kilos de plus que ceux à moteur à combustion.

"Cela signifie beaucoup d'extraction de matières premières, cela signifie éventuellement une pénurie de matières premières, cela signifie éventuellement des risques géopolitiques", a déclaré Carlos Tavares.

"Il se peut que nous n'aimions pas la façon dont ces matières premières vont être approvisionnées dans quelques années", a-t-il ajouté.

Carlos Tavares a également dit que les constructeurs automobiles étaient prêts à "déverser" des véhicules électriques à batterie sur le marché, mais a averti du manque de visibilité des entreprises et des régulateurs sur les implications de la transition à long terme.

"Quelle sera la prochaine étape ? Où est l'énergie propre ? Où est l'infrastructure de recharge ? Où sont les matières premières ? Où sont les risques géopolitiques liés à l'approvisionnement de ces matières premières ? Qui a une vue d'ensemble de cette transformation ?"

Réactions

M. Tavares mets le doigt sur une belle évidence. Bien sûr que tout cela va être problématique. La voie de la sobriété est la seule possible, mais la société n'en a encore pas pris la voie.

Pour répondre à la question "où est l'énergie propre ?", c'est simple, il n'y en a pas. La seule énergie 100 % sans impact, c'est celle qu'on utilise pas.

Je le redis, arrêtons de faire des tanks électriques de 2 tonnes qui font le 0-100 en 3s, et proposent une grande autonomie pour partir loin 3x dans l'année. Il va falloir vraiment revoir nos habitudes.

Quand on voit qu’une Zoé fait 1T5,on va dans le mur,sans compter les difficultés de productions pour produire des électrons,nous n’avons jamais autant charbonné que cet hiver en Europe!
Il serait temps de se poser pour souffler,allo Jancovici et le Monde sans fin!

Oui il y a une sorte d'impasse comme le souligne Seb 16S dès que l'on dépasse la mobilité pédestre ou peu s'en faut ...
La sécheresse, l'anticyclone persistant vont remettre sur le devant de l'actualité, l'urgence climatique, sans même parler des arrière pensées législatives ..On va ressortir le dernier rapport du GIEC fébrilement...
Tank électrique ou pas, le risque de pénurie existait déjà avant le "27 février mais la "croisière" allait dans le mur assez tranquillement...
C'est que les braves dirigeants occidentaux ont pris conscience, "un peu tardivement" de l'importance des approvisionnements venant de Russie et d'Ukraine ... c'eut été pourtant une bonne raison supplémentaire pour ne pas laisser s'envenimer le foyer conflictuel depuis 2014 ...mais bon , "le vin est tiré " ...!
Certes, il y a l'urgence climatique mais repousser quelque peu la fin du thermique était (demeure) envisageable ...(?) Ah on me dit que non, même pas en rêve ...
En tous cas, certains constructeurs n'y semblent pas favorables au regard, sans doute, au regard des investissements déjà engagés. ..c'est qu'Ils entendent vendanger rapidement, c'est presque une question de survie, parfois... un moratoire sur le maintien du thermique (en Europe ...) a donc de faibles chances de prospérer ...
Au delà des diktats, ce qui risque de mettre tout le monde d'accord c'est l'état de la demande .. Si la récession "king size" annoncée se confirme ..Çà risque "drôlement" d'atténuer les "goulots d'etranglement" et pénuries de matières premières ou équipements en tous genres (?).
La politique du pire ...ou la real politique ...?
Mettre la charrue avant les boeufs est quelque chose qui se répète...
Voyez les déclarations guerrières alors que la Défense Européenne reste de l'ordre du voeu pieux (...) et que les arsenaux ont quelques "métros" de retard ... sans même aborder la question de l'indépendance énergétique. ...
a fortiori, dans ce domaine au moins, si j'ose dire il vaudrait mieux avoir les moyens de ses ambitions !
Mais les poussées de Testostérone demeurent ... C'est sûr .. un grand carnage résoudrait toutes ces équations, assez radicalement (...) de là à retenir la solution ...

Ou l’on découvre que le réchauffement étouffe le ….vent ,résultats catastrophiques des sociétés chères à Lucos qui s’appuyait sur du …..vent !
Le mix énergétique Cher à Mon Général revient sur le devant! du Nuc et de l’hydraulique …..il était temps de s’en rendre compte,mais il encore temps malgré le retard causé par les Khmers Verts( de rage).
Prochaine étape la réflexion sur les fumantes!!!! Et vite

... Pouvez préciser, cher Alain, ce que recouvre votre "réflexion sur les fumantes", les thermiques quoi ...
;0)

En effet les progrès sont tels(sur les fumantes) qu’elle ne mérite pas l’échafaud ,et en plus y’a plus de batteries…..mdr

Toutes les questions de la fin de l'article sont valables pour les thermiques depuis des décennies... quelle hypocrisie ! Pris la main dans le sac ! Et à l'époque cela ne dérangeait personne.

"Quelle sera la prochaine étape ? Où est l'énergie propre ? Où est l'infrastructure de recharge ? Où sont les matières premières ? Où sont les risques géopolitiques liés à l'approvisionnement de ces matières premières ? Qui a une vue d'ensemble de cette transformation ?"

Au contraire, avec l'électrique, nous accédons à une indépendance énergétique via à vis des pays du moyen orient.
Ah oui j'oubliais.... les batteries sont recyclables et on récupère le lithium et autres composants.
Du lithium il y en même en France en Alsace !

Limiter la taille des batteries est une bonne idée, cela viendra avec les nouvelles générations de batteries, plus de densité et une vitesse de charge plus rapide.

Respirer, cela va bien se passer !

L'erreur, ce n'est pas le véhicule électrique en soit, mais la politique du tout électrique en Europe.
Je pense que nous sommes un peu tous d'accord avec cette analyse que certaines voix énoncent de plus en plus...

Quel est le plus grand risque à terme: la rareté de certains matériaux ou l'impossibilité de les mettre en oeuvre par la paralysie ou le sabotage d'internet ?

Oui Clerion oui à part Boison Plus
Semble t il ...(?)
Au demeurant l'indépendance pétrolière vis à vis du moyen orient, selon ses termes, n'a d'égal que la dépendance aux terres rares de Russie ou de Chine sans compter "l'aversion" aux puces ...si j'ose dire, de ce point de vue en tous cas,
La "rizière" vaut le drap (?).
;0)

Mouaiiiis...
1. Pénurie de batteries, oui, si les clients se mettent à acheter des VE en masse !
2. La Trottinette est en train de remplacer la voiture pour les courts déplacements seuls à bord, grace à sa simplicité logique et son ratio charge utile/poids de l'engin imbattable. grosse menace commerciale absolument pas considérée aujourd'hui par les constructeurs auto comme moto.

50kg de carburant vs 300kg pour une autonomie même pas équivalente, et pour un prix beaucoup plus élevé. Entre les deux, il y a une technologie qui fait le poids au sens propre, mais qui ne fait pas le poids au sens figuré...
Cherchez l'erreur...

Incidemment, Jacques Cheinisse soulève la question du risque relié à la sécurité informatique des "objets connectés" dont font partie les véhicules électriques (particulièrement).
L' "ambiance" actuelle faite de piratages plus ou moins aboutis démontre que la souveraineté est multiforme et ne s'arrête pas à la provenance de l'énergie, des matières premieres ou composants ... Une illustration supplémentaire du "Gérer c'est prevoir" (?).
;0)

Mouaiiis...
1. Clerion, et tout cette énergie à bord pour faire 15 km en moyenne par jour..
2. Concernant le poids, personne ne disait rien sur les thermiques quand la voiture moyenne est passée de 800 kg à 1500 kg en trente ans...
;0)

C'est exactement cela Lucos !

Et personne ne parle des Hybrides ou PHEV avec leur surcharge pondérale... La Prius IV PHEV d'Alain pèse 1550 kg et une Model 3 1760 kg... Je parle même pas des SUV PHEV...

Une Spring est à 970 kg !

Ce qui ne fait pas le poids Clérion, c'est de s'accrocher au pétrole qui pollue comme jamais.

Vous parlez de ne pas mettre tout ses oeufs ds le même panier ? Mais qu'a t'on fait depuis 100 ans avec le pétrole....?? Je me marre !
L'Hydrogène peut être éventuellement une alternative pour les camions, bateaux et trains mais certainement pas pour la voiture particulière.
Le diesel reste une alternative pour les longs trajets et encore ce n'est même plus vrai si on compare à une Tesla.
Ceux qui passe à l'Electric ne reviennent jamais en arrière.
La transition va se faire sur 20 ans, cela demande un peu de temps.
Quoique... en Norvège ils y sont déjà avec 84% des ventes en VE !!

... Beaucoup de VE qui apparaissent sur le marché font largement plus de 2 tonnes, comme le rappelle Seb 16S...Une douce folie, c'etait au dessus du poids d'une Classe S, il n'y a pas si longtemps ... On passe dans une autre dimension ...?L'hérésie du format actuel du VE , C'est de vouloir remplacer le Thermique dans tous les compartiments de son usage voire plus ... Sans parler des VE qui font moins de 4 secondes au 0 à 100 .km/.h .Jusqu'à il y a peu les automobilistes se satisfaisaient de véhicules qui faisaient beaucoup plus que 7 secondes au 0 à 100 (ce qui est déjà pas mal ..).
En l'état actuel de la technologie, le VE est surtout adapté pour la circulation urbaine (oui je sais il y a notamment les Tesla à l'usage polyvalent et Renault avec sa eMegane se "soigne".) ...
Force est de constater que Smart ne vend pas des millions de VE, forcement, au prix que çà coûte ... ! La meilleure offre en citadine ce serait presque la e 500 ou la Spring ...On comprend le succès actuel ...
Pour aautant il manque une citadine électrique genre Toyota IQ dans un format de prix qui ne dépasserait pas 12 000 € (?) avec une batterie adaptée dans tous ses aspects ... La remarque de Lucos sur l'usage des trotinettes ferait presque douter de la pertinence d'un tel véhicule... Pour les transports de personnes (ou de colis sic le format de feu le "cubo") à l'abri des intempéries et sur des distances suburbaines, çà semble pourtant adapté (?). Me semble t il, l'Ami de Citroën, mais en plus polyvalente que l'actuelle (aie çà complique) , est un format intéressant, aussi .
;0)

Susceptible de vous intéresser ?
Une tribune dans les échos, publiée hier, qui titre "Pas de transition écologique sans révolution des mobilités" … Problème ... elle est signée du PDG de TRANSDEV, c'est dire son "impartialité tellement, ll ne prêche pas pour sa paroisse … En l'occurrence ce sont les transports en commun, seule solution selon lui au renchérissement du coût d'usage automobile, pour les "sans dents" notamment mais pas seulement … !
En d'autres temps (quoique ?), Elisabeth Borne (ex PDG de RATP) ou Anne Marie Idrac (ex PDG de SNCF) auraient pu signer des tribunes très analogues …

C'est dommage, au regard de l'importance du sujet pour "la vie des gens" …
Le futur est forcément collectif … Au diable la saloperie de "bagnole", totem de la "petite bourgeoisie" de plus en plus périphérique …
Cette injonction est tellement ancrée chez "nos élitres" … !
;0)

Eh oui LA Trottinette !
Je le redis les constructeurs doivent lever leur museau du clavier et considérer la chose de la "micro mobilité" nettement plus sérieusement !
500 000 trotts vendues en 2020, 640 000 en 2021... combien en 2022 ?
C'est autant de motos, d'autos et même de VAE maintenant qui ne sont pas achetés, utilisés, entretenus... de bus qui ne se remplissent pas... donc besoin de moins de bus...etc.. etc..
Et pendant ce temps là certains fabriquent des bitzas de 2t5 à 200 000 qui vous font le 0 à 100 en 2 sec....alors que Decathlon et la FNAC deviennent sournoisement leurs concurrents directs..
;0)

... Decathlon et Fnac, sournois ?
Et la vipèr(e ) ... elle est lubrique !
quant au petit vermiceau (c'est vraiment petit) il est honorable ?
Sinon ... oui faut faire attention à ces changements de pratique qui modifient les aspects de la mobilité urbaine ...d'ailleurs, Il me semble qu'un constructeur livrait recemment un véhicule avé la trotinette (sur option ?) ...Çà n'était pas une idée marketing de l'excellent Arnaud Belloni, pourtant.
;0))

Ça y est voilà Lucos dans les trottinettes maintenant…..Ma Doué quelle chute

"2. Concernant le poids, personne ne disait rien sur les thermiques quand la voiture moyenne est passée de 800 kg à 1500 kg en trente ans...
;0)".

Si, moi. Déclarations sans aucune portée bien sûr, à mon échelle, néanmoins cela fait des années que je le dénonce.

Le procès qu'on fait aujourd'hui aux SUV était déjà celui qu'on aurait eu faire aux monospaces vs. berlines mais ça n'emouvait pas grand monde à l'époque.

Mais quand-même, des VE > 2T avec le 0-100 < 3s, je trouve cela indécent quand pour la même quantité de poids on peut fabriquer 2 Spring pour se rendre au boulot plutôt qu'en vacances. Et donc satisfaire 2 foyers "modestes" plutôt qu'un "aisé".

C'est ça aussi l'impact environnemental.

(Et pour préciser, je suis un gars qui au quotidien prend les transports en commun, depuis plus de 5 ans maintenant, avant l'invention du slogan dans la pub)

Summertime en Spring ,heureusement y’a la cinquième semaine de congés

Summertime en Spring ,heureusement y’a la cinquième semaine de congés

Si maintenant Boise s'essaie aussi à l'humour, où va-t-on ?
;0)

Mais on va nulle part en Spring……surtout en Winter(((

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Mitsubishi Motors optimiste pour son nouvel exercice

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors, troisième membre de l'Alliance Renault-Nissan, s'est affiché confiant mardi pour son nouvel exercice 2022/23 démarré le 1er avril, en pariant notamment sur un fort rebond de ses ventes au Japon et en Asie du Sud-Est.

Constructeurs

Mobilize s’appuiera sur une gamme dédiée pour "extraire plus de valeur" par véhicule

Renault a présenté ce mardi 10 mai sa stratégie de développement sur le créneau convoité du "vehicle as a service". Ces offres vont combiner des services de RCI Bank, de plusieurs filiales de l’univers des offres de mobilité et surtout une gamme de véhicules spécifiquement conçus pour ces usages. C’est ce qui doit permettre de maximiser le chiffre d’affaires par véhicule tout en baissant le coût d’usage pour les clients.

Constructeurs - 09/12/2022

Lexus fait le plein de nouveautés

Lexus enrichira sa gamme de deux nouveautés majeures en 2023, sans être plus disert. En attendant, on peut s’extasier devant son nouveau modèle électrique, le RZ 450e, qui arrivera, avec un peu de retard, au printemps 2023, et sur le concept de supercar électrique qui ne sera pas lancé en 2023.

Constructeurs - 06/12/2022

Près de 70 km d'autonomie en 100% électrique pour la nouvelle Prius

Toyota s'apprête à commercialiser la 5e génération de Prius, à la mi-2023. Le modèle, qui ne sera proposé qu'en hybride rechargeable en Europe, adopte une ligne beaucoup plus séduisante et se dote d'une plateforme totalement revue autorisant près de 70 km d'autonomie électrique et un niveau d'émission de CO2 de 19 g/km.